☰ Menu eFinancialCareers

Joueurs de foot versus financiers: qui sont les mieux payés en France ?

emolument

Ca y est : l’équipe de France sera en finale de l’UEFA Euro 2016, après avoir battu l’Allemagne 2 à 0 en demi-finale. De quoi faire taire – un temps du moins – les critiques récurrentes sur les salaires mirobolants perçus par les joueurs de foot de haut niveau. Mais combien perçoivent exactement ces ‘dieux du stade’ comparé notamment aux professionnels de la finance connus eux aussi pour parfois côtoyer les cimes en matière de rémunération ?

Pour le savoir, le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com a analysé plus d’un millier de salaires (1.077 exactement) de banquiers d’investissement, de développeurs informatique et de consultants afin de les comparer avec ceux perçus par les joueurs de football.

Résultat du match : carton rouge pour les développeurs informatiques qui, avec moins de 40.000 euros annuels bruts touchent 8 fois moins que ce que gagne un joueur de l’Euro 2016 en un seul match. Et carton jaune pour les consultants qui, avec un salaire annuel de l’ordre de 50 k€ au bout de trois à cinq ans d’expérience, gagnent 6 fois moins qu’un footballeur au cours d’une seule rencontre. Et cela ne tient même pas compte des potentiels contrats de sponsoring dont bénéficient les mêmes footballeurs !

Seuls les managing directors des banques d’investissements peuvent prétendre à des salaires identiques (voire même parfois plus élevés) que nos champions en crampon, avec en plus moins de chances d’être blessés ! Il y a cependant un bémol. «Alors qu’un managing director en banque d’investissement peut espérer gagner autant qu’un grand joueur de football, il est peu probable qu’il soit acclamé par toute une nation, perché sur un bus ouvert à deux étages », relève Alice Leguay, co-fondatrice et COO de Emolument.com.

Et d’ajouter : « Ce serait même l’inverse : du fait de l’aversion actuelle du public pour les banquiers seniors, ces derniers seraient probablement prêts à échanger une partie de leur salaire pour goûter à la gloire, ne serait-ce qu’une journée…».

La gloire… et la fortune, pourrait-on compléter, puisqu’au niveau du top management, le salaire d’un responsable en banque d’investissement se compte en centaines de milliers d’euros, et non en millions comme c’est le cas pour Didier Deschamps (2 millions d’euros) ou bien Joachim Low, l’entraîneur de la Mannschaft (3 millions). C’est peut-être le moment de troquer vos mocassins contre une paire de baskets…

euro 2016

Illustration : Emolument.com

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici