☰ Menu eFinancialCareers

Bilan de la première saison de Wake Up, l’école de la fintech dédiée aux executives de la finance

Wake Up école

Wake Up, la première école de la Fintech en France qui forme les executives de la finance qui recherchent plus de sens et d’aventure dans leur carrière et dont nous avions annoncé le lancement en novembre dernier dresse le bilan des six semaines de formation de la première saison qui vient de s’achever.

Nichée dans les locaux de Mangopay, à l’Oasis, l’école a ouvert ses portes le 25 février 2017 pour accueillir une première promotion de quinze élèves qui a été sélectionnée parmi près de cent candidatures selon deux critères : le degré de motivation et un minimum de cinq années d’expérience dans le secteur financier.

« Les premiers élèves avaient en moyenne huit années d’expérience avec des profils hétérogènes : banquiers privés, consultants senior, chefs de projets, commerciaux, asset managers », précise Anaïs Raoux, fondatrice de Wake Up. « En outre, la première promotion était composée à 40 % de femmes et 100 % des élèves sont venus dans le cadre d’une démarche personnelle ».

Un format innovant….

Faire connaître les enjeux de la Fintech n’est pas une difficulté en soi car il s’agit d’une simple transmission de savoir qui peut se faire à travers des moocs ou des cours magistraux. En revanche, transmettre la culture startup est beaucoup plus subtil et ne peut pas se faire à travers un écran ou un livre. Il faut vivre la culture startup pour l’intégrer.

Wake Up a donc fait le pari de l’inspiration et du travail sur soi pour remettre en question les codes et activer une dynamique entrepreneuriale. C’est pourquoi plus d’une dizaine d’entrepreneurs inspirants se sont succédés pour transmettre leur savoir et leur passion comme Céline Lazorthes (fondatrice de Leetchi et Mangopay), Hugues Le Bret (fondateur de Compte Nickel racheté début avril par BNP Paribas) ou encore Jean-Charles Samuelian (fondateur de l’insurtech Alan) pour ne citer qu’eux.

En parallèle, les élèves ont été accompagnés dans une démarche de réflexion personnelle de connaissance de soi par des coachs de haut niveau. « Cette formule innovante permet d’avancer efficacement dans son parcours professionnel puisqu’elle apporte à la fois motivation et savoir pratique », relève Anaïs Raoux.

…et visiblement efficace

La première saison s’est donc clôturée avec succès et les retours des élèves ont validé les deux intentions initiales : apporter la connaissance Fintech et insuffler la motivation et l’énergie nécessaire pour faire passer sa carrière à un autre niveau. En témoignent les messages des participants postés sur la page Facebook de l’école.

« Le format de Wake Up crée dès le premier jour une complicité entre les élèves et les intervenants. Et quand un CEO épanoui vient te parler de stratégie Fintech …avec ses tripes, ce sont des années d’expériences qu’il te transmet en 1h30 », rapporte une middle office manager d’une société de gestion. « Wake Up Fintech te réconcilie avec tes ambitions profondes. Celles qui existaient en toi avant que tu ne t’endormes (in)confortablement dans cette banque ou cette société d’assurance pendant toutes ces années ;) ».

Pour celles et ceux qui seraient intéressés, Wake Up a ouvert ce mardi 11 avril les candidatures pour une nouvelle saison de six samedis consécutifs à partir du 10 juin 2017


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici