☰ Menu eFinancialCareers

Les fonctions commerciales très en vogue

Forte concurrence et diversification des produits et des profils clients favorisent le recrutement de commerciaux, notamment en asset management et en banque privée.

La finance, tous secteurs confondus, est en quête de commerciaux. Si cela paraît évident pour la banque de détail, l’Asset management ou la banque privée offrent également de belles opportunités.

Technicité et écoute

Les banques recrutent des professionnels capables de développer la clientèle, résume Peter Dolan, chasse de tête chez Alexander Hughes. En banque privée, les clients sont exigeants et attendent qu’on réponde à toutes leurs attentes. Dans la gestion alternative, il faut parler à des clients institutionnels comme à des clients particuliers très avertis aux risques pris .

De manière générale, ces deux secteurs recherchent des professionnels de formation généraliste, dotés de bonnes connaissances relatives aux marchés financiers et, surtout, capables de s’approprier des produits techniques et concurrentiels, estime Jean-Marie Feron, directeur du développement de Barclays Asset Management. Nous avons besoin de gens à l’aise à l’écrit comme à l’oral, capables de construire et de mettre en avant un argumentaire technique. Nous ne pouvons plus nous en tenir à la seule performance .

Illustration chez Pioneer Investments

Début juillet, la société de gestion Pioneer Investments a accueilli Antoine Josserand au sein de sa direction en charge de la gestion alternative. Ce dernier avait auparavant développé des hedge funds, après avoir été courtier en produits dérivés.

L’expérience d’Antoine Josserand en vente institutionnelle, conjuguée à ses connaissances techniques des hedge funds, se révéleront très précieuses, indique Paul Price, responsable de l’activité institutionnelle internationale de Pioneer Investments. Les allocations des institutionnels dans les placements alternatifs ne cessent de se multiplier. Il est important d’avoir des connaissances spécialisées en la matière dans l’équipe, en contact permanent avec nos clients. Succès et crédibilité naissent de l’établissement de partenariats concluants avec ces clients .

commentaires (3)

Comments
  1. C’est avec beaucoup d’attention que je lis votre article. Vous mentionnez que les talents commerciaux sont recherchés désespérément. Pourtant, via votre site (entre autres), j’envoie des C.V. et lettres de motivation sans succès.
    J’ai 49 ans, une excellente présentation, une bonne expérience (13 ans dans une banque prestigieuse avec des clients exigeants et depuis dans une entreprise familiale en charge de non-résidents). Je suis très motivée mais mon âge est sûrement un obstacle. Lors des entretiens que j’ai pu avoir, on me parle de l’importance de l’embauche de jeunes; comment faire pour être à la fois jeune et expérimenté?

  2. Ceci est paradoxal et parfois le marche et les entreprises manquent de pragmatisme. Bien sur qu’il faut renouveler le sang d’une entreprise et assurer un vivier mais doit-on et a-t-on les moyens de se passer de l’expertise ?
    En Asie, l’age est un atout, notamment sur les creneaux de clientele a fort potentiel qui prefere des gens experimentes, a l’ecoute et ne travaillant pas uniquement pour leur carriere.
    A 40 ou 50 ans aujourd’hui, on est encore tres jeune. Quel va etre l’avenir de la societe si passé 45 ans, tout le monde est bon pour la retraite ? N’est-ce pas la diversite qui fait la richesse de notre environnement ?
    Etre diplomé, experimenté, là est la vraie valeur. L’age est un critere discriminant a l’embauche alors qu’il devient une vraie valeur en publicité. Ou est la logique ?
    Etant en Asie et preparant un diplome, il est extraordinaire de partager cette experience avec des gens de tout age dans ma section de 20 au 60 ans, tout le monde est accepté et peut passer le diplome.
    Une belle reussite !

  3. En France, il n’y a plus d’opportuniés de réussir sa carrière et de bien gagner sa vie.
    Faites comme moi prenez vos valises, vos diplômes et recherchez un pays ou il existe un véritable way of life.
    Personnellement, je ne remettrais plus un pied en France, et, je ne suis pas le seul car il existe une hémorragie de cerveaux.

    A bon entendeur… à jamais.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici