☰ Menu eFinancialCareers

Levées records en France : c’est le moment de travailler dans le capital-risque !

477820648

EY vient de publier son baromètre semestriel du capital risque en France. Résultat : sur les six premiers mois de l’année 2016, c’est plus d’un milliard d’euros qui a été levé au travers de 297 opérations pour un montant moyen de 3,4 M€, en constante augmentation. « Le rythme s’accélère ! Alors que l’année passée semblait avoir battu tous les records, ce premier semestre se classe parmi les meilleurs démarrages depuis la 1ère édition du Baromètre en 2013», explique Franck Sebag, Associé Ernst & Young, en charge du secteur VC-IPO en France.

EY

Source : EY

Déjà en tête des levées de fonds à la fin de l’année dernière, le secteur des Services Internet voit le montant de ses investissements doubler par rapport au 1er semestre 2015. Avec 38% des deals et 42% des montants levés, il conserve la première place du top 5 des investissements par secteur.

Parallèlement le secteur des Life Sciences connaît un essor analogue : les capitaux investis ont été multipliés par deux, lui faisant gagner deux places au classement. Il concentre à lui seul 20% des montants levés ce semestre. « Cette croissance est également portée par l’augmentation des investissements étrangers en faveur des Biotech françaises », explique Raphaël Wisniewski, directeur associé Edmond de Rothschild Investment Partners, principal investisseur de la 2ème levée de fonds de Medday pour un montant de 34 M€, cité dans l’étude EY.

Toujours présent dans ce palmarès, le secteur des Fintech connaît en revanche une période relativement plus calme, accompagnée d’une baisse de 30% des montants investis par rapport au 1er semestre 2015. Pas vraiment une surprise dans un contexte mondial de ralentissement des investissements des fonds dans les sociétés fintechs, selon une récente étude réalisée par  KPMG et CB Insight.

Investissements par secteurs

EY2

Source : EY

Faire carrière… dans l’Hexagone

Qui dit augmentation des levées de fonds dit recrutements de directeurs de participations et chargés d’investissement pour investir au mieux cette manne financière, à l’image de 123 Venture qui, début juillet, a recruté Jean Labro (ex-Credit Suisse et Sagard) en tant que Directeur d’investissements.

Preuve que, contrairement au métier de trader, il n’est nul besoin de traverser la Manche pour faire carrière dans le capital-risque. Certes, « l’Angleterre reste le premier écosystème européen en matière de levée de fonds », note Franck Sebag. Ceci s’explique principalement par le fait que 60% des financements se concentrent sur des tickets supérieurs à 20 millions d’euros, quand 65% des tours de table français concernent des tickets inférieurs à cette somme.

Cela dit, la France détrône le Royaume-Uni sur le nombre de levées réalisées au premier semestre 2016. Et avec 27% du nombre total des opérations, elle se hisse à la première place sur le podium des pays européens en termes de volume d’opérations. Mieux encore : avec plus d’un milliard d’euros levés (16% du total des montants levés), la France dépasse son challenger l’Allemagne !


Credit photo : phototechno / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici