☰ Menu eFinancialCareers

MERGER MAN : La Coupe du monde aura au moins permis de souder l’équipe – la nôtre j’entends ! (5)

Cet aphorisme aurait peut être davantage de sens écrit dans l’autre sens (pendant la crise, la Coupe du monde continue) mais pas dans ma boite.

Comme je l’expliquais la dernière fois, la crise actuelle (car oui nous sommes encore en plein dedans) ne semble pas préoccuper outre mesure mes collègues chefs de projet ou consultants IT.

En revanche, la Coupe du monde est dans toutes les têtes… et sur tous les écrans ! Sans être passionnante, la compétition fait parler, en particulier le bref et chaotique parcours des Bleus. Je dois préciser que la banque pour laquelle je travaille n’est pas (ex-)sponsor officiel de l’équipe de France et n’est donc pas affectée par le déficit d’image occasionné par cette campagne sud-africaine.

De plus, j’interviens dans une filiale d’un pays européen dont l’équipe nationale n’a même pas été qualifiée pour la compétition! La présence de nombreux français dans l’équipe a néanmoins décuplé l’intérêt de nos collègues locaux, qui ont commencé en se moquant gentiment de nous après les débuts poussifs de notre équipe…avant de rigoler franchement avec le scénario rocambolesque de la débâcle et l’inévitable élimination de nos -chers, très chers-Bleus. Cela aura au moins eu l’avantage de détendre l’atmosphère et de souder l’équipe-la nôtre j’entends!

Il faut dire que nous sommes actuellement dans une phase creuse de notre projet d’intégration:les premiers tests ont eu lieu, aucun problème majeur n’a été relevé, nous sommes parfaitement en ligne avec le planning initial (voire même un peu en avance mais chuuut…information confidentielle, ça pourrait servir plus tard!).

Toutes nos études et analyses -fonctionnelles et techniques – sont maintenant entre les mains des décideurs des différents desks pour validation. Nous attendons sans appréhension leur retour. Malgré les quelques dysfonctionnements ou imprévus mentionnés ici ou là, nous avons toutes les raisons d’être confiants et fiers du travail effectué.

Mais bientôt, les choses sérieuses vont commencer. La montée en charge est imminente, quand toutes ces nouvelles solutions et organisations techniques vont être remontées en production. En attendant, notre énergie est plutôt concentrée sur la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, et les inévitables concours de pronostics. Après l’élimination surprise (?) de l’Equipe de France (ici on en rit encore, et on risque d’en rire encore longtemps…), le jeu continue et comme dans toutes les salles de marchés du monde j’imagine, LE fichier Excel le plus consulté et échangé par email ces derniers temps est la liste des matches et les résultats espérés par chaque participant au jeu!

On joue vraiment pour le sport. Pour ceux qui souhaitent jouer de l’argent, c’est possible. Mais, ce n’est pas chez nous, pauvres chefs de projet ou consultants IT que nous sommes. C’est dans la vraie salle de marchés que ça se passe, où les paris tournent entre 50 et 500 euros le match. Et nous n’en sommes qu’aux matches de poule…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici