☰ Menu eFinancialCareers

Voici les jobs en finance où vous décrocherez les plus gros salaires en France…

Businessman attracts lots of money with a giant magnet

Vous voulez faire carrière dans la finance et la perspective de toucher une rémunération élevée constitue la première de vos motivations ? Reste alors à savoir quels sont les métiers financiers qui paient le mieux. Pour le savoir, nous avons demandé au site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com de réaliser le classement ci-dessous.

Basé sur 212 Directors travaillant à Paris, il fait ressortir la vente, le trading, l’origination, la syndication et les fusions & acquisitions (M&A) parmi les métiers financiers les plus rémunérateurs, avec des packages annuels dépassant la barre des 200 k€. En queue de peloton arrivent sans surprise les métiers de back et middle office dont le salaire annuel global n’atteint pas les six chiffres, même s’il faut relativiser et se rappeler que ces niveaux de salaire sont nettement supérieurs à ceux des autres secteurs.

Emolument Pay Bankers

« Il est surprenant de voir les métiers de vente en haut de liste. En effet, avec l’automatisation de nombreuses opérations en salle de marché, les fonctions de vendeurs, de sales traders et même de traders sont de plus en plus susceptibles d’être remplacées par des robots », commente Alice Leguay, cofondatrice et COO chez Emolument.com. « En revanche, même si l’écart a rétréci entre les banquiers et les gérants de portefeuilles, ceux-ci restent bien en retrait des métiers phares de la banque tels que les fusions et acquisitions et le trading ».

Qu’en pensent les recruteurs ? « Le panel me parait cohérent avec ce que je vois dans le marché, cependant il y a deux variables d’ajustement : les packages sont assez contrastés d’un acteur à l’autre ; et sur certains métiers sous tension, les enchères peuvent faire monter la rémunération négociée lors d’un nouveau poste », relève Olivier Coustaing, associé au sein du cabinet de chasse de têtes Alexander Hughes et basé à Paris. « Les métiers, ou plutôt les profils les plus recherchés sont très naturellement ceux qui contribuent le plus commercialement et dont les aptitudes linguistiques et relationnelles sont les plus maîtrisées ».

Le salaire mais pas seulement…

« Bien que la finance fasse la course en tête en matière de rémunération, les jeunes professionnels sont de plus en plus réticents à rejoindre le secteur uniquement pour l’argent », précise Alice Leguay. « Ce qui signifie que le secteur financier doit travailler plus intensément pour inciter les Millenials à rejoindre l’industrie ou à y rester plus longtemps que quelques années opportunistes de formation, ce qui passe notamment par davantage de sens et de flexibilité insufflés dans ces professions ».

A ce sujet, Robert Half vient de faire paraître les résultats d’une enquête online relative au « bonheur au travail », menée auprès de 2.000 travailleurs en France par un cabinet de recherche indépendant au cours du deuxième trimestre 2016. « Le salaire est surtout un élément de rétention des talents. Si la rémunération compte, nous constatons que lorsqu’il est question de satisfaction au travail,  les Français font primer un traitement équitable et respectueux, le sentiment d’accomplissement et la fierté de leur entreprise », explique Olivier Gelis, directeur général France de Robert Half. Un constat qui vaut également pour les professionnels de la finance.


Crédit photo :Tijana87 / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici