☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Je ne parviens pas à trouver de travail car mon ancienne boss m’a injustement donné de mauvaises références

Je suis victime d’une pratique non professionnelle consistant à donner de mauvaises références, ce qui m’a valu de passer à côté d’un certain nombre d’opportunités d’emploi au cours des derniers mois.

Auparavant, je travaillais pour une grande banque. Après un changement de direction, je me suis retrouvé sous les ordres d’une nouvelle senior manager, que je nommerai X. Elle a changé ma vie de façon spectaculaire, mais pas dans le bon sens.

Toute la journée, X jouait sur son ordinateur et passait de longs appels téléphoniques privés. En conséquence de quoi rien de concret n’a été réalisé pendant ses heures de travail. Elle devait probablement travailler jusque tard dans la nuit, et ce, toutes les nuits.

Je ne tiens pas à le savoir

Je n’avais pas d’atomes crochus avec elle et n’étais pas habitué à son style de travail. En outre, je n’appréciais guère son absence de remords pour ses pratiques douteuses. Mais ce qui m’a vraiment le plus ennuyé, c’est lorsqu’elle s’est mise à me tirer la langue après m’avoir raconté une blague sur sa vie sexuelle. Il y a des choses que je ne tiens pas à savoir, et la vie sexuelle de ma boss, qui a au moins l’âge de ma mère, en fait assurément partie.

Après cet incident, j’ai renoncé à me montrer sympathique avec elle et choisi de garder une relation aussi professionnelle que possible. Je l’ai aidée à poursuivre le business là où mon patron précédent l’avait laissé, lui ai présenté nos entreprises clientes et l’ai aidé de façon continue et soutenue, mais sans plus.

En début d’année, j’ai été brutalement sommé de quitter l’entreprise sans explication ni indemnisation. J’étais à la fois déçu mais heureux de partir. Sauf que depuis, ma recherche de travail a été infructueuse et qu’à présent, le marché de l’emploi est verrouillé.

Références désastreuses

À maintes occasions, j’ai excellé lors d’entretiens, mais les banques ont toutes rejeté ma candidature. Certaines m’ont fait comprendre que les références de mon ancien employeur n’étaient pas satisfaisantes. Ce qui ne m’a guère surpris : une autre habitude peu commune de X était qu’elle se vantait avec désinvolture auprès de ses collègues (sans une once de culpabilité) d’éprouver du plaisir à donner des références horribles aux gens qu’elle n’aimait pas et de leur pourrir la vie des années après qu’ils avaient quitté l’entreprise.

J’imagine que je fais partie maintenant de ces personnes que mon ex-boss se plaît à hanter. Je ne tiens pas à faire en public des commentaires négatifs à son sujet, et encore moins à critiquer mon ancienne entreprise : ce serait contre-productif.

Bien que j’aie recueilli un certain nombre de références positives d’anciens collègues, je ne peux pas dissuader les employeurs potentiels de vérifier mon profil auprès de mon ancienne boss et je ne peux pas l’empêcher de répandre son venin.

Je crois qu’elle est en train de ruiner ma carrière. J’ai pensé à entamer des poursuites contre elle et l’entreprise, mais apparemment, donner des références injustement erronées n’est pas illégal à Hong Kong, où je suis basé. J’ai bien contacté le responsable de la division régionale de mon ancienne banque qui s’est entretenu avec le département RH de l’entreprise, mais il n’est pas jamais revenu vers moi.

Je m’adresse donc aux lecteurs de eFinancialCareers : y a-t-il autre chose que je puisse faire pour résoudre mon problème et trouver un emploi ?

commentaires (8)

Comments
  1. pourissez la autant qu’elle vous pourrit la vie…

  2. “À maintes occasions, j’ai excellé lors d’entretiens, mais les banques ont toutes rejeté ma candidature”….. un peu de modestie jeune homme

  3. Ce portrait de cette boss, je sais qui sait! So Obvious! Donc je sais qui est Anonyme et je lui suggere de penser la question sous un autre angle: “Peut etre que je merite ces mauvaises recommandations?”.

    Mais evidemment, la question n’a pas effleuré l’esprit de Anonyme et puis la reponse serait bient evidemment “non”…

  4. oui bon il faut arreter de pleurnicher ! une seule mauvaise reference ne peut ruiner une carriere ! la vie n est pas un long fleuve tranquille, c est a toi de t expliquer la dessus avec tes futurs employeurs, tout le monde sait qu il existe des gens avec de lourds bagages psychologiques. c est a toi de te defendre, avec classe.

    Et surtout ne pas faire de fixette sur cette ancienne patronne, ce serait lui faire beaucoup trop d honneur. Next !

  5. Vous êtes vraiment infamant avec cette personne, qu’importe ce qu’il a fait, personne n’a a vous pourrir la vie chez un employeur futur. Cela revient a dire qu’une femme qui s’est fait violer le méritait parce qu’elle portait une jupe trop courte (désolée pour ce parallèle, mais ça me révolte votre méchanceté gratuite!!). Donnez lui des conseils au lieu de lui taper dessus, cela serait bien plus mature.

    Et puis surtout regardez vous dans une glace, vous aussi vous avez du faire des excès de langage (n’est ce pas Fabien?), vous aussi vous avez pleurnichez un jour (n’est ce pas Sara?) et vous Georges au lieu de vous la jouer so obvious (genre je parle anglais, profitez en pour m’amener un coca au moins vous serez utile!!) donnez lui des conseils

    mais non j’oubliais vous vous etes certainement parfaits !!

    Vous êtes pathétiques

    Bon courage à vous anonyme

  6. Oui il y autre chose, on peut toujours dire a un futur employeur que l’on est parti en mauvais termes avec son ex employeur, je l’ai fait, ça ne m’a pas porté préjudice. Ce sont des choses qui arrivent!!!!

    Autre chose, ton futur employeur, n’a pas si tu ne le souhaites pas, a appeler ton précédent boss, a toi de lui donner d’autres références dans l’entreprise a contacter!

    Enfin si tu peux prouver que c’est ton ex boss qui te pourrit la vie, tu peux l’attaquer en justice ou en tout cas lui “faire” suffisamment peur par l’intermédiaire d’un avocat, qui pourrait lui signifier d’arrêter ses agissements avant que tu ne la traines au tribunal (j’ai bizarrement l’impression, le style peut être de ton article, que tu travailles a Londres, si c’est le cas c’est encore mieux coté loi). Oui je sais cela fait un peu artillerie lourde, mais il faut ce qu’il faut, perso, je n’hésiterais pas

    Enfin, pour ton futur employeur si jamais d’aventure tu te faisais a nouveau virer, ce que je ne te souhaites pas, mais au cas ou, ne pas répandre de ragots sur un ex employé fait partie du protocole de départ, même si je sais le prouver s’avère compliqué.

    Bon courage a toi.

  7. Suis un peu étonnée par votre post, personnellement on ne m’a jamais demandé de références pour travailler, ce n’est pas du tout répandu en France donc vous devriez retrouver sans problèmes, ne vous focalisez pas là-dessus! Bon courage

  8. Je crois que c’est une pratique de plus en plus démodée de téléphoner à l’ancien employeur du candidat ici en Europe.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici