☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Parrainez-moi !

Sally Harris, consultante au sein du cabinet de conseil en management Molten Group, vous explique comment convaincre un profil senior de vous épauler.

Dans la banque d’affaires, la réussite professionnelle n’est pas seulement une question de résultats. Les banquiers désireux d’évoluer se soucient de deux éléments : leur contribution commerciale mais aussi la manière dont ils sont perçus par les banquiers seniors et les décideurs.

Vous avez beau être le meilleur contributeur au monde, si vous ne gérez pas convenablement ce second aspect alors votre carrière ne progressera pas aussi rapidement qu’elle le devrait. Les banques sont conscientes de cela et nombre d’entre elles ont mis en place des talents programmes à destination de leurs meilleurs éléments. L’une des particularités de ces formations est le recours délibéré à des managing directors seniors pour parrainer et encadrer les stars montantes de la banque.

Mais que faire quand vous n’êtes pas considéré comme une star montante ou bien si votre établissement n’a pas mis en place un tel programme ? Dans ce cas, c’est de votre propre initiative que vous devrez gérer votre image de marque , en allant chercher vous-même un sponsor.

Tâchez de le repérer parmi les professionnels de la banque qui travaillent en front-office (financiers corporate, vendeurs et traders) et sont toujours très occupés. Puis, persuadez-le que vous consacrer du temps s’apparente à un challenge. Voici quelques conseils sur la marche à suivre…

Identifiez un sponsor

· Il est impératif que ce soit un professionnel avec une vraie légitimité dans le métier et qu’il puisse avoir une influence directe sur le déroulement de votre carrière.

· Dans la plupart des cas, il vaut mieux qu’il travaille dans le même département que vous, mais sans être votre supérieur hiérarchique direct.

· Il doit exister un lien naturel avec votre sponsor dans le cas où il serait amené à vous nommer ou bien si vous deviez être amené à travailler étroitement avec lui au quotidien.

· Concernant les sponsors susceptibles de vous aider à améliorer votre image, il est primordial qu’ils vous connaissent bien, qu’ils comprennent votre façon de travailler et soient reliés à votre réseau organisationnel.

· Ce doit être quelqu’un sur lequel vous pouvez compter et idéalement quelqu’un pour qui vous sponsoriser présentera un intérêt pour sa propre carrière.

· Avant d’approcher un parrain potentiel, réfléchissez à ce qu’il pourrait tirer de ce tandem. En quoi ce sponsoring peut-il contribuer à améliorer son image et ses objectifs professionnels ?

Comprenez que faire appel à un parrain n’est pas ce qu’il y a de plus simple : d’un côté, vous aurez besoin de son aide et voudrez profiter de son expérience, mais de l’autre, gardez à l’esprit qu’il est important de conserver une image positive de vous et de vos capacités d’évolution.

Gérer le départ de votre mentor

· Si votre parrain s’en va, vous aurez besoin d’en trouver rapidement un autre qui aura le même impact que l’ancien.

· Idéalement, travaillez ensemble avant son départ pour tenir compte des sponsors alternatifs qui existe dans son réseau et demandez-lui vous mettre en relation avec eux.

Le secteur de la banque d’affaires est caractérisé par des individus qui roulent pour eux-mêmes. Vous aurez donc besoin d’avoir une approche dynamique de la manière dont vous êtes perçu et être clair sur les progrès que vous voulez réaliser. Votre réussite ne dépend que de vous, pas des autres !

commentaires (6)

Comments
  1. à lire toutes ces façons de propulser sa carrière, je me demande si c’est pas tout simplement plus simple de sortir avec la fille d’un MD senior…?

  2. Tout semble si simple, il suffit de suivre le paradigme, pourtant, il existe une différence entre cette belle démarche et la réalité. Les personnes acceptent de vous aider seulement si vous leur apporter quelque chose…

  3. Et bien…etre le parfait candidat, diplome, experimente, ayant des resultats et maintenant necessite d’un parrain ? Jusqu’ou va-t-on aller dans la selection ?
    Come on ! Un peu de bon sens. Un bon candidat doit etre identifie et accompagner par la DRH.C’est cartesien.

  4. Ce qui se passe c’est que ces types de metiers sont rares et prises, il y a peu de turn-over. Apres je pense qu’etre parrainé, passer de la pommade ne fait que rendre encore plus capricieux les Fronts (aucune dent contre le front , etant moi-meme sales ). La realite est simple il y a des tas de bons candidats et peu de places.

  5. Le ‘parrainage’ n’est souvent qu’une tentative parfois vaine de protéger son pouvoir mais l’histoire regorge d’exemples de trahison des mentors par leurs fils spirituels …

  6. José dit La réalité est simple il y a des tas de bons candidats et peu de places .

    Je comprends parfaitement, nous sommes incapables de créer des emplois, la seule que nous savons faire c’est en détruire. Il ne faut pas chercher bien loin pour s’en rendre compte.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici