Suppressions de postes à venir dans le fixed income chez SocGen d’après des rumeurs persistantes…

eFC logo
SocGen

La division fixed income, devises et matières premières (FICC) de SocGen pourrait être l’une des plus touchées par le plan de suppressions de postes qui vise la banque de financement et d’investissement et devrait officiellement être annoncé au milieu de cette semaine, selon des sources citées par l’agence Bloomberg.

D’ores et déjà, les spéculations autour des suppressions de postes se font de plus en plus précises. Plusieurs rumeurs circulent quant au départ de Bruno Benoit, responsable de la division fixed income and currencies, même si ni la banque ni le principal intéressé n’ont confirmé ces informations.

Avant lui, en février dernier, c’est Frank Drouet, le responsable des marchés mondiaux, qui avait été brusquement remplacé par Jean-François Grégoire alors que la banque était en train de passer en revue les activités fixed income et devises les moins rentables.

Et pas plus tard que la semaine dernière, SGCIB a nommé un nouveau responsable des activités de marché au Royaume-Uni chargé notamment de renforcer les positions de la banque dans les dérivés actions et les produits structurés.

Une division particulièrement touchée

Il s’agit là d’un revirement de stratégie de la banque qui semblait pourtant vouloir privilégier le fixed income par rapport à son domaine de prédilection que sont les dérivés actions.

Il faut dire que la division fixed income fait partie des activités de la BFI ayant le plus souffert de la détérioration de conditions de marché ces derniers mois et donc les plus susceptibles d’être affectées par le plan de réduction d’emplois de SocGen.

En février dernier, la banque française qui envisage de supprimer 700 postes à Paris et des centaines d’autres à New York et Londres, avait annoncé son intention de réduire les coûts de sa banque d’investissement de 500 M€ en coupant dans le trading fixed income et en passant en revue ses activités de crédit, taux et change.

Les équipes londoniennes fixed income de SocGen pourraient figurer parmi les premières victimes. Outre des rumeurs de réductions d’équipes, un trader de SocGen a déclaré dans nos colonnes que l'ampleur des réductions de bonus l’amène à se demander si  la banque voulait vraiment rester active dans cette activité. Réponse sans doute au milieu de la semaine.

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Close