☰ Menu eFinancialCareers

Carmignac Gestion fait revenir son héritière pressentie

Il y a des nominations qui ne passent pas inaperçues. Maxime Carmignac, 30 ans, fille d’Edouard Carmignac, fondateur de Carmignac Gestion, rejoint la maison familiale qu’elle avait quittée en avril 2008 après deux ans de collaboration (boursier.com). Cette diplômée de l’Essec, qui avait commencé sa carrière comme consultante chez McKinsey & Company, analyste financier chez Lazard Frères et Morgan Stanley, a entre-temps fait ses armes dans l’industrie des hedge funds, à New-York au sein de Visium Asset Management puis à Londres chez Cheyne Capital.

Maxime Carmignac reprend la main sur le fonds alternatif Carmignac Market Neutral de 100 millions d’euros, dont elle avait participé à la création et co-gérait avant son départ avec Keith Ney.

La société attend beaucoup de sa protégée, qui avait débuté en qualité d’analyste actions internationales dans la société de gestion fondée par son père il y a 20 ans. Premièrement de renouer avec une croissance à 2 chiffres pour son fonds alternatif qui était en hausse de 10,47% en 2007, avant de perdre 6,62% en 2008 et 0.52% l’an dernier sous la houlette de Keith Ney. Celui-ci reste dans la société en tant qu’analyste global, spécialisé sur le marché américain.

La suite n’est pas écrite mais la presse anglaise suggère dans ses titres que Maxime Carmignac, nommée administrateur de Carmignac Gestion en 2008, est l’héritière naturelle pour la société qui compte aujourd’hui 130 collaborateurs. Carmignac, une des principales sociétés de gestion indépendantes en Europe, figure parmi les grands gagnants de la crise. Ses encours sont passés de 10 milliards d’euros fin 2006 à environ 33 milliards d’euros aujourd’hui.

Cependant Edouard Carmignac, à la fois président et directeur général, est fortement impliqué dans la stratégie de gestion des OPCVM, et n’est pas prêt à lâcher les rennes. Dans quelques années, je serai dans une meilleure position pour savoir si je suis à même de reprendre l’une voire ces deux responsabilités , a commenté prudemment Maxime Carmignac au Financial News.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici