☰ Menu eFinancialCareers

10 jobs en finance qui peuvent aujourd’hui rapporter très gros en Suisse

Un oasis de postes financiers très bien payés

Un oasis de postes financiers très bien payés

Une expatriation à Genève, Zurich ou encore Pfäffikon, nouveau un hub suisse de la gestion d’actifs, a toujours eu un aspect séduisant. Tout comme une combinaison de ski, un emploi en finance en Suisse remplit une double fonction, pratique et stylistique. En Suisse, vous pouvez bien vivre ET bien gagner votre vie, loin du tumulte des grandes places financières internationales.

Une semaine après l’abandon du cours plancher du franc suisse de 1,2 pour un euro, vous pouvez gagner plus en Suisse. Le pouvoir d’achat les milliers de frontaliers habitant en France et travaillant en Suisse est largement conforté, car ceux-là dépensent surtout en euros.

Alors, envie de gonfler le rang des 25% de travailleurs étrangers employés en Suisse ? Share on twitter Mais sur quel job miser ? Dans sa nouvelle étude de rémunération 2015, le cabinet de recrutement Robert Walters indique que les postes du middle-office sont ceux qui attirent toutes les attentions des RH de l’industrie financière. « Les spécialistes de la réglementation, des calculs et de l’analyse du risque sont les plus recherchés dans le secteur », rapportent les auteurs de l’enquête. En comparaison, les embauches en front office en Suisse sont très limitées.

Et cela pourrait s’aggraver. Comme le relevait le Financial Times la hausse du franc suisse a fait du tort aux hedge funds installés en Suisse comme Brevan Howard or BlueCrest, qui payent des dividendes à leurs investisseurs à l’étranger. Si la situation perdure, ces fonds pourraient être forcés de rapatrier à Londres des équipes d’analystes et de gérants. Ce qui ne serait pas une bonne nouvelle non plus pour les fonctions support.

Pour le moment cependant, les postes de compliance et de risk management sont au top en Suisse, et leurs salaires aussi. Ci-dessous quelques exemples éclairants. À noter qu’il s’agit uniquement des salaires fixes (hors variable) pour des professionnels dotés de 7 à 12 ans d’expérience. Enfin, les données ont été collectées à Zurich.

L’euro et le franc suisse sont quasi à parité, ce qui rend ces jobs financier 50 à 100% mieux payés qu’à Paris Share on twitter.

  1. Compliance officer : 140k à 200k CHF (soit 138k à 196k €)
  2. Banquier privé : 150k à 180k CHF (147k to 173k €)
  3. Asset liability management (ALM) dans les compagnies d’assurance : 140k à 180k CHF (138k à 173k €)
  4. Analyste sell-side : 130k à 190k CHF: (127k à 186k €)
  5. Risk manager : 130k à 180k CHF (127k à 173k €)
  6. Portfolio manager : 130k à 180k CHF (127k à 173k €)
  7. Analyste quantitatif : 130k à 180k CHF (127k à 173k €)
  8. Vendeur / asset management : 140k à 180k CHF (138 à 173k €)
  9. Conseiller clientèle en banque privée : 130k à 170k CHF (127 à 167k €)
  10. trader/dealer buy-side : 120k à 160k CHF (118 k à 157k €)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici