☰ Menu eFinancialCareers

SG rallonge la durée du préavis pour se protéger de la concurrence

Face aux menaces de raids humains lancés par BNP Paribas et Calyon, SG CIB a pris deux mesures défensives: rallongement du préavis de départ et différé dans le paiement des bonus.

Le patron de la banque d’investissement de SG – SG Corporate and investment banking – Jean-Pierre Mustier l’a bien dit : “nous avons un taux de turnover très bas au regard de la concurrence; nous ne souhaitons pas faire profiter d’autres banques de l’expertise de nos professionnels”.

Il reconnaît que la banque a allongé la période de préavis et différé le paiement des bonus pour coller aux standards de marché. SG CIB a refusé de commenter plus avant, mais tout porte à croire que le préavis est passé de 3 à 5 mois et que le virement effectif du bonus est retardé de quelques mois pour prévenir les départs.

Sous l’égide de Marc Litzler, ancien collaborateur de Jean-Pierre Mustier, Calyon tente d’attirer les talents de SG CIB. Depuis qu’il a rejoint Calyon en 2004, il a recruté plusieurs banquiers de SG CIB, dont Eric Baudson au poste de patron du back-office et de la comptabilité des opérations sur marché de capitaux, ainsi que Fabien Hajjar, patron de l’équipe dérivés de crédit.

Une autre menace vient de BNP Paribas, où Eric Le Brusq, ancien banquier de SG CIB, est numéro deux de la vente de dérivés et actions. BNP Paribas a annoncé il y a 10 jours sa volonté de recruter 200 professionnels pour son équipe dérivés actions en 2006, le double du volume réalisé en 2005.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici