☰ Menu eFinancialCareers

Les perspectives d’emploi et de salaire dans le trading haute fréquence

trading

En dépit de l’attention toute particulière dont il a fait l’objet ces derniers mois, le monde du trading haute fréquence (THF) reste une sorte d’énigme. Même les grands établissements se font aussi discrets que possible, et alors que les rumeurs vont bon train sur les banques et les hedge funds qui s’arrachent les traders – et sur les packages de rémunération colossaux qu’il propose, les informations accessibles ne sont pas légion.

Suite à diverses discussions avec des recruteurs spécialisés, à l’observation des rubriques ‘Carrières’ des principaux établissements actifs en HFT et à l’analyse des données financières disponibles, nous sommes en mesure de vous donner un aperçu des postes et des salaires proposés actuellement dans ce domaine. Attention, ce qui suit ne constitue en rien un classement.

  1. KCG

Société : Avec 1.045 employés dans le monde, KCG est l’un des acteurs majeurs du HFT. Il est issu de la fusion de Getco et Knight Capital intervenue en 2013, laquelle aurait suscité des ‘tensions sous-jacentes’ au sein des effectifs. Ses revenus du trading au premier semestre 2015 ont atteint 379,5 millions de dollars, en baisse de 18%.

Recrutements en cours : Les effectifs sont en baisse depuis plusieurs années. Ils comptent 1.045 personnes, contre 1.400 en 2013. A Londres cependant, ils sont passés de 127 en 2013 à 152 l’an dernier. 56 postes sont actuellement à pourvoir, tous aux Etats-Unis, et répartis entre Chicago, Jersey, New York et San Jose, mais concernent essentiellement le développement informatique et l’analyse quantitative.

Salaires : La rémunération par tête chez KCG est en baisse. En 2013, sa filiale européenne payait en moyenne 492,9k $ – soit environ 370k € de l’époque, un montant tombé l’an dernier – suivant les derniers chiffres disponibles – à 392,7k $, soit un peu plus de 295k €. A ce jour, pour l’ensemble du groupe, KCG a engrangé pour l’année en cours 206,6k $ par tête.

  1. Sun Trading

Société : Etablissement de trading pour compte propre spécialisé en technologie qui comprend une division HFT. L’effectif compte une centaine de personnes aux Etats-Unis, sur les sites de New York et Chicago, et une vingtaine d’employés à Londres.

Recrutements en cours : Pas vraiment. Quatre postes à pourvoir dans le monde – dont un trader quantitatif à Chicago et deux développeurs logiciels à Londres et Chicago.

Salaires : D’après les derniers chiffres disponibles, Sun Trading a déboursé à Londres en 2014 383k $ par tête – soit près de 290k €.

  1. Jump Trading

Société : Jump Trading emploie environ 350 personnes dans le monde, réparties entre le siège de Chicago, New York, Londres et Singapour. Si elle reste volontiers discrète et s’aventure rarement (pour ne pas dire jamais) dans la sphère publique, elle a été créée il y a 15 ans et est devenue au fil du temps l’un des plus gros acteurs du HFT et l’un des établissements phares sur le Chicago Mercantile Exchange, l’un des principaux marchés à terme américains.

Recrutements en cours : Actuellement 50 postes à pourvoir en trading, recherche quantitative et informatique, répartis sur les différents sites.

Salaires : Les seuls chiffres disponibles concernent l’Europe, qui affiche des bénéfices en hausse – de 6 millions de dollars en 2013 à 24,8 millions en 2014. Jump Trading compte 47 salariés à Londres (contre 32 en 2013) et les a rémunérés en moyenne l’an dernier 1,3 million de dollars – plus de 980k euros.

  1. Tower Research Capital

Société : Fondé en 1998 par Mark Gorton, ancien trader pour compte propre de Credit Suisse, Tower Research Capital est un établissement de HFT composé d’ingénieurs, de physiciens et de diplômés en informatique ; il emploie environ 300 personnes dans le monde – en particulier par le biais de sa filiale européenne Spire.

Recrutements en cours : Oui. Son antenne européenne a augmenté ses effectifs de 73% l’an dernier – même si tout est relatif puisque l’effectif local n’est que de 59 personnes. Les opportunités restent nombreuses en trading quantitatif, gestion du risque et informatique – et également dans le cadre de son ‘graduate programme’.

Salaires : Là encore, seuls les chiffres européens sont disponibles – avec une rémunération moyenne de 698,2k $ – plus de 520k €.

  1. Tradebot Systems

Société : Etablie à Kansas City et principalement centrée sur les marchés financiers américain et canadien, Tradebot s’est retrouvé propulsé à la une des média comme le seul établissement de HFT cité dans la fameuse saga du ’dark pool’ de Barclays. Il représente 5% du volume total de trading sur le marché financier américain et effectue 5.000 transactions par mois selon son site internet. Il n’emploie que 60 personnes.

Recrutements en cours : Tradebot indique sur son site rechercher des ‘traders action’, mais aussi des informaticiens, et des diplômés en mathématique, statistique ou finance, ainsi que des candidats familiers du codage en Python, C++ ou Java. Il recrute également des développeurs.

Salaires : Les traders perçoivent un salaire de base de 50 à 100k $, soit environ de 41 à 82k € suivant leur expérience, mais il est précisé que c’est le bonus de fin d’année qui constitue le plus gros de la rémunération. Lequel bonus est bien sûr directement lié à la performance de chacun.

  1. Virtu Financial

Société : C’est l’un des rares établissements de HFT cotés en bourse (depuis avril 2015). Implanté à New York, Dublin, Singapour et Austin au Texas, Virtu Financial employait environ 150 personnes dans le monde à la fin juin 2015. Malgré l’entrée en bourse, la structure reste relativement opaque et reconnaît ne pas « rechercher une forte visibilité publique ».

Recrutements en cours : Limités à une poignée de postes basés à Dublin – essentiellement en support et informatique – et d’autres en informatique à New York. La plupart des postes à pourvoir (six) concernent le bureau d’Austin, mais encore une fois, ils sont avant tout destinés à des ingénieurs logiciels.

Salaires : Sur les six premiers mois de 2015, les rémunérations ont représenté 42 millions de dollars, soit un salaire moyen par tête de 281,8k $ – équivalant à plus de 250k €. Dans l’optique d’un volume similaire pour le second semestre, on arriverait à un salaire moyen de 563,7k $, soit environ 500k €.

  1. XR Trading

Société : Etablissement de HFT basé à Chicago avec des bureaux à Londres et Sydney, XR Trading concentre ses équipes de trading sur sept catégories d’actifs au nombre desquels les produits agricoles, actions, devises et métaux.

Recrutements en cours : oui. XR Trading recherche plusieurs traders expérimentés et, de façon plus générale, des analystes quantitatifs et des ingénieurs logiciels. Il recrute également pour des postes de trading plus juniors.

Salaires : Les seuls chiffres disponibles sont ceux du site de Londres, qui ne compte que quatre employés déclarés – payés en moyenne 290k $, soit 260k €.

  1. DRW Trading

Société : Acteur majeur du HFT avec environ 500 collaborateurs dans le monde. Egalement basé à Chicago, mais avec des bureaux à Londres, Montréal, San Francisco et Singapour.

Recrutements en cours : oui – 42 postes à pourvoir dans le monde : 13 en trading, 22 en informatique et 14 réservés aux jeunes diplômés.

Salaires : Les derniers chiffres de 2014 indiquent que les 36 employés de Londres se sont partagés 12,9 millions de livres (16 millions d’euros) – d’où ressort une moyenne par tête de 358,3k £ ou 445k €.

  1. GSA Capital Partners

Société : A la fois fonds quantitatif et établissement de HFT, GSA occupe à Londres un bureau dernier cri surplombant Green Park et emploie environ 45 personnes. Il gère l’argent de ses clients et assure la gestion de près de 2 milliards de dollars d’actifs.

Recrutements en cours : D’après les derniers comptes, GSA Capital Partners a intégré deux nouveaux ‘partners’ en 2014 et affiche des opportunités de carrière sur son site internet, sans pour autant chercher à pourvoir des postes spécifiques. Son effectif total est passé de 83 en 2013 à 101 en 2014.

Salaires : Ses 22 partners ont gagné en moyenne 2,4m £ – près de 3m € en 2014, mais sur l’ensemble du groupe, les employés ont été rémunérés en moyenne 127,2k £ – soit un peu moins de 160k €.

  1. Maven Securities

Société : Un acteur relativement récent, fondé par d’anciens traders d’Optiver et de Tibra Capital, opérant seulement depuis Londres.

Recrutements en cours : Beaucoup, surtout par rapport à sa taille. En ligne de mire, des traders jeunes diplômés et postes en trading pour des candidats plus expérimentés. Maven Securities cherche également à embaucher dans le développement logiciel et le support.

Salaires : Maven Securities a 10 employés enregistrés au Royaume-Uni, rémunérés pour 1,2m £ en 2014 – soit 120k £ ou près de 150k € par tête en moyenne.

  1. Two Sigma International

Société : Etablissement HFT très engagé dans la technologie, il se targue d’avoir utilisé le Big Data dans ses stratégies de trading bien avant l’apparition de la tendance actuelle. Fondé en 2001, avec son siège à New York et des bureaux à Londres, Houston et Honk Kong. A la pointe de la tendance – il a même son propre studio d’enregistrement musical et organise des soirées baptisées ‘fiestas’.

Recrutements en cours : Absolument. 116 postes sont à pourvoir dans le monde dans la gestion de portefeuille, le trading, l’informatique et le support.

Salaires : Une fois de plus, seuls sont disponibles les chiffres de Londres, avec un salaire moyen de 275k £ /340k €. Certains rapports indiquent cependant que les ‘génies des maths’ aux Etats-Unis débutent à 550k $ / plus de 490k €.

  1. Allston Trading

Société : Fondée en 2002 par un trio de futurs traders du Chicago Mercantile Exchange, Allston proclame solennellement sur son site internet qu’elle « enrichit les vies ». Elle a récemment cessé ses opérations de trading sur les marchés américains pour se concentrer exclusivement sur les marchés plus lucratifs des produits dérivés. Compte environ 125 employés.

Recrutements en cours : Pas vraiment. Quelques ouvertures pour des postes en trading, trois postes de développeur logiciel à pourvoir et une opportunité de stage.

Salaires : Aucune information disponible

  1. IMC

Société : Fondé en 1989 et basé aux Pays-Bas, c’est probablement l’un des plus anciens établissements de HFT. Il compte 400 collaborateurs déployés entre Amsterdam, Chicago, Sydney, New York, Hong Kong et Zoug.

Recrutements en cours : jusqu’à un certain point…IMC propose 24 postes, répartis sur six bureaux, mais ils sont en lien direct avec ses divisions trading et développement quantitatif. Offre également des opportunités pour de futurs stagiaires ou de jeunes diplômés. L’établissement précise dans son dernier rapport annuel qu’à ses débuts, il y a 25 ans, il n’employait que des traders, aujourd’hui bien moins nombreux que les informaticiens.

Salaires : Pas de chiffres officiels mais Glassdoor précise que les traders juniors sont rémunérés 80k $ / 71k € par an et les traders sur options 91k $ / 85k €. Les stagiaires en trading gagnent quant à eux 6,2k $ (5,6k €) par mois. Les ingénieurs logiciels enfin gagneraient 107k $ / 95k €. Peut-être tout est-il dans les bonus ?

  1. Hudson River Trading

Société : Un autre établissement qui se targue de représenter 5% de toutes les transactions réalisées aux Etats-Unis. Hudson River Trading emploie une centaine de personnes dans le monde, dont 25 sont des traders algorithmiques. Les autres écrivent des logiciels ou occupent des postes en middle et back office.

Recrutements en cours : Un strict minimum – 11 postes dans le monde, jeunes diplômés compris.

Salaires : La rémunération moyenne au bureau de Londres l’an dernier se montait à 330k £ – soit un peu plus de 400k €.

  1. Spot Trading

Société : Une centaine de collaborateurs qui exercent leurs talents en informatique, recherche actions, dans des fonctions quantitatives ou de trading au siège de Chicago. Se targue de promouvoir une forme de méritocratie dans laquelle tous les employés sont récompensés pour la performance de l’entreprise, plutôt que rémunérés sur leur performance individuelle.

Recrutements en cours : Actuellement en plein programme de recrutement de jeunes diplômés ; cinq postes à pourvoir entre le trading et l’informatique – donc pas de recrutement à grande échelle.

Salaires : Aucune information disponible

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici