TÉMOIGNAGE : « La vérité sur GitHUB dans les banques d’investissement »

eFC logo
TÉMOIGNAGE : « La vérité sur GitHUB dans les banques d’investissement »

Eh bien, j’ai appris que mon ancien employeur, Goldman Sachs, prévoyait de publier des API permettant d'accéder à sa plate-forme baptisée Marquee sur GitHub. Pour les non-initiés, GitHub est un référentiel de logiciels open source sur lequel les particuliers et les entreprises peuvent publier leur code. Tout le monde peut utiliser le code téléchargé et également apporter des contributions telles que des corrections de bugs (notez l'opportunité de main-d'œuvre gratuite).

Marquee est une plate-forme Web qui s’est construite sur le moteur de risque et de pricing SecDB. Goldman Sachs envisage de publier des API (Application Programming Interfaces) pour interagir avec la plate-forme Marquee sur le Web.

Maintenant, cette décision est importante car pour le moment, seule la sainte-trinité des banques d’investissement - Goldman Sachs, JP Morgan et Morgan Stanley - ont des comptes GitHub avec du contenu significatif. Des banques comme UBS, Credit Suisse, Barclays, Bank of America et Deutsche n’ont pas de compte GitHub ou rien dedans. Exception faite de Quorum de JPMorgan, tous les projets sont de nature non financière : il s’agit simplement d’outils et d’utilitaires d’ingénierie logicielle. Par conséquent, pour une banque, la publication de code se connectant directement à des services tels que les moteurs de pricing et les flux historiques constitue une étape au 21ème siècle. C’est aussi quelque chose dont elles peuvent se vanter lors des opérations de recrutements sur les campus.

La décision de Goldman Sachs est-elle vraiment si importante ? Les clients ont déjà la possibilité de rechercher les prix avec ce genre de banques via des systèmes tiers tels que TradeWeb ou via des plateformes d’échanges ayant souvent un élément API. Les demandes de cotations (RFQs) seront souvent ‘pricées’ automatiquement par SecDB, mais ce sont des boîtes noires cachées derrière la plate-forme. Ce que je pense, c’est que Goldman essaiera de fournir des outils et des services aux chercheurs et aux traders quantitatifs pour intégrer leur workflow, puis d’encourager le trading à partir de là.

Soyons clairs à ce sujet, cependant. Il n’y a rien ici d’ésotérique. SecDB et le nouveau Marquee ne sont pas les seules raisons pour lesquelles Goldman a toujours été une banque réputée dans le trading. SecDB est une plate-forme de gestion des risques et sa capacité à évaluer efficacement un contrat dérivé selon un modèle théorique ne génère pas d’alpha - c’est lorsque des données supplémentaires telles que les positions d’un desk de trading, la rentabilité des clients et les coûts/commissions sont intégrées que cela devient intéressant. Et il est clair que ce ne sont pas des données qui seront rendues publiques via ces APIs.

Si vous êtes un client, accéder à SecDB via des API Marquee réduira peut-être vos factures d'infrastructure et votre temps de mise sur le marché en fonction des services fournis. Mais cela aura un coût : Goldman saura ce que vous faites, et chargera probablement des sommes alléchantes pour les fonctions les plus utiles.

Enfin, j’imagine que Goldman Sachs voudra monétiser sa plate-forme, comme Amazon. Les données qu’elle recueille au cours du processus seront sans aucun doute d’une valeur inestimable à long terme. JP Morgan n’aurait pas tardé à rendre accessibles certains aspects de la plate-forme Athena à l’extérieur, mais les efforts de Goldman sur Github suggèrent qu’elle ira encore plus loin. Un avertissement aux développeurs Goldman impliqués dans cet effort : vous ne serez toujours pas considéré comme générateurs de revenus !

Ian MacDonald est le pseudonyme d’un technologue senior en banque d’investissement

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.comwww

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close