☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un analyste en fixed income spécialisé en marchés émergents ?

Un panel de chasseurs de têtes évalue les salaires de ce type de postes à Londres : entre 65.000 livres (94.000 euros) et 80.000 livres avec un bonus représentant entre 100 et 120% (pour un analyste avec quatre ans d’expérience).

Le monde des marchés émergents s’est restreint le premier juin dernier puisque huit anciens pays communistes ont rejoint l’Union Européenne et se sont ainsi vu retirer leur statut de pays émergent. Le risque de ces pays s’est considérablement amélioré dans la mesure où la majorité d’entre eux doivent adopter l’euro dans peu de temps mais pour les traders cela signifie également que les rémunérations vont diminuer.

Même si les banques continuent de surveiller les développements de pays tels que la Hongrie, la Pologne et la République Tchèque, les analystes en fixed income spécialisés dans les marchés émergents de l’EMEA (typiquement la région la plus dynamique des marchés émergents) portent une attention particulière à la recherche de nouveaux marchés cibles.

Selon Richard Fraser de chez RJF Global Search, L’important est de trouver des retours sur investissements potentiellement élevés assez rapidement parce que les perspectives au sein des marchés émergents peuvent changer radicalement et sans prévenir, même si l’investissement dans les obligations comporte un risque important.

Pour ceux qui s’intéressent à l’Asie, la Chine demeure au cceur de toutes les attentions même si la Malaisie, la Thaïlande, l’Inde et les Philippines sont également dans le jeu. Plus proche de chez nous dans la zone EMEA, la Bulgarie et la Roumanie (qui ne rejoindront l’UE qu’au 1er janvier 2007) sont également surveillés de près au même titre que la Russie et l’Ukraine. En Amérique latine, où la couverture n’est pas souvent assurée à l’extérieur de Londres la plupart des banques internationales basant leurs équipes aux Etats-Unis, les gros joueurs sont toujours le Brésil et l’Argentine.

Comment se déroule la journée d’un analyste en fixed income spécialisé dans les marchés émergents ? S’il travaille dans une grande banque internationale, il suit régulièrement le marché de la dette de la devise locale, il prépare les prévisions de taux d’intérêt et de change pour les traders et le plus souvent des rapports de recherche hebdomadaires et/ou mensuels.

Il doit avoir de bonnes compétences en arithmétique, être cultivé et avoir une bonne communication à l’oral et à l’écrit : la plupart ont généralement un diplôme de troisième cycle, souvent en relations internationales mais disposent aussi de bonnes connaissances en économie ou en économie appliquée qui leur permettent de réaliser des analyses techniques et des modèles mathématiques.

Marta Bollman, directrice de la région EMEA chez Napier Scott affirme : en général, ces postes comprennent de la production de recherche en fixed income, du trading en fixed income et une implication en M&A et ventes. Ils peuvent aussi inclure l’élaboration de recommandations d’investissements et de stratégies de trading dans le domaine de la dette externe (Euro et les obligations Brady) et de fixed income en devise locale.

Pour les analystes qui travaillent dans des sociétés d’Asset management, l’approche sera d’avantage corporate que par pays puisqu’ils analysent les risques qu’entraînent le rachat de dette, soit comme dette primaire ou par le second marché.

Ils examinent la stabilité d’une société, les perspectives économiques, démographiques, les canaux de distribution etc… pour évaluer la capacité future des entreprises à rembourser leur dette nous explique Jeremy Canning, manager de la division Asset Management chez Morgan McKinley. Plus le risque d’instabilité est important, plus le taux d’intérêt sera élevé.

Combien vaut donc un analyste fixed income spécialisé dans les marchés émergents ? Pour un analyste travaillant dans un fond de gestion, Canning évoque des salaires de base pour un débutant compris entre 25.000 et 35.000 livres qui peuvent atteindre entre 50.000 et 80.000 livres après six ans d’expérience; les bonus sont fonction de l’analyste, du fond et des performances de la société et peuvent être compris entre 25 et 100%.

Un analyste avec trois ou quatre ans d’expérience qui travaille dans une grande banque internationale peut espérer un salaire de base entre 65.000 et 80.000 livres avec un bonus compris entre 100 et 120% ; pour ceux qui ont plus de six ans d’expérience, le salaire de base peut atteindre 120.000 livres avec un bonus qui augmentera de façon encore plus significative pouvant représenter 300%.

C’est une juste récompense pour ceux qui sont capables d’identifier les futurs marchés émergents et qui savent rester en avance sur leur temps.


Commentaires et chiffres fournis par Napier Scott, Morgan McKinley et RJF Global Search.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici