☰ Menu eFinancialCareers

Faut-il faire preuve d’optimisme ?

Si vous faites partie de ceux qui pensent que le verre est à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, alors vous êtes sur le point d’étancher votre soif. Le premier trimestre a été bon et le deuxième trimestre devrait l’être également.

Plusieurs banques ont annoncé de vastes plans d’embauches dans les M&A tandis que les recrutements reprennent dans le prime brokerage et que Barclays se renforce dans le cash equities. En outre, les primes et autres bonus garantis sont de retour. L’analyste financier Dick Bove pense même que nous sommes à l’aube d’un nouvel âge d’or de la banque parce que :

· Le bilan des banques est plus fort que jamais.

· La croissance des revenus a fait sa réapparition.

· Les coûts sont sous contrôle.

· Les gains en cash sont à un niveau record.

· Les pertes liées aux prêts vont disparaître avec la reprise économique.

Néanmoins, la sensation d’avoir un verre à moitié vide est toujours bien présente. Alors dites-nous si le verre va finir par se vider complètement ou bien, au contraire, si tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

commentaires (2)

Comments
  1. Je crois que le verre va encore rester longtemps à moitié (vide ou plein peu importe) : les bonnes nouvelles venant chasser les mauvaises et vis et versa…. Quand la croissance sera réellement de retour, on ne se posera plus ce genre de questions, croyez-moi…

  2. Pour que la croissance soit de retour, il faudrait que les ménages consomment. Pour que les ménages consomment, il faudrait qu’ils empruntent. Or ils sont déjà endettés, quand ils ne sont pas purement et simplement ruinés, à la défaveur par exemple de crédits-relais contractés pour l’achat de neuf.
    Sans la relance du moteur immobilier, le verre ne sera donc pas “plein”; son niveau peut certes remonter, mais pas jusqu’au bord du verre. Ceci est également vrai à l’international, à cause notamment de la “bulle” de Dubaï dont tout le monde commence à comprendre qu’elle va être calamiteuse, sans evidemment oser le dire.
    Pour les optimistes forcenés, cela dit, on peut conseiller le sultanat de Brunei. Là-bas le verre est plein.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici