☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Pourquoi je ne reviendrai pas à Paris

Un banquier français à Londres explique pourquoi, malgré les licenciements à la City, il n’a pas prévu de rentrer de sitôt.

Cela fera bientôt cinq ans que ma femme et moi avons quitté la France pour nous installer à Londres. La raison principale de notre déménagement, c’est que nous en avions assez de vivre dans un pays où un tiers de la population active travaille dans la fonction publique.

Évidemment, les services publics sont d’excellente qualité en France : les trains sont à l’heure (certains roulent même à 300 km/h depuis 1981) et lorsque vous allez à l’hôpital, il y a toujours un médecin prêt à vous soigner. Le revers de la médaille, c’est que ces services publics représentent une réelle charge pour l’économie. Jamais je ne pourrai me faire à l’idée qu’il faudra que j’attende 67 ans avant de partir en retraite alors qu’un chauffeur de bus peut partir à 50 ans, grâce à la générosité des caisses de retraite du privé dans lesquelles le gouvernement puise pour subventionner les caisses de retraite déficitaires du public.

Depuis que nous sommes à Londres, nous avons fait de notre mieux pour nous intégrer durablement. J’ai toujours travaillé pour des sociétés anglo-saxonnes et décliné les offres de chasseurs de têtes pour des entretiens avec des banques françaises implantées à Londres. Ces derniers pensaient pourtant que je serais ravi de passer ce genre d’entretien. Ce doit être à cause de mon fort accent français que je n’ai jamais perdu.

Rétrospectivement, je prends conscience que je déteste réellement l’approche française du travail. Dans l’Hexagone, j’avais l’habitude d’arriver en retard au bureau même quand je n’avais aucune raison de l’être, de même qu’il était mal vu de partir tôt. Quand un travail est terminé, les Français aiment passer du temps à discuter pour savoir s’il convient de fêter l’événement ou bien plutôt de rentrer chez soi pour aller dormir.

Ils ont toujours tendance à juger autrui en fonction de l’endroit où il a étudié et non pas en fonction de ses compétences professionnelles. J’ai mis un certain temps avant de comprendre que plusieurs des meilleurs éléments avec qui je travaillais au Royaume-Uni sortaient d’universités dans lesquelles je n’aurais pas jugé digne d’y envoyer mon chien. En France, tout au mieux auraient-ils pu occuper une fonction administrative, à moins d’être relégués dans le secteur public.

En résumé, c’est un vrai gâchis de talents qui peut conduire à des catastrophes financières comme cela s’est passé au Crédit Lyonnais, où tout le monde semblait venir des mêmes écoles avec les mêmes a priori sur la gestion des risques.

C’est avec une certaine délectation, donc, que je suis depuis Londres le feuilleton de la crise de la Société Générale et les théories françaises sur la conspiration. La dernière fois que j’ai passé autant de temps à surfer sur les sites Internet français, c’était quand Zidane a perdu la finale de la Coupe du Monde. Il m’a bien fallu deux mois pour m’en remettre. Il faut dire que le fait d’être entouré par trois Italiens qui aimaient retourner le couteau dans la plaie ne m’a pas vraiment facilité la tâche.

Revenons à la crise de la SocGen. Ils ont tellement majoré mon prêt étudiant que c’est tout juste si Jérôme Kerviel a réussi à me battre toutes ces années plus tard. Cette crise n’a cependant rien de comparable avec celle du Crédit Lyonnais : les contribuables n’auront pas à régler la note.

commentaires (64)

Comments
  1. Concernant le dernier point, ce n’est pas tout à fait vrai. 5bn de pertes pour la Sogé, c’est autant en moins de profit imposable pour l’Etat, et cela en moins en IS perçu. Des bonus en berne, autant en moins pour les caisses de retraites et l’IR. La Sogé rachetée par San Tander, l’impact sur l’emploi en back-office et fonctions support sera également au RDV. Une mauvaise gestion ou quelque soit la raison réelle de cette débacle coute aux Français dans leur ensemble.

  2. J’ai lu ces commentaires et je dois avouer qu’il est regrettable de voir que certains Francais puissent dénigrer tant de choses en France. Je suis moi meme à Londres depuis 4 ans et je n’ai aujourd’hui qu’une envie: rentrer en France.
    C’est bien souvent le meme denigrement qu’on entend de la part des Francais vivant ici, amis je pense qu’il y a beaucoup de choses dont on peut être fiers. Certes, nous avons bcp de charges et d’impots et en effet certains ont bcp trop d’avantages par rapport à d’autres. Mais à ce dire qu’on y gagne qd meme à Londres est une erreur.
    De plus, la mentalite francaise dans les entreprises n’est pas si desolante que cela. Je trouve personnellement que les relations sont plus directes et franches.
    Enfin, d’un point de vue personnelle et familiale, il ne fait pas l’ombre d’un doute que la qualite de vie est bien meilleure chez nous. Les Francais de la City trouvent leur compte à Londres car on y gagne bcp plus d’argent qu’en France, mais Londres est tellement peu representatif du “modele” anglais.
    Bref, je suis fier d’etre Francais, remercierai toujours Londres et les Anglais pour ces annees fructueuses, mais c’est bien en France que j’entends vivre.

  3. Détaché à Londres depuis 9 mois, j’attends mon retour avec impatience, certes, on y gagne très bien sa vie, l’atmosphère y est cosmopolite et très très attractive..
    Cependant, et c’est en cela que je rejoins Michael dans ses dernières lignes. Le charme Anglais n’est pas comparable avec la France (question d’attache qui contrairement à certains ne se résume pas à mon portefeuille).

    La city est un ghetto, le temps y est souvent gris, rien à voir avec l’architecture française des beaux quartiers (i.e. : des collègues français tout comme moi y étouffent d’ailleurs à Londres)

    Néanmoins je ne conteste pas du tout le fait est qu’il faut y travailler étant jeune.
    D’ailleurs, Paris reste pour tous les hauts managers, “The place to be..”

    Concernant la charge (sociale, médicale..) sur l’économie, elle est lourde mais mérite qu’on s’y attarde et qu’on y réfléchisse à 2 fois avant de prononcer certaines abérations.

    Mais ne fallait-il pas au fond attendre quelque chose d’autre de la part d’un banquier?

    Le contraire nous aurait tous étonnés!

    Pierre G. – Collaborateur chez Sullivan – Avocat d’affaires Répondre
     
  4. Merci pour ce commentaire “Bécassine découvre la City” je trouve tout à fait ridicule d’être aussi négatif sur son pays, de plus rien ne dit que dans 15/20 ans le Royaume-Uni n’aura pas connu une régression étatiste semblable à celle que ce pays a connu avant Thatcher et que la France, elle, ne connaisse pas une révolution libérale qui redynamiserait les énergies. Restez donc à Londres vous êtes arrivé au top du marché avec tous les autres suiveurs c’est à Paris que ca va se passer!

  5. J’ai vécu dans plusieurs pays et je retrouve tout a fait l’analyse que vous avez faite sur le coté jugement de l’Hexagone. En effet, tous ces non-dits et regards deviennent très pesants à la longue.

  6. Je suis plutot d’accord avec le banquier. Je suis a Londres depuis 4 mois et je trouve qu’on nous donne beaucoup plus notre chance ici, meme si c’est vrai qu’on a une meilleure qualite de vie en France.
    En france malheureusement il y a encore enormement de racisme et de discrimination au niveau du travail et surtout il y’a trop de prejuges au niveau des diplomes, je trouve cela aberant.

  7. Que d’aigreur et de suffisance !
    Que notre ami banquier reste donc à Londres…

  8. Je rejoinds le banquier français sur le fait qu’au Royaume Uni les compétences sont souvent davantage valorisées lorsqu’en France le diplôme et surtout l’école conditionnent fortement les opportunités qui se présentent à nous surtout en début de carrière.
    Cela peut peut-être paraître anecdotique mais j’ai réalisé un stage à la HSBC au siège à la Défense et il est vrai que les stagiaires autour de moi sortaient tous au minimum d’une esc. J’étais un des rares universitaires, heureusement que j’avais de bonnes relations qui m’ont facilité les choses.. Mes tuteurs étaient ravis et m’ont même susuré que leurs à priori sur l’université s’avéraient au final peu fondé, nous ne demandons qu’à ce que l’on nous fasse confiance..
    En france il faut payer son billet d’entrée et c’est en cela que le modèle anglo-saxon a du bon.
    En revanche dénigrer la france à ce point, n’est en rien justifiable à mes yeux, ça sent le prosélytisme à la sarko : focaliser sur le secteur public pour mieux passer en fouine.
    Soyons fier de notre service public, il demeure perfectible mais arretons avec ces théories superficielle.

    Jérôme, étudiant en master finance Répondre
     
  9. Regardez ceci : (http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Societe/ministres-senateurs-deputes-sujet_40593_1.htm), sachant que les hommes politiques perçoivent les indemnités de chômage allant de 6 mois voire à vie. Etre rémunéré lorsqu’on a un mandat certes, mais attendez le chômage ne devrait pas exister pour les hommes politiques, ils perçevront déjà une retraite bien en dessus de la votre cher banquier, et là oui je vous rejoinds ce sont les caisses de retraites du privé qui finance ceci pour moi c’est de l’abus de biens sociaux. Soyons sérieux s’il vous plait et regardons les problèmes en face et nos au travers d’une paroi de cristal..

    Jérôme, étudiant en master finance Répondre
     
  10. L’ensemble de ces commentaires est passionnant! Certains souhaitent vivre en France d’autres pas. Les uns disent ce qu’ils pensent, les autres répondent qu’il ne faut dire du mal de son pays. Tout cela ne change rien à certains états de fait. Que la France soit un pays où il fait bon vivre est reconnu, que ce ne soit pas actuellement le meilleur pays pour travailler est également une réalité. Il est vrai que la couverture sociale est meilleure que dans la plupart des autres pays et que celle-ci a un cout exorbitant, il est vrai que l’administration française a une efficacité que beaucoup n’ont pas. Ne sommes nous pas l’un des seuls pays au monde (voire le seul) à disposer d’un droit administratif? la contrepartie est une fonction publique pléthorique! Ce n’est pas dénigrer son pays que de dire des réalités. Lorsque ces réalités deviennent si pesantes que certaines personnes choisissent de s’expatrier, ne doit on pas se poser des questions? Lorsque ces personnes qui quittent leur pays sans intention d’y revenir sont des personnes d’expérience ou possédant un fort bagage universitaire, ne devient-il pas urgent de se les poser?

  11. FYI: aberrant/ une aberration
    deux fois utilises avec la mauvaise orthographe.
    Sortez votre Bled pour accompagner votre calculatrice :-)
    Merci

  12. Là où je travaille (en Suisse) il y a de nombreux Français, tous issus des grandes écoles et donc qui ne peuvent être considérés comme des “frustrés”. Et bien il est frappant de constater que tous sans exception passent une bonne partie de leur temps à critiquer la France et à se moquer de ce qui s’y passe avec une verve qui dépasse largement celle des anti-français les plus endurcis !

    Pour que des citoyens dénigrent à ce point leur propre pays nul doute que la réalité doit être assez épouvantable… Personnellement même si mon pays a des défauts comme tout autre il ne me viendrait pas à l’idée de cracher dessus à longueur d’année ?!

  13. J’ai lu les commentaires de ce banquier responsable économique et je trouve scandaleux de dénigrer notre pays. Le pays parfait n’existe pas! Il me paraît important de ne pas oublier notre histoire et de respecter ceux et celles qui se sont battus pour notre liberté.

    Je rappele à Monsieur le banquier que nous sommes le pays des droits de l’homme. Ma réflexion historique: Monsieur le banqier n’oubliait pas cet illustre personnage français le marquis de La Fayette démocrate et libérale, qui a participé à la création du nouveau monde. D’ailleurs vous me rappelez une période de notre histoire fin XVIIIè et début XIXè. A méditer…

    Ma réfexion économique: Monsieur le banquier, faites votre métier en développant l’économie entreprenariale et non spéculative. Notre pays a d’énormes atouts avec ces forces vives, notamment notre état d’esprit de conquête: ENTREPRENDRE
    Soyons fiers de notre pays.

  14. Une question qui n’a pas été abordée : la discrimation en France.
    Chose qui n’existe pas à Londres.
    Trouvez-vous normal qu’on ne puisse pas accéder à certains postes car origines supectes, car école peu digne, car couleur un peu foncée…
    En France, c’est le cas. Peut-être un peu moins à Paris qu’ailleurs, mais c’est le cas.
    Les mentalités en France sont restées bloquées sur les années 50.

    Je tiens à dire tout de même qu’il est plus agréable de vivre en France qu’en GB… question de cuisine, question de soleil…

  15. Certains de vos commentaires ici sont assez pathétiques dans le fond. Celui de christian, l’assureur, me semble le plus objectif.

    Personne n’irait dire que la qualité de vie à Londres est supérieure à ce qu’on a en France.

    Mais la réalité est là, on fait une grande carrière en France sur son diplome d’origine, on peut prétendre à de grandes responsabilités sur le fait d’avoir fait une bonne esc ou école d’ingé.

    Ressortir l’argument du pays des droits de l’hommiste ne me donne pas envie de répondre à ça, nous avons par le passé toléré beaucoup trop de choses au nom de la nation des droits de l’homme. C’est devenu un boulet…

    Les commentaires des Français choqués me font penser à quelque chose, “de quelles grandes écoles sont-ils sortis?”

    Si messieurs les financiers de Londres vous avez hate de revenir en France, alors qu’attendez vous pour repartir?? Personne ne vous retient ici et croyez bien que vous n’êtes certainement pas irremplaçables.
    La city est un ghetto ?? Certes, parceque le quartier de la Défense ne l’est pas??

    Pourquoi parler de dénigrer un pays?? Sachez rester objectifs.
    Que dit-il de faux finalement?? Rien !!
    Eurostar c’est tous les jours…

  16. D’accord, il y a de la discrimination en France, on ne peut pas le nier et c’est un vrai scandale.
    C’est vrai, l’élitisme est tel qu’il devient contre-productif et fait fuir des talents.
    Mais alors, l’argument que je refuse catégoriquement est celui du soi-disant poids insoutenable de la fonction publique en France. Quel rapport avec votre expatriation? Ah, oui, je vois : la pression fiscale peut-être? Vous m’aimez pas payer d’impôts, ni de charges sociales? En gros ce qui vous chagrine c’est le modèle français tout entier basé sur la solidarité (qui part en sucette avec les baisses d’impôts successives de Chirac et Sarkozy).
    Moi (et d’autres), je crois en l’impôt. Je gagne 2.000 euros nets par mois (certainement un dizième de votre salaire) et je ne m’en suis jamais plainte. En revanche, je reste vigilente sur la façon dont les politiques l’utilisent (écoles, transports, routes, justice etc. sont financés par l’impôt je vous rappelle).
    Alors, que les Français émigrés en Suisse râlent du système français, ça me fait bien rigoler : quoi de plus logique puisque leur seul but dans la vie est d’optimiser leurs revenus et d’échapper à la fiscalité?

  17. Je rejoins le propos de l’auteur dans les grandes lignes mais souhaite préciser la source de la frustration ressentie face au système français : ceux qui le financent – les cadres, les professions libérales, dont les revenus sont élevés sans être mirobolants – n’en bénéficient pas.
    La retraite, les soins de santé, les services à la personne (garde d’enfants, de personnes âgées), et d’autres services sont financés par de lourdes charges sur nos revenus, alors même qu’en raison du niveau de ces revenus nous sommes obligés de faire quasi-systématiquement appel au privé !
    Mais si cette frustration est pesante, il en faut plus pour partir. Le fait est que ne crois pas du tout à un retour du dynamisme en France. L’un des signes les plus palpables est l’attitude généralement négative vis-à-vis de l’immigration, alors qu’il est avéré que l’immigration est à la fois un signe et un puissant moteur de croissance : comme la vieille dame qu’elle est, la France se referme frileusement sur elle-même, pense à ses RTT et se gargarise de sa qualité de vie . Je suis partie parce que l’avenir est ailleurs.

  18. Quelle hargne contre une personne qui ne vous attaquait pas. Un peu de jalousie, d’aveuglement ?
    Oserais je une simple question, savez vous, vous tous, ce que notre ”meilleur systême social au monde” vous coûte chaque mois ?
    Prenez une fiche de salaire (celle de notre banquier?), disons de 5500euros brut/mois, soit 4200 euros nets. Savez vous, qui que vous soyez, combien de taxes diverses (patron/salarié) iront au financement de ce systême si bon? Un peu plus de 2200 euros (maladie, CSG, RDS etc etc), par mois…. Et je ne compte pas ce qui part en retraite, ni les taxes curieuses pour un salaire (Taxe de Construction, de Transport…).
    La réalité est que quand on voit nos hôpitaux, la qualité des soins, l’attente (le but n’est il pas de guérir avant tout, non se faire dorlotter ?), notre systême de santé rapporté au coût est un des plus mauvais au monde.
    Si vous êtes content, soit. Mais comprenez qu’une personne qui part aux US ou UK et qui ”choisit” (n’est ce pas la liberté ?) de consacrer une toute petite partie de cette somme à son assurance a droit aux meilleurs spécialistes de son pays et aux meilleurs hôpitaux.
    Soyez un peu plus tolérants sur les choix des autres.

  19. 6 ans à Londres/GB dans l’industrie, donc pas le secteur le mieux paye et surement plus representatif de l’Angleterre en general. Je puise sur mes economies pour finir les fins de mois et à 28 ans je n’ai toujours pas les moyens de cotiser pour ma retraite. Ca fait 4 ans que je cherche a rentrer en France sans succes. Je travaille avec des Anglais qui haissent les Francais et le font savoir. Peut-être n’est-ce pas le cas partout mais le systeme n’est pas si rose. Certains s’en mettent plein les poches quand d’autres triment pour rien. J’ai un BAC+5 je parle trois langues et je suis une quasi secretaire, bloquee dans mon poste parce que je n’appartiens pas a la “classe” des managers reserves…aux anglais.
    Je ne veux pas leur tirer dessus, il y en a des bien, ouverts (surtout ceux qui sortent des universites) mais trop rares à mon gout. C’est vrai que la France a la diplomite mais ça change avec l’integration des universites dans le marche de l’emploi. L’Angleterre est un systeme de classes, tous les gens que je connais, qui y vivent depuis longtemps (30 ans!) reconnaissent qu’ils ne seront jamais acceptes comme Anglais et denigrer son pays, c’est un peu lache. En GB ça ne se fait pas!

  20. Je viens de perdre deux minutes de mon temps à lire un témoignage complètement inutile… ces commentaires sont tellement peu élégants. Cet homme critique un système et un état d’esprit “Français”… alors que ce comportement est typiquement Français!!! Franchement!

  21. Je pense que ce que raconte notre banquier a beaucoup de sens même s’il exagère un peu, en effet pour travailler Londre c beaucoup mieux, la bas on donne sa chance à tous sans préjugé on aime le risque on regarde moins l’origine du diplôme et ethnique.
    On gagne mieux sa vie mais et, çà c’est un fait, on vit mieux en France, et c vrai qu’on a pas a financer les privilèges de certains fonctionnaires.
    La France est un beau pays qu’il faut simplement réformer et où il faut changer les mentalités pour arrêter tout ce gâchis au niveau des talents, etc.
    Faute de ne pouvoir exercer ces talents dans leur pays à cause de RH qui conservent leur méthodes et qui ne veulent surtout pas changer, restant traumatisées à l’idée de recruter une personne qui n’entre pas strictement dans leur moule.
    Bref, dommage pour la France et tant mieux pour les autres pays qui profitent de ces jeunes talents et qui voient du sang neuf arriver, contrairement à la consanguinité de la majorité des entreprises françaises (toutes ne sont pas comme ça heureusement !) il est temps de bouger en France qu’attend-on nous?

  22. Perso j’ai étudié et travaillé à paris (10 ans, vraiment bof), puis à Londres 5 ans, (un peu démoralisant), New-York (2 ans, bien mais fatiguant), Dubai (1 an, invivable), Hong Kong (1 an, agréable mais vie = boulot), Shanghai (2 ans, sympa mais chaotique et pollué) puis j’ai “découvert” le paradis, à deux pas de chez nous : la Suisse !

    Et j’ai fait une constatation générale (avis personnel bien sûr) : peu importe le pays, la grande ville n’est pas faite pour l’humain, elle le détruit à petit feu.

  23. Je rejoins tout a fait les propos du banquier francais. Ceux qui crient au denigrement me font bien rire! Il depeint juste la triste realite de la france! Le probleme de ce pays, c’est l’enorme difference entre l’affichage et la realite.
    Notre cher pays, meme s’il est beau, culturel, magnifique en de nombreux points, est encore un pays de castes et de privileges. Et cela crée des injustices parfois insupportables.
    Je suis une Bac+5 sortant d’une ESC assez cotee. Ma couleur de peau est disons… un peu foncée. Apres un an de recherches d’emploi infructueuses en france (quelques propositions tout de meme… à des postes d’assistante), j’ai atteri en UK en 2007.
    Eh bien certaines des boites qui me refusaient un poste de cadre en france m’ont déroulé le tapis rouge à londres à un salaire bien sûr 2 fois plus interessant. Apres 6 mois, je manage deja deux personnes. Impensable dans notre cher pays (meme s’il existe des exceptions bien sur)…

  24. Voila mes 2 cents à l’argument France.
    Je n’y ai jamais travaille et m’en porte tres bien. Mon ecole d’inge ne m’aurait pas ouvert de portes en France dans la finance. Je travaille maintenant pour une des banques d’investissement les plus reputees au monde en front et certainement la plus “posh”.
    BNP et la Socgen me paraissent maintenant comme des banques de second couteaux. Pour la France HR, il y a 4 diplomes valables. C’est pourquoi les pays anglo-saxons sont plus dynamiques.
    Cette “diplomicite” a la francaise est au coeur du mal francais – mais surtout ne le dites pas. Ca ne changera malheureusement jamais. La culture francaise est ainsi faite. Il est donc normal parfois de jeter à ces messieurs qui se croient les maitres du monde en France quelques petites crottes de nez. Bref, s’exporter est bien le meilleur remède.

    La France est belle mais de loin !…

  25. Ça ne plaira pas à tout le monde mais je voudrais tout de même faire remarquer quelque chose : l’éducation française est nulle et cela se sait loin à l’étranger. Si vous ne me croyez pas, regardez les classements internationaux !
    Le bac ne vaut RIEN et les Universités laissez-moi rire… La France est régulièrement classée dernière ou avant-dernière de tous les derniers classements de l’OCDE et, plus grave, derrière certains pays émergents !

    Seul iceberg à surnager : nos grandes écoles ! (et l’INSEAD)

    Dès lors, pour un recruteur, entre une grande école où les gens entrent sur concours et des universités où on donne les diplômes en pochette surprise, il ne peut y avoir photo et il faut les comprendre…
    Le vrai problème est donc celui des moyens : l’Etat dépense 6 fois plus pour un étudiant en grande école que pour le même à l’Université !! Si les deux étaient au même niveau, alors les mentalités changeraient vite ! Et malgré ça, les syndicats étudiants ne veulent pas de financement privé afin de sauver les étudiants de sociologie…

    Grotesque.

  26. “Observateur, Ressources humaines”, pour un recruteur, entre une grande école où les gens entrent sur concours et des universités où on donne les diplômes en pochette surprise, il ne peut y avoir photo et il faut les comprendre.

    OK venant des RH (les grands seigneurs du recrutement en France et pourtant des vrais laches dans les faits), c’est pas une surprise, juste une question;quand est ce que vous allez révolutionner vos méthodes de travail afin d’être en phase avec la réalité du marché de l’emploi (au niveau des candidats et des diplomes) ?
    ayez un peu de courage et d’audace, votre hiérarchie vous suivra. Sachez quand même que vous êtes les premiers complices sur un sujet comme la discrimination à l’embauche.
    Pour revenir au sujet de base (l’article du banquier francais), c’est un constat personnel qu’il dresse et on a le droit d’être d’accord ou pas avec lui.
    Oui la France est belle, ok le système de santé et les services publics remplissent l’essentiel de leur missions, mais il est important de relever, évidemment chacun à sa façon, certaines choses qui empêchent la France de se hisser à un niveau qui lui correspond.

  27. Pour répondre aux observateurs HR , la principale différence entre un diplomé Grande Ecole et un diplomé de l’université est :
    – Celui des Grandes Ecoles est habitué à se battre par des concours où la recherche de l’excellence est fondamentale et est parfaitement armé pour la guerre économique mondiale.
    – Celui des universités est peut-être bosseur mais souvent mou n’ayant jamais eu d’examens sélectifs (sauf médecine et pharmacie). Son seul mérite est d’être resté dans les vingt derniers étudiants assistant encore aux cours au mois de mai !!!
    Alors vive l’élite ambitieuse des Grandes Ecoles françaises qui font le succès des leaders mondiaux du CAC40.

  28. C’est bien Phil, bravo, votre réaction démontre parfaitement l’incompétence des DRH Français.

    Je suis capable de vous présenter quelques étudiants ayant fait un iae ou un 3e cycle bien plus compétents que certains sortis de l’esc ou leur plus grand mérite est d’y être entré et d’avoir fait copain copain en allant à la fête hebdomadaire organisé par le BDE de l’école.

    D’ailleurs faut pas douter que vous êtes sortis d’un petit moule “grande école” et en êtes fier…

    Si je vous disais où je travaille à Londres et ce que je fais vous seriez blême.

    D’ailleurs, les DRH anglo-saxons ne partagent pas ce genre d’avis, venez ici avec votre diplome et suis sûr que personne ne connait votre école.

    Assez navrant comme commentaire, ou comment cultiver la médiocrité !!

  29. Vous, Français qui vivez à Londres, si la France vous dégoutte tant, soyez logiques avec vous-mêmes et n’y revenez pas pour faire soigner un bobo ou passer vos vacances.
    Restez là où les gens au travail ne se disent même pas bonjour. Vous critiquez les français au boulot qui glandouillent mais beaucoup serait à dire sur les anglais: individualisme derrière des grands discours de teamwork (voire de beuveries organisées par le boulot).
    Sur l’affaire de la SG, je crois que le cas de la Northern Rock nous dispense de moqueries. Concernant les impôts en France, le taux marginal en UK est de 40% très rapidement, sans quotient familial; d’accord il n’y a pas de charge mais tout est à votre charge!
    Et si on paye des impôts en France, on voit au moins le résultat dans nos infrastructures de qualité: regardez le métro de Londres, laissé au privé et en quasi faillite.
    Mais les anglais sont effectivement très forts: ils ont mis 15 ans construire 50km de ligne TGV entre Londres et le tunnel. Question ouverture d’esprit, ils sont effectivement tolérants, au point de laisser prospérer des terroristes chez eux. Il fait bon vivre à Londres, avec son climat agréable et ses commerces de proximité.

  30. Je trouve les commentaires de RH pitoyables.

    1° Il ne suiffit pas d’assister aux cours jusque fin mai pour décrocher son diplome en faculté en France. (Je suis d’ESC mais j’ai aussi fait la fac, niveau d’excellence académique egale je trouve.)

    2° les classements fait par les Universités de Shanghai et autre OCDE sont fondés principalement sur la recherche, qui certes faible en France due aux moyens financier, n’est franchement pas un bon critere a prendre en compte je pense, pour des RH qui se doivent de rechercher des opérationnels.

    3° Or 1 tiers des traders et quant à London sont francais et sortent de formation tres prestigieuse de l’X mais aussi de l’Université de Paris 6 (N.Karoui pour ne citer qu’une formation…), sans oublier les formations d’excellence dispensées à Dauphine, Sorbonne ou encore Assas (et surement ailleurs).

    4° Par ailleurs vous dites qu’à Londres ceci cela… trouver du travail avec des diplomes moins cotés est globalement plus facile au UK car le taux de chomage y est aussi plus faible, mais en ce qui concerne les metiers de haut vol type Trading, M&A, croyez en ce que vous voulez si vous n’etes pas d’une top ecole vos chances sont tout aussi moindres.

  31. Je ne suis pas encore allée à Londres pour porter un jugement réel sur les propos du banquier; néanmoins il a raison sur l’inégalité des chances en ce qui concerne les diplômes en France.
    Toutes les grandes entreprises recherchent des étudiants issus de renommées et grandes écoles. Quand va-t-on permettre au commun des mortels n’ayant pas mis les pieds à HEC ou dans une renommée école d’ingénieur d’avoir un poste souhaité et valorisant ?

  32. Réponse à Phasme – Je connais aussi les recrutements RH à Londres -Ils prennent des étudiants des Universités de Cambridge, Oxford ou Universités ammericaines. C’est l’équivalent de nos grandes écoles avec des critères d’intégration très élevés ! alors quelle différence avec Paris ?

    Réponse à Tony – la formation prestigieuse des traders à l’université de Paris 6 (N. Karoui) est constitutuée à 60 % par des élèves de l’X et de Centrale. Stop à l’hypocrisie !

  33. Marianne pffff
    venant d’une fille ou d’un homme, je ne sais pas… ça se voit que tu aimes ton pays, marianne … pfff mais tes propos sont tellement pitoyables… qui parle de terrorisme..?! on parle de situation professionnelle et pas de terrorisme!! ne mélangeons pas les choses!! à Paris aussi, il existe des terroristes!!!
    vive londres ! à bas paris
    l’entêtement à la française, cela dure depuis des siècles… continuons avec notre cher président et ses fameuses réformes d’adn également, on peut très bien étendre le débat également si tu veux.. le pays des Droits de l’homme :) what? lol

  34. Oh oui vous avez raison, à tel point qu’on peut travailler ici en banque d’investissement en ayant fait des études de lettres…

    Vous les connaissez tellement bien les recrutements que vous citez le top des uni anglaises et parlez des américaines mais oubliez ceux qui sortent de certaines écoles ou facs réputées d’espagne, d’italie…

    Ne confondez pas la mentalité médiocre des DRH Français et des autres.

    Ici même si oxcam vous font passer quelques portes, vous ne resterez jamais longtemps si vous ne performez pas. En France, votre diplome est une assurance vie…

    D’ailleurs l’un de mes voisins de bureau, pour ne parler que de lui vient d’une uni moyenne, et il travaille en FO. Il ne sort pas de l’X ?? It’s so shocking !!!!

    D’ailleurs ne venez surtout pas à Londres, le recrutement ici ne s’intéresse tellement pas à l’X et à HEC que vous ressentirez rapidement l’envie de revenir à Paris et faire le même petit sot métier et appliquer les mêmes procédures de recrutement.

    Le conformisme est tellement doux quand il renouvelle les mêmes bêtises.

    Puis tout le monde sait, que les meilleurs financiers au monde viennent de l’X n’est ce pas??

  35. @Phil: Il reste 40% de non X et Centrale. Et j’ai aussi parlé de formations hors Karoui, à Dauphine, Assas et Sorbonne (Master 2 et magistere banque – finance, de très bon niveau). Pour les metiers plus maths financiere il y a aussi le 3e cycle trading de l’ESLSCA (Pas une top-école), le 203 DESS Dauphine, ou encore le Master finance de marché de Paris 1…
    le problème n’est d’ailleurs plus d’avoir fait une école mais de ne pas avoir fait HEC, ESSEC, ESCP, Science Po, X, Centrale ou Mines Paris….

  36. Je tiens a souligner que nous ne denigrons en rien la France. On constate simplement que sur certains points la France est gagnante et sur d’autres pas.

    Voila 4 ans que je vis à Londres, je ne compte pas rester ici indefiniment, juste le temps pour moi de me faire une experience beton et de revenir “a l’aise”. En effet, je ne suis pas diplomee de Gdes Ecoles, et il est vrai que c’est du gachi que de rejeter les etudiants d’universites.
    Cote social, etc., la France est bien sûr gde gagnante. Par contre, cote carriere il n’y a pas photo. Ici, je sens plus de tolerance dans tous les sens du termes. C’est quand meme triste de partir parce qu’on est bien trop ambitieux que de passer 5 ans à l’Uni et se faire 1500 euros/mois tout au plus. Je rappelle qu’il y a de plus en plus de Francais qui partent pour Londres et a vrai dire je les comprends. Le monde est grand. A quoi bon rester en France si on n’est pas epanoui et si la France n’offre visiblement pas ce que beaucoup de personnes recherchent.

  37. Réponse à Phasme – Je suis d’accord que des universités italiennes, espagnoles, allemandes, chinoises sont aussi bonnes (même meilleures) que nos grandes écoles. Le problème est que la France est le seul pays au monde a accepté sans sélection dans ses universités 85 % des lycéens à qui on a donné le bac au nom du stupide principe d’égalité. A l’heure de la recherche de l’excellence et des talents, nos universités sont évidemment nulles, reste que les grandes écoles !

    A Tony – les 40% de non X et Centrale viennent des meilleures universités étrangères où les postulants doivent être dans le top 5 des promotions.

  38. Reponses pour les autres formations PHIL ?

  39. Hormis pour les 5 gdes ecoles, le critere de selection des autres esc reste tout de meme le porte-monnaie…

  40. Rien à ajouter, tout à fait d’accord avec ces propos. Marre de se démener comme une folle au boulot face à des fonctionnaires qui ne foutent rien et qui ne font que se plaindre la bouche pleine !

  41. En france, nous confondons travail et sos amitié !

  42. Le seul point que je reprendrai est de se poser la question si le système des Grandes Ecoles Françaises n’est pas arrivé à son terme d’évolution.
    La consanguinité, la stratification dans les recrutements et la complexité créée dans les organisations pourraient avoir créé une nouvelle administration dans le privé qui freine ou détruit l’innovation et la prise de risques. En détruisant les richesses de demain, on connaît l’exode vers l’étranger et la persistance du chomage.

  43. Well, je pense que ce débat sur les systèmes France VS Royaume-Uni serait pas mal si on élargissait le spectre de l’analyse à d’autres éléments que la carrière bancaire.
    Oui en France on a une fiscalité lourde, on a beaucoup de fonctionnaires… Mais si on sort du petit cercle des banquiers, les trains vont à 300km/h, les écoles publiques sont bonnes, les autoroutes sont parmi les meilleures au monde, les études peuvent permettre à de nombreuses personnes d’en suivre, la médecine est bonne et peut ne pas couter excessivement cher, et OUI, cela a un cout.
    Je trouve que c’est totalement arriviste pour ceux qui sont formés en France, par les classes préparatoires tant désirées à l’étranger et très couteuses pour le système éducatif, de ne rêver qu’à une chose, c’est de partir se remplir les poches ailleurs.
    Tout cela a un cout, et la fiscalité sert aussi à financer de grandes choses, qui ne se voient peut-être pas.
    En tout cas, en France, des gens ne sont pas obligés de vendre leur maison pour financer leur survie médicale.
    De l’autre côté, on parle d’ouverture au Royaume-Uni, clamant que les étudiants en lettres… peuvent faire une super carrière en finance.

  44. Sans doute, mais il faut préciser que cette “ouverture d’esprit” se limite à Oxford Cambridge et LSE. Le royaume lui aussi à ses réseaux un peu trop puissants que sont les anciens de ces mêmes universités qui trustent la plupart des bonnes places, et recrutent aussi parmi les grandes écoles françaises, sauf que eux ont pigé qu’il y a d’autres écoles qi valent le coup après X et Centrale Paris.
    La fiscalité est moins élevée? Oui, mais le cout de la vie est beaucoup plus élevé pour un service pas à la hauteur: les écoles publiques ne sont pas bonnes, les écoles privées coutent très cher, les transports sont pas à la hauteur, la médecine est à deux vitesses…
    Mais on y parle anglais et c’est the place to be. J’apprécie la vie londonienne mais aussi la vie en France, mais si on veut vraiment comparer, avouons que tout n’est pas tout blanc d’un coté et tout noir de l’autre.

  45. “Oui en France on a une fiscalité lourde, on a beaucoup de fonctionnaires… Mais si on sort du petit cercle des banquiers, les trains vont à 300km/h, les écoles publiques sont bonnes, les autoroutes sont parmi les meilleures au monde, les études peuvent permettre à de nombreuses personnes d’en suivre”

    Mais à quel prix ??? cela ne justifie en aucun cas le vol des richesses produites par une minorité de la population pour le plus grand bénéfice de tous les autres qui regardent de loin comme si l’argent tombait du ciel…
    Vous parlez des autoroutes, en Suisse c’est un paiement pour l’année, équivalent à quelques jours de trajet en France si on le compare… Donc non, je ne suis pas prêt à payer plusieurs dizaines de fois plus en France pour (hypothétiquement) avoir de “meilleures autoroutes”.

    “En tout cas, en France, des gens ne sont pas obligés de vendre leur maison pour financer leur survie médicale.”

    Ah non c’est sûr… Ce sont les autres qui s’en chargent quand ils doivent payer des impôts scandaleux…

  46. Sur l’université française et les ESC, pour avoir fait les deux et pour connaître du monde de chaque côté, il m’a semblé que la vie en école de commerce était, et de loin, plus cool qu’en université. En quelque sorte, l’ESC, une fois que vous y êtes, il faut vraiment le vouloir pour en sortir, et le travail consiste 95 % du temps à se lustrer le nombril en faisant des travaux de groupe assez ridicules (et j’étais dans une bonne ESC si j’en crois les classements).
    Tandis qu’en fac, c’est une sélection sur la durée, c’est une course d’endurance avec 0 moyen et 0 facilité (pas de carnet d’adresses, etc.).
    J’aimerais qu’on envoie un élève d’ESC à la Sorbonne (par exemple) avec comme objectif de terminer avec un des meilleurs DESS proposés, et avec un stage dans une firme réputée. Cela risque d’être très amusant…
    Vraiment, les ESC c’est bon pour le réseau, personnellement c’est tout ce que ça m’a apporté (même si c’est déjà pas mal).

    Pour le reste, à savoir ce qui fait la personnalité de l’étudiant, cela a peu à voir avec l’école, mais avec les relations extérieures, le contact, la curiosité, les lectures… Et là encore, j’ai rencontré bcp de gens très intéressants en fac.

  47. C’est là qu’un banquier privé entre en jeu. Contrairement à l’idée répandue qu’il vaut mieux aller en Suisse ou ailleurs, il est tout à fait possible de rester en France sans payer trop d’impôt…
    La fiscalité n’est pas un problème, je dirais même plus: ceux qui partent ailleurs dans un but exclusivement fiscal sont snobs car ça fait chic de dire que l’on se délocalise (ou ça veut dire qu’ils sont mal conseillés).
    Après, c’est sûr que des opportunités de carrière se trouvent ailleurs.
    Mais résumer la France à une imposition prohibitive est assez peu convaincant en réalité. Et quand on observe d’autres aspects de la vie en France comparée entre autres au RU, ce dernier n’est pas si attractif qu’on veut bien le dire.
    Chaque pays à ses inconvénients et avantages. Je suis très content d’être en France, Stef est très content d’être en Suisse, le banquier auteur de l’article est très content d’être à Londres. Comme quoi ! Chacun voit midi à sa porte.

  48. youpiyoupiyop :

    Vous soulevez un problème intéressant. En réalité, quand je pense au poids de la fiscalité je ne m’intéresse pas tellement aux grandes fortunes qui font ce qu’il faut pour l’optimiser et qui n’auraient pas forcément gagné autant dans un autre système, et qui souvent, même, ne sont pas en faveur de la concurrence ni des baisses d’impôts, ce afin de préserver quelques barrières face aux jeunes loups.

    Bref, à mon avis il faut distinguer cette clientèle que vous conseillez de ceux qui en sont encore au stade de la construction de leur patrimoine.

    Faire 100k de plus-value quand on dispose de 10mio par ailleurs vaut bien le paiement de quelques impôts ne serait-ce que pour rester dans le lieu du business.
    Faire 100k de plus-value quand on ne dispose de presque rien à côté, qu’on débute, et qu’on en a besoin pour réinvestir et pour vivre… Admettez que dans ce cas l’impôt est confiscatoire et mène à la ruine.

    L’analogie est identique pour les sociétés.
    Total qui paye ses impôts n’est pas dans la même situation que la PME qui débute, et qui, même en faisant d’énormes bénéfices reste dans une situation infiniment plus précaire…

  49. Que des banalites affligeantes! Ce jeune cadre dynamique ne fait que repeter ce que certains expatries à Londres ressassent pour justifier leur presence a Londres.
    Apres 5 ans à Londres, j’en ai fait le tour. Beaucoup de “frogs” à Londres comme l’auteur de l’article se contentent de rester dans le cercle ferme des francais à Londres – d’ou leur affreux accent francais en anglais et les inepties de l’article!
    Allez integrer la societe anglaise et vous trouverez porte close! Allez denigrer la France, sa volonte d’integration par l’ecole publique, etc., allez y depuis Londres avec des “East Enders” bien racistes au coin de London Wall. Raillez les services publics de la France et profitez bien du metro londonnien ineffectif et cher, de la congestion charge desastreuse pour la cite. Profitez bien des non-dits, des silences, des perfidies des Anglais (si vous les omprenez!).
    Oui, les diplomes sont valorisés en France mais partout toute formation ou continue (eg CFA) est reconnue. A la SG, un X ou un CFA n’aurait pas fait une bourde comme Kerriel, c’est sûr ! Formons-nous, à Londres ou ailleurs, pour être meilleurs en France, pour ameliorer notre pays en lui apportant le meilleur du monde.

  50. Pourquoi en France on ne veut jamais voir nos problèmes ? J’y vis et j’y travaille encore mais soyons sérieux : les autoroutes françaises parmi les meilleures du monde ? C’est vrai, comparé à l’Inde, la Serbie, le Botswana c’est génial. Mais comparé à l’Allemagne, la Suisse, la Norvège, les US c’est pareil… mais bien plus cher.
    L’école publique est bonne ? C’est vrai qu’une école qui donne un diplôme à 90% des jeunes est forcément de grande qualité et sélective.
    Les impôts sont pas si élevés ? Ben voyons, alors vu que la quasi totalité des gens aisés de France se délocalisent en Suisse ou à Monaco, ce doit être des pays vraiment merveilleux puisque la fiscalité n’a bien entendu rien à y voir !
    La médecine est fantastique ? C’est vrai, nos hôpitaux sont modernes, les soignants en nombre suffisant, les séjours en hôpital luxueux et la sécu croule sous de colossaux bénéfices. Les trains vont à 300 à l’heure ?? Wow, le TGV c’est une avancée technologique, après tout il n’a qu’une trentaine d’années… Au fait saviez-vous qu’en Allemagne, au Japon et en Chine les trains vont encore bien plus vite ?

    En clair, notre pays est dépassé. J’ai cru que Sarkozy pourrait le changer mais j’ai rêvé.

  51. Il y a un moment où il faut arrêter de pinailler. Moi aussi je peux prendre des exemples bidons. Amusé, tu es en banque privée??? Et tu conseilles à tes clients d’aller en suisse ou à monaco?? es-tu sûr que tu travailles en banque privée??
    Je n’arrive pas à comprendre une telle mauvaise foi de la part des Français au sujet de la France. Il faut avoir vécu à l’étranger pour comprendre que la France ce n’est pas si mal. Il y a toujours mieux ailleurs, cela semble être un leitmotiv. La France n’est pas parfaite.
    Amusé: quand tu parles de trains qui vont plus vite ailleurs, c’est vrai, mais en Chine, il n’y a qu’une ligne sur quelques dizaines de kilomètres qui le fait. En France c’est dans tout le pays qu’on peut aller à 300.
    Au Royaume Uni, dans l’éducation, tu es un porte-monnaie ambulant, tu n’es pas un étudiant.
    En médecine, tu as ceux qui peuvent se payer des soins et les autres. En France, au moins, ce n’est pas Palace, mais tout le monde peut se faire soigner malgré ses difficultés financières.
    Encore une fois, ce ne sont que des exemples, brièvement évoqués et qui ne sont pas précis. Il y a des abus, une mauvaise gestion etc. Admettez tout de même que la France, ce n’est pas si mal.

  52. Si vous dites qu’il y a de plus en plus de Français qui partent à Londres, il y a aussi de plus en plus d’anglais qui viennent en France, dans le Sud-Ouest en particulier. A tel point que Ryanair ouvre des lignes entre l’UK et des petites villes francaises comme Bergerac ou Dinard

  53. Youpiyoupiyop vous êtes soit de mauvaise foi soit très mal informé. Si la France est si géniale, comment expliquez-vous qu’elle régresse chaque année aux classements de la compétitvité et de la qualité de vie?? Et je vous prie, évitez la théorie du complot de pays jaloux de la France…
    En France on trouve normal d’attendre 5 semaines une connexion internet (ja’i des exemples : moi, ma copine, ma soeur, mes amis, etc) … Aux US cea prend 2 jours !!!! Dans 20 ans nous serons un pays de troisième zone ! Il faut réagir et arreter de nous croire supérieurs ! Partout où j’ai voyagé un mot revient sur nous : arrogants ! Et cette arrogance nous empêche de nous remettre en question.

    La France est belle, oui. ET JE L’AIME! Et la vie y est douce. Mais surtout pour ceux qui vivent d’une manière ou d’une autre aux crochets de l’Etat !

    Mais cette discussion est stérile : nos jeunes “élites” quittent la France par wagons entiers et rêvent de bosser aux US au UK en Suisse voire dans les pays émergents, point, ce sont les faits. Youpiyoupiyop soit vous ne voulez pas le voir, soit vous n’êtes jamais sorti de votre viLlage de la France profonde, soit c’est vous qui êtes de grande mauvaise foi

  54. Ma reponse au slogan pueril “la France tu l’aimes ou tu la quitte” : la France je laime mais je lai quittee!
    Les francais adorent critiquer la France mais susceptibles comme ils sont ils ne supportent pas qu’on la critique devant eux…
    Paradoxalement ils se sentent si bien dans leur pays que le moral des menages est au plus bas depuis 25 ans. Hier je regardais le journal de France 2 sur TV5 et les 3/4 de l’edition etaient consacres a la baisse du pouvoir d’achat … Le pays stagne.
    Les gens ont cru que le gouvernement allait changer les choses, mais “comment peut-on vider des caisses qui sont deja vides?” a repondu recemment notre cher president a bord du yacht que lui a prete son pote bollore?

    Alors oui la france est douce et ensoleillee, on y mange bien et on se soigne bien. Mais elle fait tout pour faire fuir ses talents. La moitie de ma promo dESC ne revait que dinde, de chine et des USA. Au point de vue professionel, les jeunes surtout ont besoin d’opprtunites et de reconnaissance. A ce niveau de nombreux pays etrangers offrent aujourdhui beaucoup plus que la France. Et beaucoup offrent aussi une bien meilleure qualite de vie (Suisse, pays scandinaves…) donc ciao

  55. Amusé tu te trompes : la France est déjà un pays de troisième zone ! Qu’est ce qui marche bien en France ? Mais rien ! Suis pas Français et suis venu à France (à Paris) il y a 1 an mais la ville est très belle, c’est vrai, les restaurants très bons, le café français c’est magique, mais rien ne marche! Ce pays c’est la catastrophe! Grèves, lenteur, gens pauvres, gens pas sympas, services très moyens, sale, culture à la ramasse, malhonnêteté générale… J’ai été beaucoup surpris quand je suis venu. Moi la France était pays magique de culture. Mais c’est un pays de l’URSS?

    Alors je reviendrai en voyage, tant de belles choses à voir!! Mais pour travailler, non! Alors je comprends que les jeunes de France ils veulent partir par exemple au States!

  56. Amusé et Linda, ça fait vraiment plaisir d’avoir des personnes qui partagent la même opinion que moi… j’avais l’impression de me tromper.. bref, vous résumez an quelques phrases, de fait, le triste avenir de notre pays..

    “Alors oui la france est douce et ensoleillee, on y mange bien et on se soigne bien. Mais elle fait tout pour faire fuir ses talents. La moitie de ma promo dESC ne revait que dinde, de chine et des USA. Au point de vue professionel, les jeunes surtout ont besoin d’opprtunites et de reconnaissance. A ce niveau de nombreux pays etrangers offrent aujourdhui beaucoup plus que la France. Et beaucoup offrent aussi une bien meilleure qualite de vie (Suisse, pays scandinaves…) donc ciao”

    “Mais cette discussion est stérile : nos jeunes “élites” quittent la France par wagons entiers et rêvent de bosser aux US au UK en Suisse voire dans les pays émergents, point, ce sont les faits. Youpiyoupiyop soit vous ne voulez pas le voir, soit vous n’êtes jamais sorti de votre viLlage de la France profonde, soit c’est vous qui êtes de grande mauvaise foi”

  57. ceux qui parlent de bien manger en france, ne vont pas souvent au restaurant (moyens) et brasseries. il y a quelques annees on pouvait entrer dans n importe quel resto ou brasserie moyen, on y mange bien, maintenant ouh lala!

    il y a un etat de malhonetete generale dans paris qui fait que la vie est loin d y etre douce

    il manque de reel dynamisme dans ce pays et je ne parle pas de la discrimination erigee en regle!

    les gens sont aigris, pauvres, envieux, menteurs, malhonnetes et j en passe.

    oui tous les jeunes de france revent d ailleurs donc il y a bel et bien un probleme!

  58. Peut être qu’en fait un petit séjour au tier monde permettrait de remettre un peu d’ordre dans l’esprit de certains.
    ça ne veux pas dire qu’il y a pas un milliard de choses à changer mais c’est aussi bien de regarder au dessus, qu’en dessous.

  59. Perso je reviens du Luxembourg où j’ai bossé dans les fonds et sorti des avantages fiscaux, je ne suis pas mécontent de retrouver une ambiance parisienne sympa & un temps un peu moins pluvieux que la Lorraine !

    Je suis allé à Londres aussi et je n’ai pas tellement vu l’intérêt de se faire sous-payer dans une capitale ultra-chère même si Londres c’est fun et qu’on y acquiert de l’expérience vu la pléthore des sociétés locales de droit anglo-saxon.
    Enfin bon c’est une lapallissade de dire que l’Angleterre est le porte-avion des USA au large de l’UE & leur base d’investissements sur tout le Vieux Continent : avec les pétrole de Mer du Nord, cela fait avantages dont bénéficie le UK et que n’a pas la France et pourtant, malgré cela l’Angleterre peine à faire un peu plus de croissance que notre bonne vieille France.
    Quand l’Amérique va mal Londres tousse aussi, pas mal de gens se barrent de la City car cela devient de moins en moins profitable par ces temps de crise qui couvent.

    Il y a sans doute un peu trop de fonctionnaires mal employés en France, mais quand je lis le premier commentaire, je souris doucement car sans les avantages fiscaux de la City et le pétrole que serait le UK ?

  60. Les bras m’en tombent — dans une autre vie , vous auriez pu être Maitre des forges au 19 iémé siècle ! Vous savez , ce siècle où l’on payait fort peu d’impôts où les gueux et leurs enfants suaient dans les usines de France et d’Angleterre ! Ah la belle époque d’oliver Twist !!!! Les mots travail , labeur avaient un sens , mais Hélas le diable est arrivé et s’est nommé Socialisme !!

  61. Un des avantages de travailler dans la finance est que l’on peut travailler aux 4 coins du monde. Personnellement j’en profite pour voir du pays. Quand on est jeune ca ne pose pas trop de probleme mais il arrive un moment ou l’on veut se poser , fonder un famille etc… Je pense que dans cette situation La France est un excellent choix. Tous les pays ont des avantages et inconvenients: malheureusement on ne peut pas tout avoir…

  62. Bonjour,
    La France est l’un des plus beaux pays du monde.
    Mais le système français crée de la médiocrité, du chômage, du racisme (Le Pen en 2002), des talents frustrés, des élites croyant que l’intelligence se résume a un concours a 20 ans au lieu de chercher a la cultiver en se confrontant a des personnes et des cultures différentes en se mélangeant, a chercher a s’enrichir.
    Des resultats économiques faibles (classement ocde), le record du chomage pour les – de 25 ans et les plus de 50 ans, la peur de prendre des risques, aucune prise d’initiative, préférer le reseau, le piston, les raccourcies, la facilite au travail et a la fierte d’y arriver par ses propres moyens, exportation mediocre, morale des ménages est catastrophique, le déficit…
    La France est dirigé par les préjugés d’un autre siècle, la peur, des politiques et une élite incompétent…
    Il y a une chose qui fera que nous deviendrons dans quelques décennies la main d’oeuvre a bas coût de la Chine: Le système ne cultive pas la méritocratie et l’excellence.

  63. Apres avoir lu les avis de tout le monde, je me rends compte que c’est difficile de trouver un terrain d’entente sur ce genre de discussion.
    En fait le souci d’expatriation depend de l’age et de la situation familiale. A 25 ans a la sortie d’ecole on est plus frappe par le niveau d’imposition en france car on n’a pas encore d’enfants pour reduire la facture. Mais ce qui est surtout frappant a cet age c’est de se dire que dans 5-10 on n’aura pas bcp avance car les aines ne semblent pas tres contents de leurs situations. On pense alors a partir a l’etranger ou les modeles de reussite sont plus nombreux. On y trouve specialement dans le monde de la finance des gens a 30-35 ans qui ont evolue, ont de bons salaires etc… Londres, New york, geneve, zurich ou meme les villes d’asie apportent une expertise qui sera valorisee plus tard meme en france, et quelqu’un qui est parti aura plus de valeur que celui qui n’est jamais sorti de france.
    Par contre a 35 ans lorsqu’on a fonde une famille on a des enfants on cherche autre chose. Et la souvent on se rend compte que la france est pas si mal que ca sur certains aspects.

    Mais malgre tout ca je ne pense pas rentrer un jour en france.

  64. Tu parles une telle arrogance que je serai curieux de savoir ce que tu penses des dernières nouvelles et combien de temps encore vas-tu rester à Londres? J’ignore quelle école que tu as fais mais tu me fais pitié!
    Aujourd’hui on assiste à l’effondrement du système financier pensé par les anglo-saxons (tes potes). C’est sûre qu’en France il y a des choses à modifier mais c’est trop facile de porter tant que critiques non constructives sur le pays qui t’a permis d’être ce que tu es aujourd’hui.
    Je suis convaincu que tu es parmi qui sont déjà revenu en France toucher les assedics sans avoir cotiser!
    allé salut mec…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici