☰ Menu eFinancialCareers

Et si vous travailliez pour une fintech française…. depuis Singapour (et vice-versa) ?

La distance entre Paris et Singapour symboliquement réduite

La distance entre Paris et Singapour symboliquement réduite

Plus que jamais, le continent asiatique attire les financiers français désireux de créer ou rejoindre une société fintech. Hong Kong est particulièrement prisée par les acteurs de la fintech française et autres banquiers qui, chaque année, s’y ruent en masse.

Singapour pourrait être amenée elle aussi à devenir une destination phare pour les profils financiers et technologiques de l’Hexagone désireux de travailler pour des fintechs françaises se développant à l’international. En effet, l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l’Autorité des marchés financiers (AMF) viennent de signer ce lundi des accords de coopération en vue d’accroître leur coopération dans le domaine des FinTech.

Synergies renforcées

Dans le cadre de ces accords de coopération, les autorités concernées échangeront des informations sur les tendances de l’innovation financière, sur les enjeux de régulation liés aux services financiers innovants ainsi que sur d’éventuels projets innovants communs. Ces accords de coopération permettent en outre aux Fintech agréées à Singapour et en France de disposer d’informations sur les cadres de régulation applicables, dans le but de favoriser les échanges entre les deux marchés.

« Nous attendons avec intérêt des interactions plus étroites entre nos écosystèmes Fintech respectifs, plus d’opportunités pour nos entreprises et plus d’accessibilité pour les consommateurs dans nos deux pays », indique Ravi Menon, directeur général de la MAS, dans un communiqué commun.

« La coopération entre la MAS et l’ACPR sera source de synergies renforcées entre nos deux marchés », précise François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et président de l’ACPR. « Elle contribuera au développement de services, de produits et d’applications innovants dans le domaine financier, pour le bénéfice des consommateurs et des entreprises et plus généralement de notre économie ».

Cap sur l’Asie…

« Ce lien nouvellement créé entre la France et Singapour dans le domaine de la technologie financière marque une étape importante pour les acteurs innovants désireux de développer leurs activités à l’international », relève Gérard Rameix, président de l’AMF. « La coopération entre nos deux autorités offrira des synergies significatives pour les deux marchés et une meilleure connaissance mutuelle, ce qui permettra aux entreprises FinTech d’étendre leurs activités à l’échelle mondiale et d’apprendre de leurs homologues étrangers ». 

Une aubaine donc pour celles et ceux d’entre vous qui sont désireux de postuler pour une fintech française qui se développe à l’international, et plus précisdément à Singapour (ou une fintech singapourienne qui se développe dans notre pays). A vous de choisir…

36570771


Crédits photo : fancy.yan / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici