☰ Menu eFinancialCareers

FIFA versus traders: qui gagne le plus ?

FIFA versus traders

La finance n’a pas bonne presse, mais en matière d’impopularité la FIFA se positionne en sérieux challenger Share on twitter. Au-delà du scandale de corruption et de favoritisme qui a déclenché une crise au sein de la Fédération internationale de Football et la démission de son président Sepp Blatter, c’est aujourd’hui la rémunération de ses employés qui dérange.

Il est apparu que le salaire moyen des employés de la FIFA est de 242.000 dollars, quand le salaire moyen d’un trader à Londres ou à New-York est de 194.000 dollars et celui d’un trader parisien de 105.000 dollars (93.000 €), selon le site de benchmarking salarial Emolument.com, qui s’est amusé à faire une analyse comparative sur la base des données publiques de la FIFA et ses propres data sur un échantillon de 2.700 traders, professionnels des hedge funds et employés d’association à but non lucratif.

La FIFA, dont le siège est à Zurich, est-elle vraiment une association à but non lucratif ? Si elle a bien ce statut juridique, ses salariés, eux, bénéficient d’un salaire qui n’a tout simplement rien à voir avec le secteur, ni même avec son équivalent européen l’UEFA, pourtant déjà très généreux, comme résument les chiffres de ce tableau.

salaire-fixe-trader-fifa
Avec 4,8 milliards de revenus pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil, l’empire financier qu’est la FIFA a les moyens de chouchouter ses quelque 400 employés. À ce point qu’elle est capable d’offrir à ses salariés un salaire moyen 25% supérieur à celui accordé sur les trading floor et 34% supérieur à celui pratiqué dans les hedge funds.

« Les professionnels de l’industrie financière, souvent accusés d’incarner la quintessence de la cupidité, se réjouiront surement du fait que ce sont les rémunérations de la FIFA qui monopolisent aujourd’hui l’attention des médias », commente Alice Leguay, COO chez Emolument.

Reste que l’on parle ici d’une comparaison des salaires fixes. Quid de la rémunération globale ? Les traders à Paris – bonus inclus – perçoivent 234,000 dollars par an en moyenne contre 377.000 dollars par an à Londres et New-York. La FIFA reste elle très discrète à ce sujet…

Le comité exécutif de la FIFA, constitué de 25 membres, aurait bénéficié d’une enveloppe de bonus de 4.4 million de dollars en 2010, l’année de la coupe du monde en Afrique, selon des informations publiées l’an dernier par le Sunday Times. Traditionnellement, les bonus individuel accordés aux dirigeants de la FIFA sont compris entre 75k et 200k$ les années de coupe du monde. Mais pour mettre fin au paiement irrégulier de ces bonus, lié à l’organisation de grands évènements, Sepp Blatter aurait décidé… d’augmenter de 100% les salaires des membres du comité exécutif l’an passé. De quoi rendre jaloux les financiers qui n’ont glabalement pas bénéficié de telles largesses après la CRD4, nom de la directive européenne obligeant les banques depuis cette année à plafonner le bonus de leurs collaborateurs à 100% du salaire…


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici