☰ Menu eFinancialCareers

« Seulement » 40.000 embauches promises par les banques en France d’ici à 2017

Problem and difficulty concept

En contrepartie des allégements de charges prévus dans le pacte de responsabilité, l’association française des banques a proposé vendredi dernier le recrutement d’au moins 40.000 collaborateurs pour la période 2015-2017. Des propositions jugées “ambitieuses” par les représentants patronales.

Pour les organisations syndicales, qui ont jusqu’au 21 janvier 2015 pour se prononcer sur ce projet d’accord, il n’est pas sûr que le compte y soit. « Avec 40.000 embauches sur trois ans, les effectifs vont continuer à baisser dans l’industrie bancaire », a indiqué Régis Dos Santos, président du SNB aux Echos.

Les banques qui emploient en France 367.000 collaborateurs avaient pourtant envisagé il y a deux mois un objectif de recrutements supérieur, compris entre 40.000 et 42.000 salariés sur 3 ans. Mais la décision du gouvernement de ne plus accorder aux banques la déductibilité de la taxe systémique dans leur impôt a crispé les représentants patronaux.

Quoi qu’il en soit, l'objectif de 40.000 embauches en 3 ans est bien en-deçà des 75.000 recrutements réalisés par les banques en France sur les trois dernières années Share on twitter (24.000 en 2013, 21.000 en 2012 et 30.000 en 2011). Un chiffre quasiment divisé par deux. Les chiffres de 2014 ne devraient pas être connus avant mai 2015.

Parallèlement, l’AFB s’est engagée sur d’autres objectifs chiffrés. Tout d’abord, elle souhaite « maintenir un haut niveau d’embauche des jeunes en recrutant au moins 60 % de collaborateurs de moins de 30 ans », ce qui est déjà le cas depuis plusieurs années. Les banques entendent également développer le recrutement des seniors en faisant progresser de 10% au moins leur part dans les futures embauches et également de développer l’alternance en faisant progresser de 12% le nombre de postes ouverts au recrutement.

Si l’AFB mentionne l’amélioration de la qualité de vie au travail, elle aurait refusé la négociation d’un accord sur ce sujet, au grand dam du syndicat SNB, qui en fait un de ses principaux chevaux de bataille après la publication à l’automne d’une étude montrant notamment qu’un 1 employé en banque d’affaires sur 4 subit des violences psychologiques.

Dans l’assurance, les négociations liées au pacte de responsabilité ont en revanche déjà abouti : l’objectif de 38.000 embauches d’ici à 2017 a été validé par quatre organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CFTC, Unsa). Le secteur de l’assurance emploie environ 147.000 personnes.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici