☰ Menu eFinancialCareers

M&A : Lazard se lance sur un terrain de chasse déjà bien occupé

La banque d’affaires franco-américaine est sur le point de recruter deux nouveaux associés pour son bureau parisien : Pierre Tattevin et François Kayat et compte continuer à recruter à Paris dans l’activité de fusions-acquisitions et ailleurs, indique Les Echos. Lazard n’a pas souhaité commenter ses informations.

Proche de Matthieu Pigasse, directeur général délégué de Lazard, François Kayat qui vient de démissionner de chez Credit Agricole CIB après y avoir passé 4 ans, dernièrement comme patron de sa banque d’affaires (primaire action et fusions-acquisitions), apporte plus de 20 ans d’expérience dans ce secteur.

Quant à Pierre Tattevin, associé chez Rothschild & Cie, fait un retour chez Lazard, qu’il avait quittée pour Rothschild en 2000. Ce mouvement serait-il annonciateur d’un mouvement de balancier en faveur de Lazard?

Reprendre du terrain sur sa rivale Rothschild

La banque d’affaires franco-américaine, qui avait beaucoup perdu de son pouvoir d’attraction notamment au profit de Rothschild, est en tout cas bien décidée à reprendre du terrain sur sa rivale.

La tâche n’est pas aisée : Plusieurs départs ont en effet eu lieu ces dernières années au sein du collège d’associés, dont ceux de Matthieu Bucaille, Thomas Piquemal ou Virginie Morgon. La banque compte du coup une dizaine d’associés dans ce métier à Paris, environ moitié moins que son concurrent Rothschild & Cie , précise le quotidien Les Echos.

Les signaux sont au vert

La banque se trouve être en meilleure position qu’avant la crise pour le faire. Elle a plutôt mieux résisté que ses concurrentes au quasi-gel des opérations de fusions-acquisitions, en compensant notamment avec une forte activité dans le conseil en restructuration. Au deuxième trimestre de cette année, Lazard a présenté un bénéfice de 44,6 millions de dollars au, soit +58% sur un an.

Les résultats pour le deuxième trimestre avaient certes impressionné les analystes. Mais on avait alors surtout retenu des ratios de rémunération bien au-dessus de la moyenne actuelle. Il faudra au moins cela pour attirer les talents.

La vague du recrutement déjà retombée ?

Car sur ce terrain la concurrence est rude. Et Lazard semble arriver un peu après la bataille.

SocGen annonçait encore aujourd’hui dans un communiqué la poursuite du renforcement de ses équipes de M&A avec les recrutements de Hubert Preschez et Sylvain Mégarbané, débauchés par Thierry d’Argent chez son ancien employeur JP Morgan, ainsi qu’Alexandre Saada précédemment associé-gérant de S Capital.

Parallèlement, Lazard se renforce sur d’autres métiers, comme l’atteste le recrutement ce mois-ci de Pierre Cailleteau, ancien responsable des notations souveraines chez Moody’s, pour son activité de conseil aux gouvernements.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici