Reconstruction de Notre-Dame : la communauté financière veut apporter sa pierre à l’édifice

eFC logo
Reconstruction de Notre-Dame : la communauté financière veut apporter sa pierre à l’édifice

Après le terrible incendie qui a détruit une grande partie de Notre-Dame de Paris, les dons affluent pour restaurer la cathédrale gothique. Déjà un demi-milliard d'euros de dons ont été récoltés ce mardi auprès des entreprises, des grosses fortunes et les collectivités.

Le premier à s'être manifesté est François-Henri Pinault qui, dès lundi soir, a promis un don de 100 M€, imité quelques heures plus tard par Bernard Arnault qui a annoncé un don de 200 M€ tout comme la famille Bettencourt. S’ils n’atteignent pas ces montants, les autres dons d’entreprises, notamment ceux des établissements financiers, peuvent tout de même se chiffrer en millions.

SocGen s’engage ainsi sur un don de 10 M€ pour aider à reconstruire Notre Dame, sachant que « la Banque étudie également les moyens d’associer ses collaborateurs et ses clients qui ont à cœur de participer à cette mobilisation collective sans précédent ». De son côté, BNP Paribas « sera engagée pour contribuer à la reconstruction de Notre-Dame de Paris » par le biais d'un don dont le montant n’a pas encore été communiqué à ce jour.

La Fondation du Crédit Agricole – Pays de France a quant à elle décidé de débloquer immédiatement une première dotation de 5 M€ pour faire face aux mesures d’urgence, dont 1 M€ apporté par le Crédit Agricole d’Ile-de-France. Surtout, il n’y a pas que les banques qui entendent mettre la main au portefeuille.

Le groupe de consulting Capgemini a quant à lui décidé de verser 1M€. « Notre émotion est forte après ce terrible incendie. En tant qu’entreprise internationale née en France, nous avons souhaité être solidaire de l’effort national pour rebâtir ce chef d’œuvre du patrimoine de l’humanité », indique son PDG Paul Hermelin.

Le monde au chevet de Notre-Dame

A noter que le premier don d'ampleur venu de l'étranger est celui de Henry Kravis, co-fondateur du fonds d'investissement américain KKR, qui avec son épouse ont annoncé vouloir contribuer à hauteur de 10 M$ (8,8 M€). D’autres devraient suivre rapidement au regard de l’émotion qu’a provoqué dans le monde l’incendie de la cathédrale.

Autre exemple : American Express, qui a un lien historique avec la France, et ce depuis l’ouverture de son premier bureau de change à Paris en 1895, accorde un don de 500 000 euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris et lance un programme pour abonder les dons faits par les collaborateurs d’American Express en Europe, sachant que les collaborateurs aux Etats-Unis peuvent également contribuer à ce programme.

Enfin, les banquiers et professionnels de la finance qui lisent ces lignes et souhaitent eux aussi contribuer à leur humble niveau peuvent toujours se mobiliser via la plateforme de collecte de la Fondation du patrimoine et la souscription nationale. Paris vaut bien une messe ! dixit Henri IV.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close