☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : « Le métier d’auditeur, véritable tremplin pour évoluer dans la banque »

PhotoGrid_1442500259192

Alice, 27 ans, Auditeur interne chez Société Générale, répond aux questions suivantes :

Quelles formations as-tu suivi ? Pourquoi ces formations ? Pourquoi as-tu choisi cette orientation ?

J’ai obtenu un Bac ES en 2006. Je voulais rentrer dans le monde du travail rapidement, je me suis donc orientée dans un premier temps vers une Licence Pro Banque à la Faculté d’économie et de Gestion à Aix-en-Provence. Durant cette formation, j’ai occupé un poste de conseiller clientèle. J’ai rapidement pris des responsabilités ce qui était motivant. Durant les derniers mois de mon alternance, j’ai eu la chance de travailler directement avec un conseiller en gestion de patrimoine. Au cours de cette période, nous avons été audités et c’est là que j’ai su que je voulais faire ce métier. J’ai alors décidé de reprendre mes études puis j’ai obtenu une Licence d’Eco Gestion, suivi d’un master 1 et 2 en audit interne à l’IAE d’Aix-en-Provence.

Pourquoi la Banque ?

J’ai choisi la Banque car elle participe à l’économie réelle. C’est un secteur qui bouge en permanence et qui évolue avec son temps. C’est aussi le secteur idéal pour apprendre en permanence. Il offre de réelles perspectives d’évolution, et de ce fait permet de se projeter sur le long terme.

Comment s’est passée ta recherche d’emploi ?

J’ai été recrutée par un cabinet d’Audit et de Conseil avant même l’obtention de mon Master 2. Durant cette riche expérience de 6 mois en cabinet, j’ai réalisé que je souhaitais exercer mon métier exclusivement dans le domaine bancaire. Je suis passée par le circuit classique de recrutement de la Société Générale en postulant à une annonce sur le site internet « Careers» du groupe. En une semaine j’ai été contactée et j’ai commencé le processus de recrutement. J’ai passé des tests d’aptitudes, un entretien avec un manager et un entretien RH avant de signer mon contrat de CDI. Le processus de recrutement est allé vite et j’ai pu avoir des entretiens le soir, car je travaillais la journée.

Ton métier au quotidien ? Tes challenges ? Ton environnement de travail ?

La particularité première de mon métier c’est que je suis très souvent en déplacement ce qui n’est pas le cas de toutes les équipes d’audit. De ce fait, il faut être adaptable. Chaque mission se fait en équipe : d’abord avec l’équipe d’auditeurs mais aussi avec les équipes des entités auditées. On rencontre beaucoup de personnes d’horizons et de métiers différents, aussi bien des opérationnels que des managers.

Les missions d’audit peuvent être variées pour s’adapter à des objectifs particuliers, mais la démarche générale et les outils sont communs. Au quotidien, mon rôle est d’identifier les processus clés et le niveau de risques qu’ils impliquent. Ces risques sont analysés et classifiés afin de mettre en évidence les faiblesses potentielles, qui seront ensuite analysées. Tous les risques sont à prendre en compte : le risque de crédit, le risque opérationnel… Ensuite, je rédige des rapports et des préconisations qui seront intégrées et appliquées par l’entité auditée.

Cela demande de la diplomatie, un bon esprit d‘analyse, de la rigueur et de l’adaptabilité.

Ton métier te fait-il grandir ? Qu’est ce qu’il t’apprend au quotidien ? Qu’est ce qu’il t’apprend sur le long terme ? As-tu été formée?

Le métier d’auditeur est un véritable tremplin pour évoluer. J’ai appris à m’adapter rapidement à de nouveaux environnements. J’ai rapidement pris des responsabilités et appris à être professionnelle dans mes échanges. La rigueur est le point sur lequel j’ai évolué de façon significative. Sur le long terme c’est un fort investissement dans les missions qui est nécessaire.

Je suis formée très régulièrement, environ tous les 2 mois. Pendant ces formations, on apprend des éléments essentiels de notre métier aux vues de la technicité de certains aspects des sujets traités en mission.

A quel poste te vois-tu plus tard ? Dans 5 ans ?

Le poste d’Auditeur dure environ 4 ans. A court terme, l’auditeur peut éventuellement devenir « auditeur confirmé  » et ainsi manager une mission d’audit avec une équipe d’auditeurs. A plus long terme, je me vois évoluer vers un poste de management dans le domaine de la conformité au sein du groupe.

Tes passions ? Arrives-tu à gérer tes passions en parallèle de ton travail ?

J’adore le sport et l’art. J’aménage au mieux mon planning pour m’octroyer du temps pour faire du sport. Je cours, même quand je suis en déplacement. Je peux aussi trouver des salles de sports sur place. Cela me permet de garder la forme et de pratiquer un sport que j’aime. Il m’est même arrivé d’organiser des sorties « footing » pour courir avec mon équipe. Ce qui a eu pour effet de renforcer l’esprit d’équipe !

En quoi la Société Générale apporte-t-elle une plus value à ton métier ?

Quand on audite une entité on prend conscience de l’évolution des marchés financiers notamment avec les nouvelles technologies, cela change nos manières de travailler.

C’est à nous de nous adapter et ça c’est très enrichissant !

Si tu devais inciter les futurs diplômés à rejoindre Société Générale en une phrase…

Chaque personne qui a suivi le parcours d’audit en ressort enrichie. C’est une expérience qu’il faut vivre et c’est un excellent tremplin pour évoluer au sein du groupe Société Générale !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici