☰ Menu eFinancialCareers

Un doctorat pour augmenter son salaire en finance ? Et si oui, lequel ?

Doctorat

Préparer un doctorat (ou un PhD) est long et difficile, puisque le taux de décrochage pendant ce cursus avoisine les 50%. D’où l’intérêt, avant de se lancer dans l’aventure, de peser le pour et le contre afin de découvrir si le fait de sacrifier 4 à 6 années de sa vie en vaut la chandelle, financièrement parlant. Car au-delà du défi intellectuel et universitaire que constitue le fait de passer un tel diplôme, des aspects plus pragmatiques tels que le retour sur investissement sont également essentiels pour vous aider à prendre votre décision.

C’est pourquoi le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com a passé en revue quelques 23.866 salaires à travers le monde de professionnels (dont 1.222 sont basés en France) avec 5 à 9 ans d’expérience professionnelle au compteur. Résultat des courses : la prime aux études longues est bien réelle puisqu’il ressort de ces chiffres qu’un doctorat permet d’être mieux payé de 20% par rapport à un Master, et même 40% comparé à un Bachelor.

Cependant, en termes de rémunérations, un MBA peut être tout aussi bénéfique qu’un doctorat. Car en dépit de frais de scolarité plus élevés, les programmes MBA sont beaucoup plus courts (comptez 1-2 ans contre 4-6 ans pour un doctorat), si bien qu’opter pour un MBA permet aux diplômés de commencer à leur carrière beaucoup plus tôt et donc d’être à même de commencer à rembourser leur investissement initial. Il vous faudra donc sortir vos calculettes avant de prendre votre décision…

Le must : un doctorat technique

Si, après avoir fait vos calculs, vous décidez de préparer un doctorat, encore vous faudra-t-il choisir la bonne matière, surtout si votre principale préoccupation est d’optimiser votre salaire.  « Dans certains majeures, telles que les arts ou les sciences humaines, un doctorat n’est pas l’idéal sur le plan financier.Pour d’autres cependant, comme les mathématiques-statistiques ou l’informatique, l’impact sur le revenu est considérable », indique Alice Leguay, COO et co-fondatrice chez Emolument.com.

Pour preuve, un doctorant en mathématiques et statistiques gagne deux fois plus que les titulaires d’un Bachelor. L’explication est que ces majeures à forte connotation technique peuvent vous ouvrir des portes dans les secteurs les plus prestigieux de la finance, l’industrie ou la technologie. Ainsi, 78% des titulaires d’un doctorat en mathématiques et statistiques travaillent dans la finance et le conseil. Idem pour les titulaires d’un doctorat en sciences informatiques qui sont plus de 70% à travailler dans la finance ou le secteur high tech, où la demande en doctorants techniques est bien réelle car ces derniers sont susceptibles de développer de nouveaux produits et mettre en place des instruments de trading sophistiqués.

A contrario, un doctorat en sciences humaines aura peu d’impact sur votre augmentation de salaire, et la différence de salaire avec des titulaires de Masters et de Bachelors est quasi-nulle, voire même inférieure. Et pour cause : la moitié des doctorants en sciences humaines travaillent dans le secteur public comme professeurs ou chargés de cours, contre seulement 23% des titulaires d’un Master.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici