☰ Menu eFinancialCareers

Voici à quoi ressemble le quotidien d’un junior dans un hedge fund…

hedge fund

Jusqu’à présent, la voie pour travailler dans un hedge fund était toute tracée. Il vous suffisait de gagner vos galons sur le desk de trading d’une banque d’investissement – idéalement dans une fonction de prop’ trader – développer un ‘track-record’ significatif puis faire le grand saut.

Sauf que les banques d’investissement ont dû fermer leurs desk de prop’ trading après la réglementation Dodd-Frank. Les hedge funds ont déploré le manque de talents issus du sell-side et en conséquence ont décidé de former eux-mêmes des diplômés sans expérience. Jadis rarissimes, les programmes de formation dans les hedge funds sont devenus plus courants, de même que les stages et les témoignages dans une industrie qui jusqu’à présent cultivait le goût du secret.

Les grands hedge funds comme Point72 Asset Management, Brevan Howard, CQS et Man Group recrutent désormais tous des diplômés directement issus de l’université.

Ainsi, Man Group a lancé il y a quelques années son propre graduate training programme qui accepte entre 4-6 personnes par an. Roland Beunardeau a rejoint ce programme en 2014, après avoir obtenu un master en management à HEC Paris et fait des stages de M&A chez Rothschild à Paris, d’analyst private equity chez Apax Partners en France puis dans la division private equity de Goldman Sachs à Londres.

Les emplois juniors dans les hedge funds sont très convoités et seulement un petit nombre de diplômés parvient à décrocher le poste. Man Group reçoit environ 1.000 candidatures pour ces offres. Mais qu’est-ce ce job implique-t-il vraiment ? Roland nous apporte sa vision vue de l’intérieur…

En quoi consiste exactement votre travail ?

Je viens juste de terminer ma formation de graduate chez Man Group, qui a impliqué trois rotations autour de ses principaux domaines d’activité. Dans mon cas, après un certain temps dans les ventes, j’ai effectué la plupart de mes deux ans dans la division quantitative Man AHL ainsi que Man GLG, sa division de gestion de fonds discrétionnaire [où les décisions d’investissement sont prises par un gestionnaire de portefeuille et supportées par l’équipe d’investissement]. Ce sont des fonctions très différentes.

En tant que junior chez GLG, vous êtes essentiellement un equity analyst et le travail consiste à scruter les états financiers des sociétés existantes dans le portefeuille. Vous devez donc regarder leur business plan et leur cash flow, actualisez leurs modèles financiers, et effectuez généralement une analyse fondamentale en venant avec quelques idées d’investissement pour le gestionnaire de portefeuille.

Ceci est important, tout simplement parce que, bien que le gestionnaire de portefeuille connaisse parfaitement les entreprises, il pourrait ne pas avoir eu le temps de procéder récemment à une telle analyse en profondeur. C’est pourquoi il écoute attentivement vos recommandations et, après une nouvelle recherche, peut souvent agir lui-même.

À long terme, le travail est vraiment de développer un style et un processus d’investissement qui vous soient propres – c’est en fait un processus assez personnel. Vous apprendrez à connaître vos forces et faiblesses, ainsi que la façon de pitcher des idées et de vraiment comprendre comment les entreprises font de l’argent, ainsi que ce qui constitue un bon investissement.

Et la partie ‘quant’ du business ?

De toute évidence, c’est très différent – pas seulement en terme de travail, mais aussi la façon dont vous travaillez. C’est très axé sur les projets et vous travaillez pendant de longues périodes de temps de façon relativement autonome. Un projet peut durer des mois, et consiste à rechercher des modèles et des idées qui pourraient se reproduire dans les marchés financiers, puis de mener une analyse approfondie d’un large éventail de titres, à la recherche de modèles statistiquement significatifs.

C’est une façon très souple de travailler très souple – en dépit de la nature quantitative – et très créative. Tirer des conclusions en analysant un grand ensemble de données peut être très difficile à atteindre, il faut donc creuser beaucoup plus profondément.

A quoi ressemble ce job au quotidien ?

Du côté de l’activité GLG, le flux de travail est très flexible et vous devez être pragmatique dans la façon dont vous réagissez aux évolutions du marché. Vous êtes libre de gérer votre temps en termes d’analyse – hormis les rencontres avec les gestionnaires de portefeuille – et vous avez toute la latitude pour rechercher comment vous pourriez être en mesure de générer de l’alpha [surperformer un indice financier] sur un investissement.

Vous devez également être prêt à ce que votre journée soit chamboulée : vous pouvez être en train de préparer un modèle financier bien précis et il suffit de quelques nouvelles sur le marché pour que vous fassiez autre chose afin d’être en mesure de réagir.

AHL est beaucoup moins cyclique et, à part quelques réunions pour tenir informé votre gestionnaire, la plupart du temps vous travaillez sur la meilleure façon d’analyser et de saisir les données.

Quelles sont les compétences clés requises chez un junior dans un hedge fund ?

Si vous faites une analyse fondamentale pour un hedge fund discrétionnaire, vous devez être en mesure de donner un sens à une grande quantité de données et de comprendre quels chiffres sont importants. Dans un espace concurrentiel, c’est parfois un petit nombre qui peut faire toute la différence au niveau de la performance et c’est à vous de faire confiance à votre jugement sur ce qui est important. Cela vient vraiment avec l’expérience.

Concernant le côté systématique de l’entreprise [qui utilise des modèles informatiques pour la plupart de ses trades], la créativité est importante, mais il faut être vraiment complet et rigoureux dans votre utilisation des statistiques. Il est vraiment aisé de sur-ajuster le modèle aux données, pour constater qu’il ne fonctionne pas du tout. Les compétences de codage aident aussi – ici, nous utilisons Python – si bien que la compréhension du langage de programmation est importante.

De quoi êtes-vous fier dans votre travail ?

Je suis très analytique : je veux dire par là que j’ai le désir de creuser plus profond que mes concurrents. Vous avez en face de vous des gens avec des informations identiques et un état d’esprit similaire en terme d’analyse de ces données, si bien que vous devez travailler un peu plus dur pour prendre l’avantage.

Aussi, je me concentre beaucoup sur le risque et cela est extrêmement important. Il est essentiel que vous compreniez ce qui motive votre stratégie et des idées, et d’évaluer les risques à prendre au moment opportun.

Comment vous démarquez-vous de la concurrence ?

J’ai eu l’expérience à la fois dans le secteur financier en général, mais aussi spécifiquement dans l’investissement. Les gens parlent souvent de leur «passion» pour l’investissement, mais si vous n’avez jamais réellement investi dans le marché, ce peut être difficile à prouver.

Mes études universitaires étaient très tournées vers les statistiques, ce qui m’a permis de démontrer les compétences quantitatives nécessaires, mais il est également important de démontrer de bonnes compétences interpersonnelles parce que vous travaillez dans le cadre d’une équipe.

J’ai également fait des stages en M&A et en private equity qui m’ont permis de développer mes compétences d’analyse et aussi des techniques de modélisation financière, même si c’était dans un autre secteur que les hedge funds. J’ai eu une expérience bien équilibrée, ce qui contribue certainement.

Et maintenant, qu’allez-vous faire ?

Je vais revenir chez GLG à plein temps pour y faire un travail d’analyste quantitatif. Je crois que c’est vraiment la façon dont l’industrie évolue de toute façon – les gestionnaires de fonds discrétionnaires travaillent de plus en plus sur des outils quantitatifs.

D’ici les cinq prochaines années, je pense que beaucoup de gens discrétionnaires vont devoir combiner l’analyse fondamentale avec les systèmes basés autour de la construction et l’analyse des données.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici