☰ Menu eFinancialCareers

Mooc, Cooc, Sooc : les dernières tendances des formations en finance

MOOC - Massive Open Online Course, acronym business concept

L’offre de formations online a explosé ces dernières années et le secteur de la banque n’y échappe pas. Pour vous y retrouver dans le dédale des formations proposées par les établissements financiers et affiner votre choix, voici quelques éléments d’informations autour des nombreux acronymes utilisés (Mooc, Cooc, Sooc…) dans le jargon du e-learning, exemples à l’appui.

MOOC : l’incontournable

Faut-il encore présenter les Massive Online Open Courses, ces cours en ligne gratuits ouverts à tous et calqués sur les programmes d’universités prestigieuses ? Ces cours sont le plus souvent proposés par les grandes écoles elles-mêmes (ex : HEC) généralement en partenariat avec des organismes de formation spécialisés comme First Finance ou Coursera pour ne citer qu’eux.

Les MOOC permettent aux participants d’acquérir des compétences utiles à leur carrière, d’ajouter quelques lignes sur leur CV et surtout de taper dans l’œil des recruteurs. « Pour un recruteur, les résultats aux Mooc sont une mine : on peut y analyser les compétences d’une personne mais aussi ses capacités d’interaction ou d’animation d’une équipe », explique sur son blog perso Franck La Pinta, responsable de la stratégie digitale à la DRH de la Société Générale.

COOC : un MOOC… corporate

Les Corporate Online Open Courses (ou Corporate MOOC) sont des MOOC crées par des entreprises à destination de leurs salariés ou de leurs clients. Des organismes de formation comme 360Learning se sont même spécialisés sur ce genre de formations et comptent parmi leurs clients de nombreuses banques.

Les corporate MOOC s’adressent parfois à l’ensemble des employés de la banque. En septembre dernier, Société Générale a ainsi lancé un MOOC permettant de sensibiliser plus de 25.000 de ses collaborateurs aux enjeux du « e-commerce », « big data » et des « nouvelles formes de communication ».

Mais les COOC peuvent aussi être plus ciblés. Filiale de BNP Paribas intégrée au domaine d’activité Retail Banking, le leader en France de la location multimarque de véhicules d’entreprise Arval a ainsi lancé en novembre dernier le premier COOC gratuit sur les fondamentaux de la gestion d’un parc automobile en LLD sur le site formation.arval.fr.

SPOC, SOOC : pour un public très restreint

« Rien à voir avec Star Trek, ces quatre lettres signifient ‘Small Private Online Course’. Sur le même modèle que les MOOCs et les COOCs dans leur dimension online, ils sont différents sur le public visé : pas ouverts à tous mais volontairement limités à une trentaine de participants », explique Aurélia Kérisoré, rédactrice du blog d’e-doceo.

« L’expérience montre que seulement 14% des inscrits à un MOOC le terminent. Les inscriptions sont massives, certes, mais les abandons le sont tout autant. L’absence de tutorat serait le principal responsable. L’alternative trouvée semble être le SPOC : un effectif réduit et mieux suivi pour plus d’efficacité », poursuit-elle.

A côté des SPOC on trouve également les SOOC (Small Online Open Courses) qui comme leur nom le laisse supposer sont des MOOC traditionnels qui portent sur un sujet suffisamment spécialisé pour restreindre naturellement le nombre de participants.

Blending Learning : une formation mixte

Enfin, il existe une méthode d’apprentissage hybride qui mélange des modules en distanciel (MOOC) et des modules en présentiel dans une salle avec un formateur. Certaine écoles de commerce ont développé cette méthode, comme l’ESC La Rochelle où les modules de fondamentaux de gestion sont dispensés en blending learning : les étudiants utilisent au quotidien une plateforme pédagogique élaborée par le corps professoral.

Les banques elles aussi s’y mettent. Le groupe bancaire ING a développé, en collaboration avec CrossKnowledge, une approche de blended learning pour ses parcours de management. « Ce que j’apprécie dans l’offre de CrossKnowledge – et ce que nous remontent nos employés également – c’est sa modularité. Sessions courtes et accessibles qui permettent de se former en tous lieux et à tout moment », indique Jannemie Sente, responsable du Développement du Leadership chez ING Belgique. De quoi convaincre les plus récalcitrants aux formations 100% e-learning.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici