☰ Menu eFinancialCareers

Des emplois à pourvoir à la BERD et la BEI

Les institutions financières chargées de trouver des financements aux pays européens sont plus actives que jamais, et cherchent cette année à puiser dans la richesse des talents disponibles, aussi bien pour des fonctions de front-office que de gestion des risques.

Ainsi, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), une banque de transition qui s’occupe du financement de projets dans le secteur privé des économies émergentes, envisage d’investir cette année des montants records et cherche à recruter entre 5 et 10 personnes en front-office à trois niveaux différents : associé, directeur et banquier senior.

Certes, les recrutements ne sont pas très nombreux pour une organisation qui compte près de 1 300 employés, mais ils sont révélateurs de la volonté de la BERD de chercher à profiter des gros volumes de banquiers d’affaires disponibles et en quête d’un travail un peu plus altruiste.

La banque utilise une panoplie d’instruments de dette et de capitaux propres pour fournir des fonds aux institutions financières, entreprises énergétiques et autres sociétés. Bien qu’elle recherche des banquiers d’affaires, l’expérience de produits plus complexes est peu susceptible d’être valorisée.

La concurrence risque pourtant d’être assez serrée quand on sait que près de 1 000 candidatures ont été reçues jusqu’à présent pour toutes ces fonctions, alors qu’un poste attire généralement entre 20 et 100 candidats. Les postes seront basés au siège à Londres mais aussi en Europe de l’Est, dans les Balkans occidentaux, la Russie, l’Ukraine, le Caucase et l’Asie centrale.

De son côté, la Banque européenne d’investissement (BEI), qui a indiqué ce mois-ci qu’elle comptait augmenter cette année le montant des prêts pour l’UE et les pays candidats à l’adhésion à 70 milliards d’euros, est également en pleine campagne de recrutement.

Un porte-parole indique que concomitamment à cette augmentation d’activité, il y a environ 40 postes vacants pour des fonctions qui, sans surprise, vont du corporate banking jusqu’à la gestion des risques (pour des contrats de trois ans). Il est également prévu de recruter des juristes ayant une expérience dans les financements structurés ou les marchés de capitaux.

Bien que tous les postes de la BEI soient basés à Luxembourg, un grand nombre de candidats postulent déjà depuis d’autres places, notamment depuis La City.

La BERD paye son personnel en front-office aux prix du marché mais les bonus sont en général compris entre 10 et 12 % du salaire et ne sont pas garantis.

Pour sa part, la BEI utilise des grilles de rémunérations strictes avec un salaire défini à l’avance pour chaque fonction.

commentaires (3)

Comments
  1. “mais les bonus sont en général compris entre 10 et 12 % du salaire et ne sont pas garantis”

    Je passe mon tour les mecs, qu’ils les gardent leurs jobs !

  2. Je manifeste officiellement mon intérêt pour le secteur.

    Ce secteur est intellectuellement gratifiant.

    Ce secteur fait appel aux rélations humaines, aux mathématiques et à la fiscalité des entreprises.

    Je suis passionné par ses aspects.

  3. quelle remarque nulle de la part de XXX75

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici