☰ Menu eFinancialCareers

Les directeurs financiers apprennent à cultiver la patience

La crise aura permis aux directeurs financiers de tirer une leçon de carrière précieuse : pour évoluer, il faut bouger ! Selon une étude de Deloitte Conseil publiée le mois dernier, l’ascenseur de la promotion interne est en panne pour les directeurs financiers des sociétés françaises du SBF120. Lors des 3 années précédentes, 73% des directeurs financiers qui évoluaient vers un poste de direction générale y accédaient par promotion interne. Ils ne sont plus que 42% en 2008. Il y a aujourd’hui un plafond de verre au-dessus des directeurs financiers. S’ils veulent évoluer, et qu’ils ne sont pas prêts à attendre 3 ou 4 ans, la seule solution est de se tourner vers le marché de l’emploi , conseille Frédérick Martin, directeur de la division Finance au sein du cabinet Husdon.

Acteur incontournable de la stratégie

Le souci réside évidemment dans le fait que le marché de l’emploi s’est détérioré, passant d’un marché de créations pures d’emploi à un marché de remplacement, sans être pour autant à l’arrêt. Des opportunités existent donc mais il ne faut pas compter sur une explosion du salaire comme lors de la période pré-crise ni sur des évolutions très audacieuses. Les entreprises jouent la carte de la prudence : ils cherchent souvent des professionnels qui connaissent bien leur secteur et qui sont capables d’être très réactifs , précise Frédérick Martin, avant de rassurer : La crise est un vecteur d’évolution professionnelle même pour ceux qui restent en poste dès lors qu’ils savent dégager de la valeur et prouver leur capacité d’apprentissage et d’innovation .

Gestion de la dette et du cash, maîtrise des coûts, gestion des risques, communication financière… Les dossiers ne manquent pas. Le DAF n’a jamais eu autant d’opportunités de déployer ses talents qu’aujourd’hui alors qu’il est investi de plus en plus non seulement sur le plan de la gestion financière mais aussi en matière de stratégie. L’exemple de Nicolas Dufour chez Cap Gemini, qui a conduit la transformation du groupe, de même que le rôle d’Henri Poupart-Lafarge chez Alstom ont prouvé que l’on attend aujourd’hui beaucoup plus des CFO, surtout qu’ils soient capables de se projeter dans l’avenir , illustre Frédérick Martin.

Les efforts payent !

Que les DAF se rassurent, ces efforts sont récompensés. Après en moyenne 3 ans et 4 mois en poste, 50% des directeurs financiers obtiennent un poste de direction générale, selon l’étude de Deloitte Conseil. Dans une période de marasme économique, un bon nombre de groupes ont souhaité mettre l’accent sur une gestion resserrée. Le directeur financier est le membre du comité exécutif le plus légitime pour piloter les actions de gestion de crise , commente Antoine Reiss, associé de Deloitte Conseil.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici