☰ Menu eFinancialCareers

Technologie de l’information : les MBA efficaces pour les cadres d’affaires, pas pour les programmeurs

Si vous voulez percer dans le métier des technologies de l’information en banque d’investissement, le moment est peut-être venu de parfaire votre formation. Selon vos objectifs, un diplôme mixte en IT et gestion des affaires peut vous ouvrir de nombreuses portes sur le marché.

Tant aux Etats-Unis qu’en Europe, plusieurs institutions proposent des MBA ou des masters qui combinent à la fois les métiers des affaires et des technologies de l’information. Pour les experts en IT qui désirent accroître leurs connaissances du business, le choix s’élargit.

La Warwick Business School au Royaume-Uni est l’une des dernières écoles à avoir ouvert un programme de ce type. L’école accepte en ce moment les candidatures pour un Master en gestion et système de l’information d’une durée d’un an à compter de septembre prochain. Wendy Currie explique que le programme qu’elle dirige traitera des technologies de l’information dans les services financiers : Nous aurons des intervenants du secteur bancaire et nous allons nous pencher sur des sujets tels que l’utilisation des technologies de l’information dans les parquets . Des techniciens en banque d’investissement ont déjà adressé leur candidature.

Etats-Unis et Europe

Si Warwick n’a pas vos faveurs, vous pouvez essayer le sud de la France. Sur la promenade des Anglais à Nice, le Theseus International Management Institute est reconnu pour son MBA dédié aux technologies de l’information. Ken Pope, chargé de séminaire au sein de l’institut indique que 17 % des étudiants ont un background financier et que beaucoup viennent de la banque d’investissement. Les étudiants cherchent à acquérir des postes plus seniors grâce à cette formation , fait-il valoir.

Si vous êtes basé aux Etats-Unis, l’université de Boston propose un programme MS-MBS de 21 mois donnant aux étudiants l’opportunité d’acquérir à la fois un MBA et un Master en systèmes d’information. Les lauréats pourront par exemple trouver un emploi chez Fidelity, la société de gestion d’actifs. Selon Louis Lataif, Dean de l’école de gestion, le programme est le seul MBA permettant aux étudiants d’avoir une véritable compréhension des impacts de la technologie sur les affaires.

Si Boston ne vous convient pas non plus, reste encore le masters en gestion des technologies de l’université de Pennsylvanie. Les élèves étudient le week-end pendant 2 à 4 ans, et conservent leur emploi. A peine 20 % d’entre eux ont un background financier. On compte parmi les employeurs de ce programme Deutsche Bank, JP Morgan Chase, Merrill Lynch ou Morgan Stanley.

Bien définir son projet

Si l’idée de redevenir étudiant peut séduire, même si ce n’est que le week-end, il ne faut pas s’engager à la légère. Les MBA ou masters supposent des dépenses considérables. Les droits d’inscription à Warwick sont de 16 000 euros, 25 000 à Theseus, 28 500 dollars à Boston, 47 250 l’année en Pennsylvanie pour les étudiants à plein temps (samedi et dimanche) et la moitié pour les étudiants à temps partiel (dimanche seulement).

Une possibilité peut-être de vous faire sponsoriser par un employeur. C’est ainsi qu’à l’université de Pennsylvanie, certaines banques paient 30 % ou plus des droits d’inscription des étudiants.

Pas pour les programmeurs

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Un MBA ou un Master en gestion des technologies de l’information est susceptible de dynamiser votre carrière si vous voulez poursuivre dans le business. C’est beaucoup moins vrai si vous vous destinez à la programmation.

Chez Goldman Sachs aux Etats-Unis, la directrice du recrutement des jeunes diplômés en technologie, Pamela Taylor, estime que ces formations sont utiles pour les analystes en technologies de l’information qui font de la gestion de projet, établissent les budgets ou travaillent à la stratégie.

Attention, débouchés limités

Etudiant à l’université de Pennsylvanie, Michael Mumm, par ailleurs employé au prime brokerage chez Merrill Lynch à New York, conseille aux gens qui ne veulent pas s’orienter vers la gestion des affaires de ne pas participer à ce type de programme : si vous voulez devenir un excellent programmeur, vous ne profiterez pas des avantages de ces programmes .

Michael Mumm insiste sur le fait que ces formations s’adressent aux personnes qui veulent devenir managers : ce programme vous apprend comment manager et améliorer votre compréhension de toutes les complexités liées aux projets de technologies de l’information .

Directeur adjoint au département technologie pour la dette chez Merrill Lynch, Adrian Pierce estime qu’un MBA n’est pas obligatoire pour ceux qui veulent avoir un poste de management dans les métiers des technologies de l’information en banques d’investissement. Mais cette formation apporte un plus : certains peuvent retirer beaucoup d’un programme de MBA. A l’occasion des entretiens d’embauche, il peut être très valorisant de montrer que vous avez consacré du temps à étendre votre expertise .

Si vous optez pour cette formation complémentaire, préparez-vous cependant à vous battre pour intégrer une banque d’investissement. Les banques qui recrutent des titulaires de MBA ou masters en IT ne sont pas nombreuses. Cela ne signifie pas qu’elles ne vous embaucheront pas mais que vous devrez faire des efforts. Nous embauchons des étudiants de Masters en IT occasionnellement , rapporte Kris Peters, responsable du recrutement de jeunes diplômés chez Deutsche Bank. Pour autant, nous ne les chassons pas .

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici