☰ Menu eFinancialCareers

AXA veut délocaliser 1.500 emplois au Maroc

L’assureur envisagerait de délocaliser 1.500 postes au Maroc dans les six prochaines années, selon un article paru dans Les Echos lundi 25 septembre. AXA a indiqué que 1.500 personnes seront également recrutées en France.

C’est lors d’un comité central d’entreprise (CCE) du mois de septembre que la nouvelle a été annoncée, alors que le groupe présentait sa stratégie jusqu’en 2012. La délocalisation de 1.500 postes au Maroc dans les six ans à venir constituerait ainsi l’un des projets d’AXA.

Cette annonce a fait bondir les syndicats, qui se seraient unis pour que la direction d’AXA France retire ce projet , selon Les Echos.

L’assureur, qui emploie aujourd’hui 16.000 personnes en France, doit faire face à 3.000 départs à la retraite d’ici à 2012.

AXA se veut toutefois rassurant et indique qu’il prévoit de créer en France 850 postes d’administratifs et commerciaux et plusieurs centaines d’agents d’assurance chaque année.

Pour autant, l’assureur juge la délocalisation nécessaire. Le groupe mise en effet sur le développement de ses réseaux de distribution, l’externalisation de certaines fonctions mais aussi sur les délocalisations pour atteindre ses objectifs : doubler son chiffre d’affaires et multiplier par 2,5 son résultat opérationnel sur les six années à venir.

Une plus grande flexibilité

Les postes crées au Maroc, pays avec lequel nous avons des liens historiques, sont des postes supplémentaires permettant d’offrir plus de services à nos clients, par exemple un contact téléphonique les soirs et les samedis , nous a précisé Eric Lemaire, directeur de la communication d’AXA France.

Nous comprenons les partenaires sociaux mais nous nous devons aujourd’hui d’être compétitifs sur les tarifs, ce qui implique de baisser les coûts et de créer des emplois nous permettant d’avoir une plus grande flexibilité , affirme Eric Lemaire. Selon lui, aucune négociation avec les syndicats permettant cette flexibilité horaire n’a pu aboutir jusque-là. Un CCE se penchera à nouveau sur ce délicat dossier au mois d’octobre.

commentaires (1)

Comments
  1. C’est très intéressant, très bonne nouvelle pour moi, puisque je suis entrain de préparer une licence professionnelle en techniques d’assurance.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici