☰ Menu eFinancialCareers

Bonus : pas de bonne surprise chez SocGen

La BNP est bon élève et j’espère que l’ensemble des banques françaises vont suivre le même exemple pour qu’il y ait un peu de rigueur, a déclaré ce matin Christine Lagarde sur France Inter. La rigueur, les employés de Société Générale vont sans nul doute la connaître. SocGen n’ayant pas hésité à faire du zèle en la matière.

Et elle a des arguments tout trouvés:son bénéfice net a été divisé par trois en 2009 à 678 millions d’euros (communiqué), soit des résultats près de dix fois en-dessous de ceux de sa rivale BNP Paribas. Les activités de marché ont néanmois clairement tiré vers le haut les résultats, supérieurs aux attentes des analystes.

555 millions d’euros provisionnés

Pourtant, la banque a indiqué que les bonus sont en baisse de 60% par rapport à ce qui se pratiquait les années précédentes . Le montant qui sera versé à nos opérateurs de marché en 2010 au titre de l’année 2009, c’est 250 millions d’euros, a déclaré le PDG Frédéric Oudéa sur BFM ce matin. A ce versement en cash, s’ajoute une partie différée sur les trois exercices suivants, payés principalement en actions, soit environ 305 millions d’euros, sous réserve du respect des critères de performance (malus). Au total, 555 millions d’euros donc, soit quasiment deux fois moins que BNP Paribas, qui a provisionné 1 milliards d’euros au total.

Les 2.600 opérateurs de marché auront donc 96K euros environ par personne en cash en 2010, un peu moins que leurs confrères de la BNP, pour qui la moyenne atteint 125K euros. SG avait indiqué en août qu’elle tiendrait compte des comportements des traders et pas seulement des résultats lors du calcul des primes.

Les surtaxes sur rémunérations variables sont déduites de ces enveloppes, a précisé SG. La taxe imposée sur les bonus ne sera donc pas supportée par la banque mais par ses opérateurs de marché.

Pas de bonus pour Oudéa

L’hypothèse d’un exode des équipes vers l’étranger pour fuir la taxe, qui pèse dans les débats à la City, a été définitivement écartée par Frédéric Oudéa, soulignant que sa banque avait fait le choix de la place de Paris pour ses équipes de marché, avec 60% de ses effectifs situés dans la capitale française, soit 6.000 emplois directs.

Frédéric Oudéa a également annoncé qu’il renonçait personnellement à son bonus, à ses stock-options et à recevoir des actions gratuites en 2010 au titre de 2009. Une décision qu’il justifie par le caractère exceptionnel de l’exercice 2009 et le fait que les actionnaires de la banque ne toucheront les fruits de la transformation de la banque qu’à compter de 2010. La banque a versé 9,8 millions d’euros de rémunérations à ses dirigeants sur l’année 2009, contre 12,3 millions d’euros en 2008.

La BFI récompensée injustement ?

Le ratio rapportant les rémunérations de la BFI aux revenus (fixes + variables) s’établit à environ 30%, un chiffre équivalent à celui de sa concurrente BNP (27,7%). Au total, la banque devrait donc consacrer un peu plus de 2 milliards d’euros aux rémunérations (fixes et variables) au titre de 2009 pour la BFI. Les 12.000 professionnels de la division CIB devraient seulement recevoir en moyenne 172,5K contre 197K chez BNP, qui avait déjà enregistré le chiffre le plus bas du marché.

Les frais de gestion, qui comprennent la charge salariale (fixes + variables) des 12.000 employés de la BFI mais pas uniquement, sont en hausse de 13% pour les activités CIB, soit un rythme bien moindre que ses revenus de la division dont le chiffre a été multiplié par 4,5 par rapport à 2008, à 6,9 milliards d’euros! De quoi mécontenter les troupes, dont les efforts ne semblent pas récompensés à leur juste valeur.

Les revenus de SGCIB sont toutefois quasiment deux fois moins élevés que chez BNP Paribas CIB. Ce qui plaide en faveur de la décision de la direction de la banque d’attribuer deux fois moins de bonus que sa rivale.

Les métiers Global Markets sont les principaux contributeurs (7,2 milliards) avec une répartition relativement équilibrée entre les marchés actions (3,3mds) et les marchés Taux, Change, Matières Premières (3,9mds).

(version updatée)

commentaires (2)

Comments
  1. Pas de bonus pour Oudea? Il faudrait peut etre arreter de prendre les gens pour des gogos…

  2. c’est drôle on entend plus piaffer les traders de la soc gen comme il y a 1 an quand ils défendaient mordicus leur business modèle ?? que s’est il passé ?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici