☰ Menu eFinancialCareers

Vivre dangereusement : journal d’un spécialiste ABS (17e épisode)

L’épisode au cours duquel M. ABS* essaye d’aider sa femme en fin de grossesse à accepter sa nouvelle situation et se retrouve fâcheusement à proximité d’une Porsche 911.

Malheureusement ma situation n’a plus le goût de la nouveauté. Quand je me suis fait licencier, ma femme a d’abord reçu pléthore de témoignages de sympathie d’autres mères de famille qui ont essayé de la rassurer du mieux qu’elles pouvaient en lui disant que les choses finiraient par s’arranger rapidement. Deux d’entre elles m’ont même mis en relation avec leurs banquiers de maris pour voir s’ils pouvaient m’aider à trouver un nouvel emploi.

Désormais, ces mêmes mères de famille confient à mon épouse qu’elles sont inquiètes que leurs maris soient renvoyés à la maison avec le contenu de leur bureau à l’intérieur d’une boîte en carton. Si cela devait se produire, elles sont apparemment plus préoccupées à l’idée de s’occuper d’un homme à la maison que des aléas d’une vie avec beaucoup moins d’argent.
Ma femme n’a pas été capable de dissiper leurs craintes. Nos problèmes d’argent ont certes été mis entre parenthèses grâce à mon job en intérim, mais il n’y a aucune garantie que cela durera suffisamment longtemps pour réduire notre crédit immobilier à un montant acceptable. Même si les négociations visant à s’inspirer du plan de sauvetage américain à destination des emprunteurs aboutissent, cela ne nous aidera pas étant donné qu’il ne s’appliquerait qu’aux crédits inférieurs à 100 k, ce qui par rapport au nôtre fait figure de nain anorexique.

Reste que la crainte de ma femme quant à la difficulté de rembourser notre prêt a été complètement éclipsée par le traumatisme de me voir revenir à la maison. Libéré de la nécessité de travailler entre 7heures et 21heures, j’ai découvert de nouveaux centres d’intérêts – l’un des derniers en date étant la visualisation . J’ai glané cette technique dite de visualisation dans une émission de télé de self-help (j’ai renoncé aux livres sur la base que l’information transmise par le biais de l’écran était bien plus efficace), qui soutenait l’idée que si vous voulez vraiment quelque chose dans la vie, tout ce que vous avez à faire est de le visualiser.
Le type, dans l’émission, voulait une Porsche 911, et la visualiser n’était pas chose aisée. Avant d’être victime du credit crunch, moi aussi je voulais une 911. J’ai repoussé l’achat simplement parce que je trouvais raisonnable de garder une réserve d’argent jusqu’à ce que mon bonus – que je pensais définitivement acquis – me permette de rembourser mon crédit. J’étais également conscient de l’inévitable scène de ménage qui en résulterait, ma femme n’approuvant pas de telles dépenses frivoles.

En l’absence de bonus, visualiser la 911 semblait le bon choix. Cependant, avant de faire ça, j’avais besoin de me rafraîchir la mémoire. La semaine dernière, j’ai donc emmené ma famille faire un petit détour chez le concessionnaire local dans notre voiture cabossée. Une fois sur place, j’ai décidé de procéder à une visualisation avant que l’image ne disparaisse, et j’ai tenté de reproduire l’une des 911 exposées en vitrine. Ma femme trouva cela inacceptable et déchaîna son courroux avant même que je ne rouvre les yeux.

Nous avons tenté de nous éclipser rapidement, ce qui fut salvateur car entrer en collision avec une Porsche 911 aurait pu avoir un méchant impact sur ma solvabilité et mes capacités de remboursement. Le mois dernier, j’ai commandé mon rapport de crédit auprès d’un broker et je fus abasourdi de constater que mon scoring était de 999 sur 1 000. Atterrant ! Ce broker aurait dû recruter l’équipe CDO de Standards & Poors… En tout cas, cela donne un minimum de baume au cceur à ma femme pendant que j’essaie de visualiser la résurrection du marché ABS…

En attendant, ceci sera le dernier épisode de mon journal. Cela a été formidable d’écrire dans ces colonnes, et encore plus formidable de lire vos commentaires. Hasta la vista !

* Asset-Backed Security : dans le cadre d’opérations de titrisation, titres émis par le véhicule ad hoc afin de lui permettre d’acheter des actifs, comme des stocks ou des créances clients, auxquels ils sont donc adossés.

Si vous souhaitez écrire un blog régulier sur eFinancialCareers, écrivez à editorial.fr@efinancialcareers.fr.

commentaires (2)

Comments
  1. Merci d’avoir eu le courage de tenir ce journal …………car pour le jeune diplomé en finance que je suis ce fut tres informatif et emplie de sincérité sur le monde de la finance.
    Je ne suis pas naif et comprend bien que ce temoignage est une vue partial et partiel mais tellement rafraichissante

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici