☰ Menu eFinancialCareers

Des opportunités d’emplois au Luxembourg pour les financiers français

ThinkstockPhotos-452729883

Le gotha financier du Grand-Duché débarque en force dans l’Hexagone. L’organisme de promotion de la place luxembourgeoise Luxembourg for Finance a en effet organisé cette semaine au Palais Brongniart à Paris une journée de séminaire qui a réuni de nombreux professionnels de la finance venus présenter leurs industries respectives devant un panel de 300 personnes.

Au-delà de l’aspect promotion de la place luxembourgeoise, à moins de deux heures de TGV de Paris, c’est surtout l’occasion de faire le point sur les besoins de profils financiers dans les différents secteurs. Car grande est la tentation d’aller frapper à la porte d’une banque française. « Les institutions financières françaises ont une présence établie de longue date au Luxembourg, qui remonte aux années 1890. La France est le deuxième plus gros acteur au Luxembourg avec un nombre total de 15 banques, dont certaines figurent parmi les plus gros employeurs du pays », souligne Pierre Gramegna, le ministre des Finances du Luxembourg.

Et ce ne sont pas Hubert Musseau, CEO Wealth Management de BGL BNP Paribas, ni Véronique de la Bachelerie, CEO de Société Générale Bank & Trust qui le contrediront sur ce point, tous deux figurant parmi les plus gros employeurs de la Place avec respectivement 3.890 et 1.140 employés d’après les derniers chiffres du Statec, l’office statistique national.

Voici donc les principaux secteurs susceptibles de vous recruter, exemples à l’appui :

Asset Management

Il faut reconnaître que le gouvernement luxembourgeois déploie beaucoup d’efforts pour développer et optimiser en permanence le cadre nécessaire en vue de faire du Luxembourg le premier centre de Fonds d’investissements alternatifs (FIA) en Europe. Les fonds d’investissements ont dépassé depuis plus d’un an la barre des 3.000 milliards d’euros d’actifs sous gestion. Ils s’élevaient à 3.422 milliards au mois d’août, selon l’Association luxembourgeoise des fonds d’investissement (ALFI).

« La majorité des gestionnaires d’actifs français utilisent le Luxembourg comme plate-forme de distribution mondiale pour les fonds d’investissement. À la fin 2014, 49 gestionnaires d’actifs français basés localement au Luxembourg ont géré un total de 299,4 millions d’euros », poursuit Pierre Gramegna.

« Certains acteurs étrangers opèrent un regroupement de leurs fonctions back et middle-offices dans des hubs paneuropéens, au Luxembourg notamment », relève Denis Marcadet, président fondateur du cabinet de chasse parisien Vendôme & Associés. Avec évidemment des recrutements à la clé. KBL European Private Bankers, dont le siège se situe à Luxembourg, a ainsi annoncé le mois dernier la nomination de Kristel Cools au poste nouvellement créé de group head of asset management. Et Meeschaert Asset Management va bientôt se doter d’une plateforme au Luxembourg pour pouvoir répondre à des appels d’offres plus nombreux.

Private banking

Selon un rapport de Deloitte, le Luxembourg est le 7e plus important hub de wealth management dans le monde. « L’industrie luxembourgeoise du wealth management et du private banking connaît une forte croissance depuis ces deux dernières années », rapporte Benjamin Collette, associé Deloitte Luxembourg. Et pour cause : « Un grand nombre des institutions financières qui y sont présentes ont décidé d’utiliser le Luxembourg comme un hub ou comme un centre de compétence pour leurs activités de gestion de fortune privée », explique Pierre Gramegna.

Résultat : un nombre significatif de banquiers privés et de gestionnaires de fortune sont répartis dans plus d’une centaine de structures et travaillent pour une clientèle internationale d’investisseurs high net worth et ultra-high net worth qui représente plus de la moitié des actifs sous gestion au Luxembourg. Ce qui évidemment crée un appel d’air. Pour preuve, Sycomore Family Office a finalisé début 2015 l’ouverture d’une nouvelle entité au Luxembourg pour consolider son expertise internationale.

Et le numérique va ouvrir de nouvelles opportunités. « De nouvelles formes de conseil vont apparaître, et les acteurs du secteur vont adopter rapidement le canal numérique en complément des autres canaux pour interagir avec leurs clients et transformer l’expérience de ceux-ci », relève Pascal Martino, Partner et Digital Leader chez Deloitte Luxembourg.

Private Equity

Dans sa présentation, Paul Junck, Managing Director, Luxembourg Private Equity & Venture Capital Association (LPEA), rappelle que neuf des plus grands fonds de private equity mondiaux opèrent à partir du Luxembourg. « Beaucoup de fonds ayant initialement utilisé le Luxembourg pour structurer leurs investissements évoluent depuis un certain temps vers des activités middle et front office », explique-t-il.

Régulièrement de nouveaux venus font leur apparition. Dernier en date : Rothschild & Co qui va commercialiser Arolla, un fonds de fonds de capital-investissement de droit luxembourgeois qui vise 100 millions d’euros d’ici au premier trimestre 2016.

FinTech

« Le Luxembourg est devenu une plateforme de FinTech au cœur de l’Europe continentale avec un nombre croissant d’entreprises qui se sont établies dans le Grand-Duché, soit pour cibler le secteur financier local et établir une base clients, soit pour développer leurs activités internationales à partir d’ici », explique Tom Theobald, directeur général adjoint de Luxembourg For Finance qui cherche d’ailleurs à renforcer son équipe avec le recrutement d’un conseiller expérimenté… en développement Fintech.

Un constat partagé par les banquiers de la place. « Je pense que le Grand-Duché a tous les atouts pour devenir un hub FinTech international de premier plan », précise le français Hugues Delcourt à la tête de la BIL (Banque Internationale à Luxembourg) depuis septembre dernier, preuve au passage que nos compatriotes peuvent accéder au top management des banques luxembourgeoises.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici