☰ Menu eFinancialCareers

Huit choses que doivent faire les banquiers juniors pour réussir avant 30 ans

Young businessman running on stairs in the street

Si vous êtes un banquier d’investissement junior et avez la vingtaine, vous avez besoin d’un plan de carrière. Cela peut consister à se reconvertir dans le private equity, monter une société fintech ou lancer une application mobile pour bébés. Mais si vous voulez rester dans la banque d’investissement, c’est le moment d’agir en amont.

Car si la ‘juniorisation’ fait fureur dans les banques d’investissement, en particulier dans les salles de marché, il est encore rarissime que les gens atteignent les rangs senior avant d’avoir 30 ans. Vous devez donc gérer votre carrière avec prudence. Pour y parvenir, voici ce que vous devez faire (ou ne pas faire), selon d’anciens banquiers seniors de J.P. Morgan, Deutsche Bank et Goldman Sachs :

1. Apprenez comment influencer

Si vous êtes un banquier junior, vous n’avez aucune autorité. Ces deux dernières années, la focalisation accrue sur les rangs juniors a permis de multiplier les analysts et les associates, mais à dire vrai vous êtes encore loin d’occuper un rôle d’encadrement.

« Comprendre ce que signifie d’influencer sans autorité est une première étape importante dans l’acquisition de la capacité de leadership », explique Graham Ward, ex-responsable actions chez Goldman Sachs et désormais professeur adjoint de leadership à l’INSEAD. « Souvent, le premier rôle de leadership surgit de façon impromptue. Cela a été mon cas. Vous devez être préparé pour faire face à des occasions imprévues ».

2. Ne jouez pas des coudes

Autrement dit, « ne faites pas le coq », conseille Kevin Rodgers, ex-responsable mondial FX chez Deutsche Bank, qui est à présent un auteur et commentateur de marché. Vous devriez chercher à vous faire des amis, pas à couper les ponts, car cela reviendra vous hanter.

« Vous pouvez vous permettre cela si vous êtes un génie, et encore, à condition d’éviter les flèches ennemies venues de l’extérieur », explique Kevin Rodgers. « Soyez humaniste et vous serez plus serein lorsque les échecs vous frapperont, inévitablement. Sans oublier qu’il est plus facile de se regarder le matin dans le miroir… ».

3. Développez une expérience

Certes, les Millenials qui travaillent en banque d’investissement veulent être reconnus très vite. Cela peut passer par une promotion vers le buy-side ou vers une autre ligne de métier, mais quitter la banque n’est pas une bonne idée.

« A moins que votre employeur ne soit vraiment mauvais ou que vous décrochiez une offre de folie que vous ne pouvez pas refuser, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de changer de crémerie à plusieurs reprises lors de vos 4 à 6 premières années » relève Kevin Rodgers qui conseille plutôt de développer votre track-record.

4. Mettez l’accent sur les relations, pas seulement les compétences

Évidemment, vous devez être techniquement au point pour réussir en banque d’investissement. Dans les premières années, c’est même ce qui est le plus important et figurer parmi les meilleurs analysts vous aidera dans doute à gravir les échelons. Mais « développer un réseau, l’entretenir, regarder plus loin que le bout de son nez sont autant de choses que vous devriez faire pour vous faire remarquer », explique Graham Ward.

« Nous avons tendance à négliger l’importance et la puissance que ces choses finissent par apporter », relève-t-il. « Être connecté avec les décideurs vous permet d’avancer plus vite que votre seule aptitude. Qu’on le veuille ou non, la ‘politique’ est une réalité. Prétendre le contraire relève de la naïveté ».

5. Saisissez les opportunités quand elles se présentent

Être un spécialiste, c’est bien, mais si vous voulez vraiment grimper dans la hiérarchie, vous aurez besoin d’un large éventail d’expériences. « Je n’ai jamais voulu entrer dans le secteur bancaire, alors quand je suis arrivé, je me suis montré flexible quant à l’endroit où je finirai », indique un banquier senior DCM parlant sous couvert d’anonymat.

« Cela consiste notamment à saisir des opportunités à travers des secteurs ou des zones géographiques quand elles surviennent. Mais c’est également un état d’esprit : ne vous enfermez pas dans une cage et prenez conscience que chaque expérience vous aidera à long terme. Le début de votre carrière est le meilleur moment pour le faire ».

6. Visez toujours à long-terme

« Des hauts et des bas se produiront tout au long de votre carrière. Ne vous inquiétez pas outre mesure », conseille Mark Franczyk, ex-vice-président ECM chez J.P. Morgan devenu chef pâtissier et blogueur.

« N’abandonnez pas à cause de revers à court terme, et ne devenez pas trop confiants suite à des succès à court terme », poursuit-il. « Rappelez-vous qu’une carrière bancaire paye vraiment une fois que vous avez atteint les niveaux seniors ».

7. Faites le point sur vos motivations

Si vous voulez durer dans la banque d’investissement, comprenez suffisamment tôt pourquoi vous êtes ici. L’implication dans votre travail ne viendra que si vous y êtes pour les bonnes raisons.

« Si vous êtes vraiment intéressé par la finance, vous pourrez passer outre les frustrations de la journée, la semaine, le mois et l’année de travail », note Kevin Rodgers. « Si tel n’est pas le cas et que votre seule motivation est l’argent, ou parce que tous vos amis veulent être dans la finance et que vous voulez faire comme eux, alors ce sera une longue, longue corvée… ».

« Faire le point sur vous-même, vos motivations, votre système de valeurs et vos objectifs vous aidera à évoluer vers le leadership », ajoute Graham Ward.

8. Précipitez-vous sur les formations en leadership

Les banques d’investissement ont l’habitude de promouvoir la performance. Cela signifie que les managers, ou les dirigeants, sont simplement ceux qui apportent plus de business que les autres Dans de telles circonstances, la formation au management semble être accessoire.

« Ce qui n’est vraiment pas le cas », précise Graham Ward. Et de conclure : « Toute possibilité d’assister à une formation en management ou en leadership devrait être acceptée. Les jeunes gens croient parfois que le leadership ne concerne que ce qui se passe au sommet. En fait, le leadership se produit à tous les niveaux dans les organisations ».


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici