☰ Menu eFinancialCareers

Opération séduction de la fintech française à Londres et Dublin

506288003

Business France, l’agence gouvernementale pour l’internationalisation de l’économie française, organise ces 4, 5 et 6 avril à Londres et Dublin un French Fintech Tour intitulé Voilà la FinTech ! et qui vise à encourager l’intégration de la Fintech dans le paysage britannique et irlandais. Pour se donner les moyens de ces ambitions, Business France travaille au côté de 8 des plus prometteuses Fintech tricolores afin de les accompagner dans leur développement sur deux marchés parmi les plus avancés au monde dans les domaines financiers que sont Londres et Dublin.

Les fintechs participantes couvrent un spectre assez large des nouvelles technologies financières : Napoléon Capital (trading bots & data science), dejamobile (paiement mobile), HighWave Capital (robo-advisor), Neuroprofiler (finance comportementale), ActiveEon (logiciels open source), Fortia Financial Solutions (intelligence artificielle), SESAMm (intelligence artificielle) et Kuzzle (logiciel backend). Autant de fintechs à garder dans vos radars si vous voulez rejoindre une start-up financière qui se développe à l’international…

Certaines d’entre elles ont d’ailleurs été récemment labellisées par le Pôle de compétitivité mondial Finance Innovation qui lui aussi fait partie du voyage, de même que des représentants de secteurs aussi variés que la tech (French Tech London), le conseil IT (CapGemini), une agence de notation (Early Metrics), un investisseur (AngelsCube) et une banque, Santander UK, qui en 2014 a mis en place Santander InnoVentures, un fond de 100 millions de dollars qui aide l’innovation dans les Fintech et le digital à travers le Royaume-Uni.

Un programme bien rempli !

Le programme personnalisé sur 3 jours vise à réunir les communautés financières et décideurs locaux ainsi qu’un panel d’experts et d’investisseurs qui permettront d’asseoir la stratégie de développement des fintechs françaises vers ces marchés prioritaires, via des séances de pitching (les fintechs ayant 2 minutes chacune pour présenter leur concept) et de networking (20 minutes de face-à-face entre les entreprises françaises et britanniques).

Il débute ce mardi à Londres sur le thème Small meet Big avec notamment des tables rondes sur l’innovation dans les banques (les challenges à résoudre pour créer la banque de demain) ou bien la régulation FCA et les technologies (comment démarcher au Royaume-Uni ?). Mercredi, journée Taking-off! (décollage) les participants rencontrent un panel d’investisseurs experts de la Fintech donnant leurs avis sur les tendances et stratégies pour la réussite au Royaume-Uni.

Puis vol aérien pour Dublin où les participants auront droit à leur arrivée à une réception privée avec des conseillers du Commerce Extérieur Français en Irlande. Enfin, jeudi, journée I-wish I reach (littéralement je veux je peux) où VC’s et banques expliqueront les attentes au sein du marché de la Fintech en Irlande, comment se développe le marché, et comment anticiper les risques en relation avec les technologies de demain, preuve de l’importance de la thématique Sécurité dans la Fintech.

Le Brexit en filigrane…

Les organisateurs de ce voyage d’affaires ne font pas explicitement référence au Brexit mais celui-ci est dans toutes les têtes, surtout après le déclenchement du processus de sortie du Royaume-Uni de l’UE la semaine dernière, qui n’a pas manqué de faire réagir la communauté financière française. Les différentes places financières européennes tentent notamment d’attirer sur leur sol les fintechs de la City de Londres. A ce petit jeu, la France n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’à la rentrée 2016 déjà, elle tentait de convaincre les Fintechs à Londres de s’exiler à Paris.

Quant au choix de renforcer les liens avec Dublin, il est plutôt judicieux. « Plusieurs banques, asset managers et sociétés fintech de la City devraient en effet annoncer d’ici quelques semaines qu’ils ont choisi d’utiliser Dublin comme base arrière dans l’Union européenne », rapportait lundi dans Financial News un cadre dirigeant de l’agence irlandaise en charge des investissements étrangers directs. A suivre de près donc….

Top-European-countries-for-cashless-payment-transactions


Crédits photo : MattiaATH / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici