☰ Menu eFinancialCareers

Les CIF montrent patte blanche devant la directive MIF

Le 1er novembre, la directive MIF entre en application. Octobre est mis à profit pour finaliser l’information et la formation des conseillers en investissements financiers.

Le salon Patrimonia à Lyon s’achève ce vendredi 5 octobre. Cette messe annuelle des conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) et des conseillers en investissement financiers (CIF) a permis d’explorer et de débattre des dernières modalités d’application de la directive des marchés financiers (MIF).

D’autres rendez-vous, moins médiatiques, vont se dérouler tout au long du mois d’octobre, par exemple au sein de l’Institut des marchés financiers, ou de l’association interprofessionnelle des contrôleurs de marchés financiers et des responsables du contrôle des services d’investissement.

Limiter les conflits d’intérêts

Un message domine dans ces discussions : La MIF oblige à plus de transparence, remarque Patrice Dauzier de Cassini, président du club des déontologues du Centre des professions financières. Chez les conseillers en investissements financiers, le conflit d’intérêts est permanent. Ils vendent des produits pour lesquels ils percevront une commission sur la vente du produit et sur l’encours. La MIF vise à éviter la constitution de fond de commerce en fonction des encours .

A compter du 1er novembre, les CIF et les CGPI devront annoncer en toute clarté à chacun de leurs nouveaux clients soit la valeur réelle des commissions qu’ils percevront soit les modalités de rémunération sur les produits ou services financiers qu’ils conseillent et vendent. Cette obligation est plus souple pour les banques dans la mesure où le contact avec le client est déjà installé.

De même, la commission sur encours du CIF devra être justifiée par un suivi régulier des placements du client. A cela s’ajoute l’obligation de connaître dans les détails les produits vendus. Il n’est donc plus possible d’afficher un catalogue de quelques 8.000 fonds.

Une activité mieux protégée

La réglementation n’est pas alourdie, estime Patrice Dauzier de Cassini. La profession était déjà fortement encadrée. Si le texte de loi est respecté, il offre au contraire une protection autant pour le CIF que pour le client .

Comme nous l’avons déjà écrit, cette directive entraîne la mise en place d’un processus de formation permanente afin d’assurer le meilleur professionnalisme possible auprès des clients. La directive MIF permet plus d’emphase sur les compétences soft skills : techniques de vente, comportementales, aide à la négociation, etc. , conclut Daniel Pion, consultant associé chez Deloitte.

commentaires (4)

Comments
  1. Cette Directive est une très bonne chose pour la profession des CGPI. Il est cependant inadmissible que les banques bénéficient de plus de souplesse en laissant des conseillers trop souvent peu formés “vendre” et non conseiller des produits de plus en plus complexes.
    En résumé, cette directive n’est-elle pas à plus l’origine d’un fort lobbying des Banques Françaises qui craignent de voire leur part de marché baisser plutôt que souhaiter rendre les choses plus transparentes?

  2. Cher Monsieur,
    évitez de parler d’un sujet qui occupe quotidiennement notre emploi du temps depuis plusieurs mois : vos obligations (cf obligations des CIF dans le RG AMF) ne sont rien comparer aux obligations (conflits d’intérêt, tests d’adéquation, meilleur exécution, ….) des PSI que nous sommes. Notre seule souplesse est la transparence des commissions (et encore, nous attendons la position de place).

  3. on entend parler partout de cette directive… mais enfin en quoi consiste-t-elle concrètement pour les gérants????

  4. A l’attention de de RCSI, Juridique – Compliance.
    Merci pour votre réponse d’Enarque. En espérant que vos réunions quotidiennes fassent avancer les choses (pour avoir souvent assité à ce type de meeting, j’en doute).
    Bien à vous.
    Emmanuel

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici