La dureté inattendue du plan de restructuration de SocGen…

eFC logo
La dureté inattendue du plan de restructuration de SocGen…

SocGen a (enfin) détaillé lundi soir son plan de restructuration. Et la première chose à retenir, c’est que les suppressions de postes pourraient être quelque peu plus élevées que les chiffres qui circulaient dans les médias et faisaient état de 1500 suppressions de postes dans le monde et 700 en France. D’après le communiqué de SocGen, ses projets d’ajustements stratégiques pourraient en effet « entraîner près de 1600 suppressions de postes dans le monde, dont environ 750 en France ».

Sans surprise, c’est la Banque de financement et d’investissement qui devrait être la plus touchée. D’après les syndicats, environ 1200 postes dans le monde et plus de 500 en France concerneront directement la division Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseur qui, pour rappel, emploie 20.000 personnes dans le monde. Dans l’Hexagone, ces suppressions se feront via la mobilité interne, des départs naturels et d’un plan de départ volontaire dont on sait déjà qu’il sera généreux

« Les expatriés qui n’auront pas de point de chute identifié au 1er mai et les salariés dont les postes ont été supprimés lors de réorganisations précédentes et n’ont pas encore trouvé de reclassement pourront bénéficier des dispositifs d’accompagnement, y compris des départs volontaires », précise Philippe Fournil, délégué national de la CGT SG.

En revanche, à l’international, les suppressions de postes devraient se faire « dans le cadre des réglementations applicables localement et des pratiques de place », rappelle la banque. Comme ces dernières sont généralement bien moins avantageuses qu’en France, des licenciements secs sont donc à prévoir à Londres et New York par exemple.

Pratiquement tout le monde est concerné

Si les prévisions de suppressions de postes sont un peu plus élevées que prévu, c’est surtout parce que les projets d’ajustements stratégiques consécutifs à la revue du portefeuille d’activités de sa division Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseur concernent pratiquement toutes les lignes de métiers.

En effet, SocGen souhaite concentrer son modèle de Banque de Grande Clientèle sur les zones de force où elle dispose déjà d’avantages compétitifs durables et différenciants, comme par exemple son portefeuille de clients corporate en Europe ou bien ses franchises globales dans les dérivés actions et financements structurés.

Pour ce faire, la banque envisage d’arrêter l’activité de matières premières de gré à gré OTC (à l’exception de la gestion des produits listés et des indices sur ces sous-jacents), fermer sa filiale de trading pour compte propre, réorganiser et recentrer ses activités de flux (cash et dérivés flux) notamment dans les métiers Taux, Crédit, Changes et Prime Services pour les rendre plus profitables.

Dans les activités de Financement et Conseil, deux business units seraient regroupées en une seule, incluant les activités de relation clients et la banque d’investissement ainsi que les activités de financement, permettant ainsi d’optimiser le portefeuille de clients et les présences géographiques de la Banque en s’appuyant sur la force de son coverage et son leadership en financements structurés.

Concernant enfin la Gestion d’Actifs, la Banque Privée et les métiers Titres, des mesures seraient également prises, tout comme pour les activités supports de ces métiers ainsi que les Directions Centrales du Groupe, en particulier les fonctions Opérations et IT dédiées qui devront accélérer leur transformation digitale. Bref, vous l’aurez compris, tout le monde (ou presque) est concerné par ce plan de restructuration.  

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...