☰ Menu eFinancialCareers

Comptabilité : un nouveau cursus diplômant

En vigueur jusqu’à la fin 2007, le DPECF, le DECF et le DESCF seront remplacés dès 2008 par deux nouveaux diplômes : le DCG ou diplôme de comptabilité et gestion (niveau licence) et le DSCG ou diplôme supérieur de comptabilité et gestion (niveau master). Pourquoi ?

Les anciens diplômes, qui dataient de 1981, ont certes connu des mises à jour mais ils ne correspondaient pas à l’architecture européenne licence/master/doctorat , note Hélène Michelin, directrice formation au Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables (CSOEC). Il fallait donc les aligner sur le nouveau régime. Pour ce faire, plusieurs équipes de travail composées d’enseignants et de professionnels ont été sollicitées pour plancher sur la nouvelle mouture.

Les principaux apports

Certaines disciplines ont été renforcées comme le management, la communication et l’anglais, désormais obligatoire , poursuit Hélène Michelin. Autre nouveauté : l’accent mis sur la pratique avec deux stages supplémentaires prévus avant le stage d’expertise comptable, jusqu’alors seul stage obligatoire. Surtout, les conditions d’accès seront assouplies : les concours seront accessibles à des élèves qui n’ont pas suivi tout le cursus comptable classique. Par ailleurs, pour les étudiants qui préparent aujourd’hui les diplômes : des passerelles seront mises en place : il n’y aura pas de double-cursus , précise Hélène Michelin.

Les réactions

La réforme est plutôt vue d’un bon ceil par les établissements, où les étudiants se raréfiaient en DPECF, préférant se porter vers les BTS-DUT. Elle était nécessaire. De grosses lacunes devaient être comblées, notamment en informatique de gestion , note Anne Smaniotto, responsable pédagogique à l’ESCIA. Elle devrait ainsi permettre de combler la pénurie d’experts-comptables et de commissaires aux comptes qui s’annonce avec la prochaine vague de départs à la retraite .

La réforme n’est toutefois pas exempte de défauts. Je m’étonne un peu de l’orientation juridique et économique donnée au DCG avec le renforcement de la macro-économie par exemple, qui aura un plus gros coefficient que la comptabilité ou la gestion ! , estime Anne Smaniotto.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici