☰ Menu eFinancialCareers

Le CV parfait pour travailler dans la compliance

Tout est sous contrôle ?

Tout est sous contrôle ?

Les professionnels de la compliance sont aujourd’hui très demandés partout dans le monde, avec de nombreux postes à pourvoir au sein des banques aux prises avec de nouveaux règlements et cherchant à éviter des amendes pouvant rapidement se chiffrer à plusieurs milliards de dollars.

Mais vous n’êtes pas seul à vouloir travailler dans ce secteur à l’heure où les emplois en conformité deviennent plus intéressants et plus lucratifs. Si vous postulez pour un job dans la compliance, booster votre CV est un moyen crucial pour vous démarquer des autres candidats.

Voici donc quelques conseils d’experts sur la façon de rédiger le parfait CV en compliance :

N’apparaissez pas comme un généraliste

Comme la conformité requiert des spécialités de plus en plus pointues – depuis le monitoring jusqu’à la surveillance de la criminalité financière – il peut être dangereux de rédiger un CV lambda. « Un CV en compliance trop générique risque d’être écarté par les recruteurs qui veulent des détails spécifiques relatifs à la couverture du secteur ou bien l’exposition juridictionnelle dans les établissements de haut niveau », explique Chris Haynes, directeur associé de la conformité au sein du cabinet de recrutement Taylor Roots. « Si votre CV se concentre uniquement sur des généralités, est trop répétitif et ne met pas en évidence les informations pertinentes pour le job, vous serez juste considéré comme un généraliste de plus ».

La section récapitulative est vitale

Vous pouvez mettre en évidence votre spécialité en conformité en écrivant un résumé de vos compétences et expériences bien en vue en haut de votre CV. « Rassurez les recruteurs sur le fait que votre maîtrise du produit ou de la fonction correspond bien à celle de la description du poste. Un CV centré sur un point précis attirera davantage l’attention qu’un CV se contentant d’énumérer tout ce que vous avez fait dans l’univers de la compliance », ajoute Chris Haynes.

Ne surchargez pas votre CV avec des mots clés

« Je reçois souvent des CV qui ont des sections de bullet points qui énumèrent un tas de mots-clés relatifs à la conformité sans jamais préciser ni résumer les qualifications du candidat sur ces différents points », note Pathay Singh, directeur général de l’agence du cabinet de recrutement Compliance Grid. « Cela rend difficile pour une banque d’évaluer les compétences clés et peut souvent diluer l’impact de votre profil. Vous devez fournir des explications et des exemples supplémentaires pour asseoir vos compétences ».

La technique STAR fonctionne bien

« Comme vous ne pourrez pas éblouir les lecteurs avec vos chiffres de vente si vous travaillez dans le middle office, vous aurez besoin de structurer soigneusement vos réalisations pour chaque emploi. La technique STAR (situation, tâche, action, résultats), couramment utilisée dans les questions d’entretien d’embauche, fonctionne bien dans les CV en compliance », indique Kate Reid, directrice associée en risques, compliance et audit au sein du cabinet de recrutement Eximius. Pour chaque travail effectué, écrivez une phrase sur la «situation» (ex : les besoins de l’entreprise) et ajoutez ensuite des bullet points sur les tâches dont vous étiez responsable et comment vous les avez effectuées. Enfin et surtout, expliquez ce que vous avez accompli : quelle est la valeur ajoutée que vous avez apportée à votre équipe et comment avez-vous acquis de nouvelles compétences dans le processus.

Ne sous-évaluez pas vos compétences en management

« L’un des éléments clés que les professionnels plus expérimentés de la conformité omettent constamment sur leurs CV est de mettre en avant leur leadership et leur expérience en management – ce qui est l’une des premières questions que les banques vous poseront », indique Pathay Singh. « Vous devez mentionner clairement le nombre de subalternes que vous aviez de même que leurs niveaux hiérarchiques et titres. Le cas échant, donnez des exemples de conduite de projets ou de contribution à la mise en place d’une ‘culture de la conformité’ au sein d’une entreprise ».

Focus sur les relations avec les régulateurs

« Les employeurs sont désireux de voir comment et combien vous avez eu des rapports avec les organismes de réglementation, et par la même occasion comment vous êtes capable d’interpréter et d’appliquer les règlements financiers actuels et à venir », relève James Findlay, directeur des risques, de la conformité et de l’analyse quantitative EMEA chez le cabinet de recrutement Selby Jennings. « Ceci est désormais considéré comme un élément crucial à mentionner dans un CV en conformité ».

Montrez comment vous travaillez en bonne intelligence avec l’entreprise

Comme dans le sillage de la crise financière la politique de conformité est devenue plus importante aux yeux des banques, les emplois dans le secteur exigent de plus en plus d’être en relation avec les différents départements et d’influencer leurs décisions. « Incluez les détails de votre interaction avec les parties prenantes de l’entreprise. Vous êtes le maillon entre les régulateurs et la banque, aussi une communication efficace est un ‘soft skill’ essentiel » , précise Orelia Chan, manager juridique, compliance et audit chez Robert Walters. Et Pathay Singh d’ajouter : « Indiquez clairement sur votre CV les parties prenantes avec lesquelles vous travaillez et comment vous avez établi de solides relations avec elles».

Ayez les bons ‘hobbies’

« Votre aptitude à travailler avec l’entreprise revêt de nombreuses formes – aujourd’hui le lecteur de votre CV considérera vos centres d’intérêts et passe-temps pour une preuve », indique Kate Reid de chez Eximius. « Les voyages, la musique et la lecture sont peu susceptibles de vous démarquer et mieux vaut ne pas les mentionner, mais si vous avez des centres d’ intérêts qui mettent en valeur des compétences telles que le travail d’équipe, la compétitivité, le dévouement ou le réseautage, ils mériteront d’être ajoutés dans votre CV ».

Insistez sur la connaissance produit

« La conformité basée sur le produit est de plus en plus répandue dans les banques si bien que celles-ci ont du mal à répondre aux exigences fixées par les nouvelles règles financières », note James Findlay de Selby Jennings. « Listez vos connaissances spécifiques du produit qui vous feront passer pour un spécialiste dans votre domaine et vous permettront de maximiser vos chances de décrocher des fonctions compliance en front-office, comme par exemple tout ce qui concerne le conseil compliance produit ».

Soyez prudent si vous avez souvent changé d’emploi

Idéalement, votre CV en conformité devrait montrer votre stabilité en poste mais si tel n’est pas le cas vous devrez donner des raisons valables pour lesquels vous avez changé d’emplois . « La rétention est en ce moment un enjeu majeur pour les responsables de la conformité et je ne vais pas être à l’aise avec un CV en compliance faisant ressortir un candidat volage », explique Kate Reid. « Et si vous êtes manager, ajouter une phrase sur comment vous avez attiré et retenu le personnel – ce qui pourrait ajouter une valeur énorme à la perception qu’a le lecteur de vous ».

Les réglementations locales comptent

Alors que le monde de la conformité doit encore se débattre avec Bâle III, FATCA et autres règlements ayant une portée mondiale, la plupart des banques apprécient encore les CV démontrant une forte compréhension des réglementations locales. « Comme beaucoup de règlements diffèrent selon les pays, il est donc important de préciser à quel point exactement vous êtes à l’aise avec la scène réglementaire nationale », indique Orelia Chan de Robert Walters.

Enfin, montrez vos certifications

Si vous avez un diplôme lié à la conformité, incluez-le dans votre section récapitulative en haut de votre CV au lieu de l’enterrer sous votre diplôme universitaire. « Si avoir un CFA est important dans d’autres domaines de la finance, avoir l’ICA ou une formation spécifique de lutte contre le blanchiment d’argent vous permettra effectivement de vous démarquer des autres candidats dans le marché actuel », conclut James Findlay.

Crédit photo : stnazkul / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici