☰ Menu eFinancialCareers

Ce que le plan 2017-2020 va changer pour les métiers de BNP Paribas CIB

590142000

C’est BNP Paribas qui a ouvert ce mardi matin le bal de la publication des résultats annuels des grandes banques françaises. La banque de la rue d’Antin enregistre un bénéfice net de 7,7 milliards d’euros en 2016, en hausse de 15,1% par rapport à 2015. « Les revenus sont en progression malgré un contexte peu porteur cette année », a indiqué Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas dans un communiqué.

C’est notamment le cas du pôle Corporate and institutional banking (CIB) dont les métiers ont continué leur progression sur l’ensemble de l’année 2016 et connu une croissance solide au deuxième semestre après un contexte particulièrement difficile au premier trimestre. Au total, l’ensemble de la division CIB affiche pour les trois derniers mois de l’année un bénéfice avant impôts en hausse d’un peu plus de 50% à 841 millions d’euros.

Dans le détail, les revenus Fixed Income, Currencies, Commodities (FICC) sont en hausse de 10% par rapport à 2015 avec une bonne performance sur les taux et le crédit. Les revenus de Securities Services progressent de 1,9%, les revenus de Corporate Banking sont stables tandis que les revenus d’Equity and Prime Services baissent de 18,7% du fait d’un contexte peu favorable sur les marchés actions.

BNP results

Le digital à l’honneur

En parallèle de la publication de ses résultats, BNP Paribas a annoncé avoir atteint la plupart des objectifs de son plan 2014-2016 (rapprochement de CIB et de Securities Services, création de Global Markets, plan de départ volontaire en France, etc.) et présenté son nouveau plan stratégique 2017-2020 qui concernera tous ses métiers.

Pour ce faire, la banque a bâti un scénario fondé sur « des hypothèses prudentes sur la base d’un scénario économique de reprise modérée, graduelle et différenciée » qui tient compte des contraintes réglementaires qui continuent de s’accroître sur la période dans le référentiel actuel de Bâle 3.

Le plan propose d’accélérer la transformation digitale : nouveaux parcours clients digitalisés et personnalisés, simplification du modèle opérationnel, adaptation des systèmes d’information, meilleure utilisation des données des clients et modes de travail plus agiles (notamment pour les Millennials) et a prévu d’investir 3 milliards d’euros entre 2017 et 2020, principalement dans le digital.

CIB 2020 : tout un programme !

Concernant le pôle CIB, le plan prévoit notamment de poursuivre le développement des activités génératrices de commissions (conseil, cash-management, Securities Services), d’accélérer le développement de la clientèle en Europe, notamment dans les pays d’Europe du nord (Allemagne, Pays-bas…). CIB a ainsi pour objectif une croissance annuelle moyenne des revenus de plus de 4,5% par an d’ici 2020.

Enfin, le plan vise à préparer le groupe BNP Paribas aux contraintes à venir (MIFID 2, impacts réglementaires…), sachant que celui-ci met déjà activement en œuvre le plan de remédiation décidé dans le cadre de l’accord global avec les autorités des Etats-Unis et poursuit le renforcement de son système de contrôle interne et de conformité se.traduisant par une hausse des effectifs de la Conformité (3.400 personnes fin 2016) et de l’Inspection Générale (1.200 personnes). Les métiers de la conformité n’ont décidemment pas fini de faire parler d’eux dans les années à venir…


Crédits photo : manuel_adorf / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici