☰ Menu eFinancialCareers

Top 35 des MBA pour décrocher un job dans la gestion d’actifs, le private equity et les hedge funds

Freedom and adventure in nature

Les titulaires de MBA qui s’orientent vers le secteur financier privilégient toujours la banque d’investissement sur tout le reste, et ce malgré que la banque soit de moins en moins atttactive auprès des diplômés des écoles de commerce. Cependant, le buy-side est une option de plus en plus attrayante : cela concerne le private equity qui a longtemps été un point de chute pour les MBA, mais également les hedge funds et les gestionnaires d’actifs qui aujourd’hui recrutent un nombre croissant de diplômés d’écoles de commerce.

En supposant que votre ambition soit de travailler sur le buy-side, quelle business school est la plus susceptible de vous aider à tracer votre chemin ? Nos chiffres montrent que les écoles entretenant des relations étroites avec les banques d’investissement sont aussi celles les plus susceptibles de vous permettre de décrocher un job dans le buy-side. A savoir les universités Ivy League aux États-Unis, la London Business School au Royaume-Uni, ou bien INSEAD et HEC en Europe et en Asie.

La domination des écoles américaines dans le Top10 de notre classement n’est guère surprenante. Outre le prestige associé à ces business schools, les établissements financiers aux États-Unis ont continué à embaucher un nombre abondant de MBA, tandis que leurs homogues européens préfèrent former de jeunes diplômés plutôt que d’embaucher de coûteux MBA.

Ainsi, à l’Université de New York – Stern, par exemple, le gros des troupes des diplômés en MBA s’orientent vers la finance : 28% de la promo 2015 travaille en banque d’investissement. A contrario, à la London Business School, qui pourtant se taille la part du lion dans les recrutements de MBA à la City, seulement 7% des MBA sont entrés dans le secteur bancaire contre 9% dans le private equity, selon la dernière plaquette de l’école.

Nos propres classements, basés sur la CV-thèque d’eFinancialCareers qui compte 1,4 million de CV à travers le monde, permettent de savoir quels diplômés des business schools travaillent désormais dans les hedge funds, le private equity ou la gestion d’actifs. Nous prenons en compte la proportion de diplômés d’une école donnée dans ces secteurs parmi la population globale des MBA, ainsi que la proportion de diplômés de cette école travaillant actuellement dans un hedge fund, une société de private equity ou d’asset management.

A noter qu’il est très difficile d’entrer dans hedge fund avec un MBA, seule une petite proportion de diplômés d’écoles de commerce y parvenant. À NY Stern, par exemple, seulement 0,9% de la promo 2016 s’est retrouvée dans un hedge fund. Nos classements tiennent compte de cette difficulté en accordant une plus grande pondération au pourcentage de diplômés travaillant dans les hedge funds, suivis de ceux qui ont décroché un job dans le private equity et enfin dans la gestion d’actifs, où les diplômés sont souvent recrutés dès la sortie de l’école.

Ces classements ne montrent pas quels seront vos potentiels de gains ou bien votre progression de carrière, mais quelle est la probabilité de franchir le seuil d’un hedge fund, d’une société de capital-investissement ou d’un gestionnaire d’actifs après avoir décroché un MBA.


Image: Getty Images

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici