☰ Menu eFinancialCareers

Les questions incontournables lors d’un entretien dans un hedge fund et comment y répondre…

Colorful chalk question mark on blackboard background

Les entretiens pour rejoindre les hedge funds peuvent facilement virer au cauchemar. S’ils embauchent relativement peu, les hedge funds n’en sont pas moins connus pour leur propension à tester la résistance des candidats à la pression. C’est pourquoi ils ont tendance à rechercher de forts potentiels inexploités ou des personnalités aguerries dont l’expérience parle d’elle-même.

Quoi qu’il en soit, les professionnels comme les recruteurs spécialisés s’accordent sur un certain nombre de questions types auxquelles vous n’échapperez pas en entretien. Voici de quoi parfaire votre préparation.

1. Présentez-moi une idée dans laquelle vous seriez prêt à investir

Si vous visez un poste d’analyste ou de gestionnaire de portefeuille en hedge fund, il vous faudra avoir des idées. Et donc être capable de les développer. C’est dans ce sens que Bridgewater Associates a exposé dans son recueil de ‘Principes’, un document de 123 pages, sa théorie sur la manière de se forger des opinions en termes d’investissement.

Les hedge funds n’ont cure des idées galvaudées… oubliez donc Apple par exemple !

Pour Anthony Keizner, Managing Director du cabinet de chasseurs de tête Glocap, « à moins que vous n’alliez contre la majorité, il n’est pas question pour eux de vous voir choisir une action très suivie ». Et de préciser : « ils attendent une bonne logique de business, et veulent savoir pourquoi les actions sont sous ou surévaluées, ce qui manque au marché et connaître le catalyseur nécessaire pour que l’action atteigne votre prix cible ».

Il est probable que l’on vous demande de quantifier l’investissement dans une société ou un secteur particulier. Avant d’intervenir, assurez-vous d’avoir un maximum d’éléments sur trois types d’idées et de stratégies d’investissement. Adaptez vos idées au fonds pour lequel vous postulez – mieux vaut éviter de parler des actions sur les marchés émergents pour entrer dans un fonds d’obligations. Essayez de proposer une idée impliquant une position longue et une autre plus axée sur une position courte. Et soyez prêt à devoir justifier la moindre de vos idées jusqu’au dernier détail.

2. Pourquoi voulez-vous faire carrière dans l’investissement

La question s’adresse plus aux candidats juniors et peut apparaître comme une occasion en or de démontrer que vous feriez un excellent trader ou gestionnaire de portefeuille. Dans les faits, l’objectif est plutôt de vérifier votre adéquation à la culture des hedge funds : en d’autres termes, c’est une opportunité pour prouver qu’une carrière en hedge fund est faite pour vous, et qu’en vous engageant vous investissez sur le long terme.

Selon Barry Seath, managing director du cabinet Mirage Recruitment spécialisé dans le recrutement pour les hedge funds, « il faut être concis et démontrer votre passion pour l’investissement. Vous avez très bien pu commencer par des opérations de trading pour votre propre compte, ou accumuler une expérience professionnelle alors que vous étiez encore très jeune ».

3. Parlez-moi de vous

Eh oui, c’est une question bateau qui revient pratiquement dans tous les entretiens d’embauche, mais c’est aussi une chance à saisir pour vous vendre au hedge fund qui vous a convié. Ils attendent qu’en passant en revue vos compétences et votre expérience, vous leur prouviez que vous êtes capable d’évaluer des entreprises, de naviguer facilement au milieu des états financiers et rapports d’analystes et, plus encore, que vous avez les aptitudes nécessaires pour vous voir confier des sommes importantes afin de mettre en œuvre vos idées.

Cette séquence doit être courte – les étudiants en MBA, connus pour créer un process pour chaque facette de leur job, suggèrent de limiter à 90 secondes la version courte, et de ne pas dépasser trois minutes s’il y a matière à développer.

4. Combien y-a-t-il de balles de golf en Chine ?

La tendance aux casse-têtes, destinés à tester ‘les compétences de mathématiques logiques’, semble toucher à sa fin dans les hedge funds. Comme l’illustre Barry Seath, « il y a longtemps que nos clients ne demandent plus aux candidats combien de verres d’eau il faut pour remplir l’Atlantique ! », qui conclut : « Tout ce qu’ils attendent, ce sont des réponses logiques et percutantes, souvent fondées sur un raisonnement mathématique ».

Concrètement, cela signifie que si vous vous appesantissez un peu trop sur un point ou que vous vous éloignez du sujet pour présenter un argument complexe, votre interlocuteur reviendra dessus. Attendez-vous dans ce cas à ce qu’il vous interrompe, qu’il vous pose des questions sur votre réflexion et démonte vos arguments. Vous l’aurez compris, l’important ici ne réside pas dans vos réponses mais dans votre manière de gérer le stress. Le secret ? Restez cool !

Ce genre de questions sont souvent posées de manière détournée. Témoin ce CEO de hedge fund demandant à un candidat « Combien d’argent ai-je en poche ? ». Après avoir pesé le pour et le contre d’une réponse fondée sur la morale et de simples suppositions, le candidat avança : « entre + 500 et – 500 dollars », équivalent donc à une somme comprise entre 0 et 1.000 dollars – qui était la réponse correcte à une question en apparence insoluble. Pour les professionnels en hedge funds, le secret est simple : toujours revenir aux maths en cas de question inattendue.

5. Questions quantitatives et questions relatives à la programmation

Enfin, n’oubliez pas de vous préparer aux questions quantitatives – en particulier, aussi évident que cela puisse paraître – si vous postulez dans un fonds d’investissement quantitatif. On pourra par exemple vous demander de créer un algorithme déclaratif à partir d’un algorithme récursif ; ou d’inverser une série ; ou encore d’évaluer la racine carrée de 5, d’écrire une fonction pour déterminer si un nombre est premier ou non, voire de décrire la logique à suivre si vous deviez créer un jeu d’échecs en Java.

Révisez vos langages de programmation avant l’entretien, surtout si vous êtes diplômé en informatique !

6. Pourquoi ce fonds et pas un autre ?

Enfin, vous devrez savoir tout ce qu’il est humainement possible de retenir sur le fonds pour lequel vous passez cet entretien. Les hedge funds peuvent être très secrets, mais il est généralement possible de trouver des informations sur des sites tels que Hedge Fund Intelligence ou Opalesque.

Points ultimes à maîtriser, il vous faudra avoir une idée des actifs en gestion dans ce fonds, connaître son secteur cible et sa stratégie. Il peut accessoirement être utile de connaître les noms de son/ses trader(s) les plus en vue, et la nature de sa base d’investisseurs. Essayez de discuter avec certains employés – actuels ou anciens, avant l’entretien. Demandez-leur ce qui en fait à leurs yeux un bon employeur.

Photo: Getty Images

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici