☰ Menu eFinancialCareers

La légère baisse des embauches en banque se poursuivra d’ici la fin de l’année

Le taux d’embauche dans les banques est passé de 11 % à 8 % entre 2007 et 2008, avec 35 000 personnes recrutées en CDI. Et cette tendance devrait se poursuivre sur toute l’année 2009, selon l’Association française des banques (AFB). Cette légère baisse des embauches est due à la crise économique et financière et a surtout touché la banque de financement et d’investissement , indique-t-elle dans son dernier communiqué.

En France, parmi les 390 000 employés du secteur bancaire, les trois quarts travaillent en banque de détail. Toutes activités confondues, les métiers sont de plus en plus tournés vers le client. La part des métiers de force de vente dépasse ainsi la moitié des effectifs et représente 61,6 % des embauches. Voire davantage : dans le cadre de son plan de recrutement de 1 000 collaborateurs en CDI pour 2009, le Groupe Crédit du Nord précise que 80 % des postes proposés concernent des fonctions de relation clientèle : conseillers clientèle, conseillers en patrimoine et directeurs d’agence. Une attention particulière est portée, lors du recrutement, au sens de la relation client des candidats ainsi qu’à leur aptitude à animer des équipes , souligne un porte-parole du groupe.

Des emplois de plus en plus qualifiés

Si les profils commerciaux sont très recherchés aujourd’hui, nous constatons également que les professionnels des fonctions centrales comme celles de contrôleur interne, consolideur ou déontologue, moins nombreux que leurs homologues issus des fonctions commerciales, continuent à être recherchés au gré des changements réglementaires ou sous la pression des organes de tutelle , indique Charlotte Brand, directrice de Michael Page Banque.

En outre, les exigences des clients toujours plus grandes et la nécessité d’améliorer la qualité du conseil conduisent les banques à recruter des profils de plus en plus qualifiés. L’an dernier, près de 40,9 % des embauches ont concerné des niveaux bac +4/5. Les métiers de management et de support ont vu leur part s’accroître et représentent désormais 19,8 % des effectifs et 16,7 % des embauches. Il s’agit essentiellement de fonctions d’expertise (juridique, comptable, RH, contrôle…), souligne l’AFB.

commentaires (6)

Comments
  1. l’article parle d’une légère baisse des embauches c’est un doux euphémisme…
    Quand je vois comment les banques françaises ont coupé les vannes des recrutements (moins de consultants, pratiquement plus d’intérimaires, pas de CDD et encore moins de CDI…)

    on parle de recruter des conseillers de clientèle mais quand je vois que ces banques embauchent avec un salaire de base proche du SMIC…
    Bien sûr les profils les plus pointus seront toujours recherchés mais pour le reste , la fin de l’année 2009 et même 2010 vont être difficiles.
    Il ne faut pas se leurrer c’est fini la période dorée où l’on trouvait facilement du travail dans la banque.

  2. “Légère baisse”… Plutôt gel total oui. Faut arrêter la com’ en faisant croire que tout va bien dans le meilleur des mondes. On demande plus au personnel déjà en place, mais il n’y a pas d’embauches!

  3. Oui d’accord avec les comments, la banque pour les profils pointus type Bac+5 c’est actuellement gelé. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de recruteurs au sein d’Assureurs, de Grandes Entreprises, ou de Cabinet Conseil indépendants voient leur pile de candidatures spontanées émanant de banquiers gonfler incroyablement!
    Peut-être seuls les profils “technicien” type Bac+2 sont aujourd’hui prisés: coûtent pas cher, et n’iront vraisemblablement pas voir ailleurs si l’herbe est plus verte…

  4. Je suis du même avis que les commentaires. Il y a quelques années, il y avait l’embarras du choix pour choisir une offre, les employés étaient plutôt en situation de force. Aujourd’hui, les cabinets de recrutement me disent qu’il y a plusieurs centaines de cv pour une offre. Seules les banques d’agence emploient encore, les banques d’investissement ont simplement gelé les embauches.

  5. on finira tous chercheurs à l’anpe (lol)

  6. pire encore, maintenant la mode c est l entretien téléphonique, finit l’époque ou on se metté a quatre pates pour nous recevoir

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici