☰ Menu eFinancialCareers

Voici comment Goldman Sachs permet aux jeunes femmes de s’épanouir au travail

Les banques ont un problème de rétention avec les jeunes femmes

Les banques ont un problème de rétention avec les jeunes femmes

Comme toutes les banques, Goldman Sachs semble avoir un problème avec les femmes aux échelons seniors. La dernière fois que la banque a promu des employés au rang de managing director, en 2013, seuls 20% de la promotion étaient des femmes, et en 2012, la gente féminine représentait à peine 23% de la promotion. Quelle sera la proportion de femmes dans les futures promotions MD de Goldman Sachs les mois à venir ? La tendance n’est pas prometteuse.

En attendant, Goldman Sachs fait des efforts. Lors d’une rencontre organisée la semaine dernière et intitulée Women at Goldman Sachs EMEA, le focus a été mis sur le programme Women’s Careers Strategies Initiatives (WCSI) visant les femmes au rang d’associé. « C’est le meilleur programme auquel j’ai participé depuis mon arrivée chez Goldman Sachs », s’enthousiasme l’une des participantes qui a le rang d’associé. Une autre raconte qu’elle a réussi à rencontrer des mentors importants grâce à ce programme.

Cela dit, WCSI ne se limite pas à rencontrer des mentors. Joanna Hannaford, managing director au sein de la division Technologies de Goldman Sachs, qui animait les débats, indique que le programme vise à fournir aux femmes un plan de carrière sur les cinq prochaines années. Pooja, une autre managing director participante, explique que le programme l’ai aidée à mieux connaître l’endroit où elle voulait aller, les étapes qu’elle devait franchir pour y parvenir, et les personnes avec qui elle avait besoin de réseauter. « Je suis toujours en contact avec tous les membres de ma promotion », ajoute-t-elle.

Le site Web de Goldman affirme que le programme WCSI est d’aider les femmes à franchir le pas entre le rang d’associé et celui de vice-président. Il dure six mois et les candidats doivent désignés. En ciblant les femmes au niveau associé, qui ont généralement entre 26 et 30 ans, Goldman Sachs aborde le cœur du problème. Une étude sur la carrière des femmes en finance réalisée par PwC en 2013 a en effet révélé que les femmes abandonnaient la finance avant même d’atteindre un niveau de middle-management, d’où l’intérêt d’agir le plus en amont afin de les retenir.

Les efforts de Goldman semblent avoir de l’effet. « Le soutien ici est exceptionnel», a déclaré une autre associée récemment promue. « Je me sens vraiment soutenue – pas seulement par des gens de ma division, mais dans toute l’entreprise ». Si tel est bien le cas, nous pourrions bientôt commencer à voir des améliorations dans la proportion de femmes au niveau MD. Peut-être 25% d’ici 2017 ?

Crédit photo: Sara Ashley

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici