☰ Menu eFinancialCareers

“Pourquoi nous avons quitté J.P. Morgan deux ans seulement après avoir été embauchés”

JPMorgan

Si vous souhaitez travailler en banque d’investissement, J.P. Morgan apparaît comme un employeur de choix. La banque d’affaires américaine truste le haut du classement des banques d’investissement au niveau mondial, avec des places de leader du marché ou de second dans la plupart des secteurs. Pourtant, décrocher un poste dans d’analyste ou d’associate au sein de l’Investment Banking Division (IBD) de JPM n’implique pas nécessairement que vous voudrez y rester…

Akin Onal et Cameron Miller ont tous deux intégré cette division à Londres en 2012, après avoir obtenu leur MBA, respectivement à Wharton et à la London Business School. Deux ans plus tard, tous deux ont quitté la structure. Exit les journées à élaborer des modèles financiers et relier des pitch books, Onal et Miller sont maintenant à la tête de MORI, une entreprise d’e-commerce dédiée aux vêtements pour bébés. 

« Nous n’avons pas quitté la banque parce que nous n’aimions pas cet univers, indique Akin Onal. Nous avions simplement d’autres aspirations pour l’avenir. Nous souhaitions tous les deux construire quelque chose, une structure susceptible d’apporter une solution aux gens, aux acteurs de la vraie vie. Nous avons vécu de belles expériences chez J.P. Morgan, mais nous aspirions à monter notre propre entreprise ».

Intégration version accélérée

Leur intégration à l’Associate Programme de J.P. Morgan alors qu’ils étaient fraîchement diplômés fait sans doute partie de ces ‘belles expériences’, mais au prix d’un travail acharné. Les banques londoniennes sont traditionnellement moins portées que leurs consœurs de Wall Street sur le recrutement de titulaires de MBA. Ce qui fait dire à Onal et Miller qu’en un sens, les ‘MBA’ engagés directement à des postes d’Associates doivent faire leurs preuves. Il n’est pas rare de terminer la journée à 3 heures du matin, ou de devoir travailler les week-ends.

Dans les faits, les ‘MBA’ doivent acquérir au cours des six premiers mois toutes les compétences en modélisation et en finance qu’un analyste engrange en plusieurs années. Pour Cameron Miller, « les attentes des banques vis-à-vis des associates détenteurs d’un MBA sont énormes. Vous n’avez pas acquis la pratique de ceux passés par la case analyste, et par la force des choses, il vous faut travailler encore plus dur ! »

Même si J.P. Morgan a mis en place sa politique des ‘week-ends préservés’ durant la période où Onal et Miller y étaient employés, la différence s’est révélée minime, poursuit Akin Onal : «  Quoiqu’il arrive, si vous avez quelque chose à faire, vous le ferez… »

Devenus entrepreneurs, les deux hommes travaillent – sans surprise – toujours autant. Mais ils travaillent aussi différemment, comme en témoigne Cameron Miller : « Nous travaillons beaucoup le soir et les week-ends, mais c’est différent – et surtout les tâches sont plus variés. »

« Dans la banque, votre activité se concentre à plus ou moins brève échéance sur un nombre de tâches limité, mais requérant un niveau de compétences élevé. En tant que chefs d’entreprise, nous touchons à beaucoup plus de domaines, de la fabrication aux relations presse en passant par les relations investisseurs. C’est beaucoup plus gratifiant », juge Cameron Miller.

Faut-il en déduire que les titulaires de MBA devraient éviter les Associates Programmes des banques ? Pas le moins du monde. « J’avais suivi une formation d’ingénieur avant mon MBA, et j’avoue être beaucoup plus à l’aise avec les modélisations financières et la comptabilité depuis mon passage dans la banque », confesse Cameron.

Sans compter que le temps passé dans la banque leur offre une formidable plus-value en termes de réseau – même s’ils ont jusqu’à présent résisté à l’envie de transformer leurs anciens collègues en investisseurs. Mais si MORI décolle, Onal et Miller pourraient bien devoir les solliciter pour accompagner le développement de leur société.

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici