☰ Menu eFinancialCareers

Investissez dans le bon MBA

On compte plus de 1.300 universités, écoles de commerce et de management qui proposent des programmes de MBA. Mais 70% ou plus des diplômés de MBA recrutés par les banques d’affaires proviennent généralement des 10 ou 15 premières grandes écoles. Si vous étudiez dans l’une des 1.285 qui ne font pas partie de cette liste, vous pourriez bien dépenser votre argent inutilement.

Nous rendons visite de notre propre chef à 10 ou 12 écoles aux Etats-Unis nous explique un recruteur de Wall Street à New York. Elles représentent 60 à 70% de nos recrutements.

Les banques de Wall Street communiquent difficilement la liste des écoles qu’elles ciblent. Mais ce sont toujours les mêmes noms d’écoles qui sont prononcés lors de nos conversations avec des recruteurs : Wharton (University of Pennsylvania), Columbia, Harvard, Chicago, MIT Sloan, Stanford, et dans une moindre mesure Michigan, Cornell, Kellogg, NYU Stern, Darden et UC Berkeley.

Les recruteurs des banques d’affaires européennes sont tout aussi difficiles. Beaucoup recrutent de nombreux diplômés de MBA des meilleures universités américaines et visitent tous en Europe les mêmes écoles. Barclays Capital, Merrill Lynch, Morgan Stanley et la Bank of America préfèrent les trois même écoles de commerce européennes: la London Business School, l’Insead et IESE. Seul BarCap en capital risque étend cette liste en ciblant des étudiants de la Manchester Business School, d’HEC en France et de la Rotterdam School of Management.

Les étudiants en MBA des écoles ciblés ont deux principaux avantages: leurs anciens élèves et les visites de l’école. Les diplômés de ces écoles encouragent les banques à embaucher dans leur ancienne école : Nous ne nous adressons pas à des écoles comme Duke parce que nous n’avons pas embauché là bas dans le passé, nous explique Kristina Peters, directrice régionale du recrutement en école pour l’Amérique chez Deutsche Bank.

Les meilleures écoles sont submergées de visites de recruteurs de banques. Cette année, ont participé à nos forums carrière la Bank of America, Barclays Capital, Bear Stearns, Citigroup, Deutsche Bank, JPMorgan, Merrill Lynch, Morgan Stanley, Lehman Brothers et la Royal Bank of Scotland , affirme Kathleen Dolan, directrice des services carrières du MBA de l’IESE.

La conséquence inévitable de toute cette attention est que les banques embauchent souvent plusieurs étudiants des mêmes écoles de prédilection. Si l’on considère MIT Sloan, où 24% de la classe de 2002 est parti travailler en banques d’affaires: dix étudiants sont allés chez Merrill Lynch, neuf chez Goldman Sachs et six chez Citigroup.

Quelles sont donc vos chances de devenir associate d’une banque d’affaires si vous êtes en train de faire un MBA à l’Université de Southern California ou à la Lancaster University Management School? Elles sont assez minces. Selon un recruteur américain, Si vous ne faites pas partie d’une des écoles ciblées, vous devez faire partie des meilleurs 5% de votre classe.

Mais ne négligez pas entièrement vos chances d’être embauché. Les banques sont opportunistes: ils examineront toujours les demandes de candidats manifestement talentueux sans forcément considérer l’école dans laquelle ils ont étudié. Goldman Sachs est connue pour embaucher des anciens élèves de la Cox Business School à la Southern Methodist University au Texas et de la Carroll School of Management au Boston College.

Tom Wilson, directeur du recrutement école pour le global markets et l’invesment banking chez Merrill Lynch, affirme que la stratégie de la banque exige la mise en place de relations à long terme avec divers réseaux de très bons candidats. Si vous ne faites pas partie d’une des meilleures écoles de commerce, cela vous aiderait d’avoir quelqu’un qui soutienne votre cause: De très bonnes embauches peuvent être le résultat d’un ancien élève dévoué, ou de la recommandation d’un professeur ou d’un client explique Wilson.

Cependant, les recruteurs admettent dans le privé qu’étudier dans une des écoles préférées des banques peut vraiment changer la donne. C’est un gros avantage explique un recruteur. C’est de là que viennent la plupart de nos étudiants.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici