Analysts, associates, VPs, MDs : qui fait exactement quoi en banque d'investissement ?

eFC logo
Analysts, associates, VPs, MDs : qui fait exactement quoi en banque d'investissement ?

Que signifient réellement les intitulés de poste en banque d’investissement ? Les analysts analysent-ils vraiment ? Les vice-presidents sont-ils responsables de divisions entières ? Et les managing directors gèrent-ils toute la banque ? Non, non et encore non.

Les titres d'emplois bancaires ne sont pas ce qu'ils semblent être. Si vous n'êtes pas familiarisé avec eux, vous devez savoir ceci : ils donnent souvent l'impression que les gens ont l'air plus importants qu'ils ne le sont en réalité.  Si quelqu'un vous dit qu'il est vice-président d'une banque d'investissement, par exemple, vous pourriez penser qu'il s'agit de quelque chose de très sophistiqué. Ce qui n’est pas le cas : Goldman Sachs compte plus de 10.000 vice-presidents (VPs) et le VP de Goldman que vous rencontrez n’est qu'un parmi d'autres. Idem pour les managing directors : la plupart des banques en ont plusieurs milliers.

Pourquoi les banques donnent-elles donc à leurs employés de tels titres d'emploi ? Une ex-banquière de Goldman Sachs devenue universitaire, Alexandra Michel, explique que c'est parce que les carrières bancaires sont historiquement courtes. Jadis, la carrière moyenne dans une division de banque d’investissement (IBD - comprenant les activités M&A, DCM et ECM) durait moins d’une décennie. Les banques essaient de changer cela, mais dans les faits, il s'avère que beaucoup de jeunes diplômés partent d'eux mêmes au bout de trois ans et qu'un plus grand nombre d'entre eux encore quittent volontairement leurs fonctions d'associate et de vice-president qui sont autant de titres pompeux pour leur donner envie de rester.

Que font les analysts en banque d'investissement ?

Si vous rejoignez la banque à un niveau Master, vous entrez au poste d’analyst – un doux euphémisme qui vous place ni plus ni moins au bas de l’échelle ! Et que fait donc un analyste ? Il s’attache à construire les modèles financiers permettant de valoriser les entreprises qu’il suit. Il réunit ensuite ses résultats dans une magnifique présentation PowerPoint.

« Les banquiers juniors sont des experts en modélisation financière », remarque Alexandra Michel. Ils sont experts en Excel et VBA, ou encore en PowerPoint – le format utilisé pour présenter les idées/réflexions des banques à leurs clients. Mark Hatz, ancien analyst de Goldman Sachs qui prépare aujourd’hui les étudiants aux entretiens dans la banque, précise pour sa part : « En fusions/acquisitions, plus on est junior, plus on passe de temps sur les modèles Excel et les présentations PowerPoint ».

Un analyst M&A travaillant actuellement dans une banque européenne explique que les analysts agissent généralement de la manière suivante : « L’analyst est la personne qui effectue tout le travail administratif nécessaire au processus de transaction. Etant le plus junior, vous pouvez travailler à la recherche, créer les matériaux pour le pitch-book qui présente les idées des banques aux clients et travailler sur les modèles financiers, mais ce que vous ferez sera assez élémentaire ».

Certains analysts se plaignent de la lourdeur et de la répétition de leur travail. « En tant qu’analyst, vous passez 75% de votre temps à utiliser PowerPoint pour faire des présentations », explique l'un d'entre eux. « La modélisation Excel est la partie la plus intéressante et la plus intéressante du job, mais vous n'en faites pas beaucoup ». Il y a quelques années, un autre affirmait que l'essentiel de son travail consistait à mettre à jour des "comparables", chaque analyst se voyant demander à chaque trimestre de mettre à jour les données de 25 entreprises. Cela dit, ce type de tâches de routine est de plus en plus automatisé.

Pour Alexandra Michel, les analysts apprécient peu qu’on leur rappelle leur statut. Elle cite le cas de cet analyste rencontré au cours de ses recherches dans les banques de Wall Street, et qui a fondu en larmes après avoir été présenté comme tel à un client. « Vous m’avez présenté comme analyst !» pleurnichait-il auprès de son vice-président.

Combien de temps serez-vous analyst ?

En général, les gens sont analysts pendant trois ans. Cependant, cela est en train de changer : les programmes d’analysts de la plupart des banques ont été réduits entre six et douze mois et durent maintenant entre 2 et 2 ans et demi. Morgan Stanley a été l'une des dernières banques à raccourcir son programme d'analysts en août 2018.

Combien serez-vous payé en tant qu’analyst ?

Bien qu’en bas de l’échelle, les analysts en banque d’investissement sont plutôt bien payés. A Paris, par exemple, ils peuvent espérer toucher entre 50 et 80 k€ (hors bonus) les trois premières années, selon la dernière enquête de rémunération de Vendôme Associés. Et jusqu'à 110 k€ s'ils travaillent dans les M&A. 

Combien d’heures travaillerez-vous en tant qu’analyst ?

L’inconvénient d’être analyst, ce sont les horaires. Quand certains font mention de 80 heures de travail par semaine, c’est aux analysts qu’ils pensent. La plupart des banques ont bien mis en place des politiques pour raccourcir les horaires des analysts, mais la norme reste de travailler entre 9h00 et minuit en semaine, voire plus tard.

Que font les associates en banque d'investissement ?

Les associates sont juste un grade au-dessus des analysts. Au bout de deux ou trois ans à un poste d’analyst, les banquiers sont généralement promus au rang d’associate.  Vous pouvez également entrer dans une banque en tant qu’associate après avoir étudié un MBA - bien que cela soit plus difficile aujourd'hui.  L’objectif immédiat des associates est de gérer les analysts situés en-dessous d’eux et de communiquer les souhaits des vice-présidents (VP) situés au-dessus d’eux.

« En tant qu'associate, vous travaillez toujours sur les slides PowerPoint et gérez toujours la présentation », explique notre analyste M&A. « Mais vous travaillez également davantage sur les modèles [financiers]. Le rôle de l'associate consiste en partie à "guider l'analyste dans la préparation de la présentation et la recherche ».

L'analyst fait le travail et l'associate le vérifie. « L'associate est toujours une partie importante du processus. Si vous avez une présentation de 50 pages, l'analyst en fera généralement 30-40 pages et l'associate les vérifiera et fera le reste », poursuit-il. De nos jours, ces présentations sont (théoriquement) plus courtes, les banques essayant de réduire le travail inutile.

« Les associates sont toujours censés effectuer un travail de type analyst », confirme une ancienne associate, tout en affirmant que « les analysts sont techniquement les "producteurs" de tout le travail et que les associates en sont les "vérificateurs" ».

Combien de temps serez-vous associate ?

Si vous allez jusqu’au bout, vous serez associate pendant trois ans.

Combien serez-vous payé en tant qu’associate ?

Toujours selon Vendôme Associés, un associate à Paris commencera avec un salaire de 90k€ et pourra espérer toucher jusqu'à 190 k€ (bonus inclus) s'il travaille dans les M&A. 

Combien d’heures travaillerez-vous en tant qu’associate ?

Souvent, mais pas toujours, les associates travaillent quelques heures de moins que les analysts. « Vous verrez souvent les associates rentrer chez eux vers 23 heures au lieu de minuit, note un analyst. Mais cela dépend de la personne et de la qualité des analysts. Si vous êtes un associate paresseux avec un bon analyst, vous pouvez partir plus tôt. Si vous êtes un associate ambitieux avec un mauvais analyst, vous travaillerez jusqu’à deux heures du matin ».

Que font les vice-présidents (VPs) en banque d'investissement ?

C'est lorsque vous arrivez au grade de vice-président (VP) que les choses commencent à devenir intéressantes. Tout à coup, vous êtes davantage tourné vers l'extérieur - vous avez réellement la possibilité de parler aux clients. Cependant, vous devez également gérer l'équipe et superviser le processus de montage des présentations clients, ce qui peut être stressant. « Être un vice-président nécessite plus d'implication dans l'équipe et des relations bien établies avec les clients », déclare un associate d'une banque internationale.

Un VP contribue à la gestion des clients au quotidien, indique Alexandra Michel. Il gère aussi les associates, et, par défaut, les analysts, et s’assure de la bonne réalisation des modèles financiers et des présentations PowerPoint. « Les VP dirigent la mise en page des présentations », reconnaît Marc Hatz. « Ils ont la responsabilité de s'assurer que les documents de présentation sont rassemblés et ils joueront également un rôle actif au quotidien dans l'exécution de toute transaction future ».

« Les vice-presidents guident les analysts et les associates », explique l'analyst M&A. « Ils gèrent le processus de transaction quotidiennement. - Ce sont eux qui disent quels matériaux doivent être créés. Cependant, ce sont également eux qui parlent aux clients qu’ils essaient de conserver dans la durée ».

Combien de temps serez-vous VP ?

Une fois que vous avez atteint ce niveau, le processus de promotion à l’intérieur des banques d’investissement devient plus erratique. Si certains restent VP ad vitam aeternam, l’usage veut cependant qu’un VP soit généralement promu director au bout de trois ans. Une fois director, Alexandra Michel indique qu’il faut – idéalement – deux ans pour passer ensuite MD, pour ceux bien sûr qui sont toujours dans la course.

La plupart des banques tentent de réduire le nombre de personnes les plus onéreuses qui sont en haut de la pyramide, ce qui rend plus difficile les promotions. Goldman Sachs, par exemple, ne promeut que 400 personnes au rang de managing director tous les deux ans, sur un total de 12.000 vice presidents ! D'autre part, les VP talentueux assument davantage de responsabilités (pour le même salaire) dans le cadre d'un processus appelé "juniorisation".

Combien serez-vous payé en tant que VP ?

Parce qu’il y a beaucoup de différences d’un VP à l’autre en termes d’expérience, les salaires ont eux aussi une amplitude élevée. A Wall Street, un VP pourra espérer toucher, bonus inclus, 300k€, contre 270 k€ à Londres et 200 k€ à Paris. Les différences de salaires d’une place financière à l’autre sont donc nettement plus élevées au rang de VP que d’associate ou d’analyst (ce qui s’explique surtout par le montant des bonus).

Combien d’heures travaillerez-vous en tant que VP ?

En règle générale, vous devriez travailler quelques heures de moins qu’un analyst ou un associate. « L’associate élabore le process pour le VP, si bien que théoriquement ce dernier peut partir plus tôt », note l’analyste. Ce qui ne signifie pas qu’il le fait dans la pratique : notre VP rentre chez lui vers 22 heures ».

Que font les directors et les managing directors (MDs) en banque d'investissement ?

Certaines banques ont un niveau de direction intermédiaire – des directeurs intercalés entre VP et MD. Mais que font donc exactement les directeurs et les MD ? Alexandra Michel révèle que leur principale responsabilité est de ramener de nouveaux clients. Leur fonction implique donc de nombreux déplacements, sans être pour autant aussi glamour qu’on l’imagine. Les MD supervisent également toutes les équipes qui travaillent pour eux et s’assurent que leurs chers clients sont satisfaits de leurs services.

La fonction de MD est bien moins glamour qu’il n’y paraît. « Un MD, c’est comme un chef d’entreprise – c’est un commercial. Il doit aller sur le terrain, voir les clients et fait rentrer du business. C’est une autre forme de stress. Les meilleurs MD travaillent autant que les analysts », confirme l'analyst M&A.

Combien de temps serez-vous Director ou MD ?

Bien que certaines personnes restent à jamais vice-président, vous êtes généralement promu au poste de director après environ trois ans au poste de vice-président. Une fois que vous êtes director, Alexandra Michel indique que cela ne devrait (idéalement) que prendre deux années supplémentaires avant que vous ne deveniez MD.

Cela peut être un vœu pieux, cependant. - Les recherches montrent que la plupart des gens ne deviennent MD qu'au bout de 15 ans dans la banque et que même dans ce cas, seuls 20% des personnes éligibles pour une promotion de MD y parviendront. Certains disent que le poste de director est l’emploi le plus risqué dans une banque: Vous coûtez cher, mais n’êtes pas maître des relations avec la clientèle. D'autres affirment qu'être director est moins risqué que d'être MD : les directors coûtent moins cher et peuvent remplacer le MD sur le départ lorsque les coûts sont réduits.

Une fois que vous aurez atteint le grade de MD, la pression sera exercée pour générer des revenus. Chez UBS, les MDs ont pour objectif de réunir 300 clients par an. Si vous échouez, vous devrez partir.  Si vous réussissez,, vous pouvez vous attendre à durer un certain temps. Le mandat moyen des MDs et des partners de Goldman Sachs, par exemple, est d’environ huit ans.

Combien serez-vous payé en tant que Director ou MD ?

Les salaires des directors et managing directors peuvent varier beaucoup d’une personne à l’autre, mais aussi selon les secteurs couverts. En tant que MD à Paris, vous pourrez toucher 236 k€ annuels (bonus compris) si vous travaillez dans les ventes institutionnelles et plus de 330 k€ dans les M&A et le leveraged finance, et autour de 500 k€ à Londres ou New York.

Combien d’heures travaillerez-vous en tant que Director ou MD ?

En tant que director, vous travaillerez généralement moins d'heures qu'un VP. Vous pourriez rentrer chez vous à 20 ou 21 heures. En tant que MD, vos horaires vous permettront d’avoir une vie privée. « Parfois, nous ne voyons pas beaucoup les MDs dans le bureau », explique l'analyste. « Leurs emplois du temps sont un peu plus libres et flexibles. Ils peuvent passer une semaine au bureau à rencontrer des clients, prendre un déjeuner avec un client, puis prendre un café et un repas avec un autre client, puis rencontrer un chef des opérations qui est aussi un ami personnel ».

Si vous êtes un MD en banque d'investissement, votre employeur se fera un plaisir de vous permettre de nouer des relations et acceptera le fait que cela peut prendre du temps. Harvey Schwartz, ex-COO de Goldman Sachs, par exemple, a déclaré qu'il pourrait s'écouler sept ans avant que les relations avec les clients génèrent des honoraires. Même dans ce cas, les banques aiment savoir ce que font leurs MDs : HSBC a récemment mis en place un système permettant de contrôler l'utilisation de leurs temps par les principaux banquiers M&A et le nombre de transactions qu'ils réalisent.

Bien que les banques soient hiérarchisées, Alexandra Michel explique que le principe d’équité est en réalité assez bien appliqué en banque d’investissement. La plupart des employés bénéficient de promotions régulières, en fonction des notes qu’ils obtiennent suite à des évaluations à 360°. Certes le milieu est compétitif mais les différentiels de pouvoir sont réduits et selon elle, chacun travaille pour l’intérêt commun. Malheureusement, conclue-t-elle, cette émulation collective conduit à des charges de travail monstre et parfois au burnout.

Photo by Roman Fox on Unsplash

Vous avez un scoop, une anecdote, un conseil ou bien un commentaire que vous aimeriez partager ? Contact : tiochem@efinancialcareers.com

A lire aussi…

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close
Loading...