☰ Menu eFinancialCareers

Jeunes diplômés : choisissez soigneusement votre premier employeur

Le salaire et la stabilité de l’entreprise sont pour vous les critères déterminants du choix d’employeur que vous allez effectuer ? Ne négligez aucun aspect : votre environnement de travail et vos relations avec vos collègues et supérieurs hiérarchiques pourraient également s’avérer déterminants dans votre évolution.

Le moment de la rentrée est souvent synonyme pour les jeunes candidats fraîchement diplômés du début ou de la reprise de la recherche d’un premier poste en finance. Vous avez déjà choisi le type de structure dans laquelle vous souhaitez travailler : un grand groupe pour bénéficier d’un environnement structuré et formateur ou au contraire une institution à taille plus humaine pour élargir votre champ de compétences en touchant un peu à tout. Vous avez commencé à postuler dans des institutions financières anglo-saxonnes à Paris et à Londres ou avez préféré privilégier des structures françaises.

Mais avez-vous pensé aux critères qui feront pencher votre balance quand arrivera le moment décisif du choix de votre employeur ? Selon une étude parue au début du mois et réalisée par le cabinet de recrutement Robert Half Finance et Comptabilité auprès de 1.400 directeurs financiers, les candidats seraient, du point de vue de l’employeur, avant tout sensibles au salaire (27%) et à la stabilité de la société (24%). Ensuite seulement viendraient l’environnement de travail (22%) et les opportunités de carrières (17%).

Pourtant, si la rémunération est un élément déterminant dans le choix des candidats, un niveau d’engagement trop peu élevé est souvent l’une des causes principales de départ d’un jeune professionnel en mal de nouvelles aventures professionnelles. Or, une étude réalisée par l’institut Gallup relative aux critères d’engagement d’un employé révèle que le niveau d’implication de ce dernier est directement lié aux relations qu’il entretient avec ses collègues de travail et supérieurs hiérarchiques. Les jeunes diplômés choisissent d’intégrer une grande institution mais ils quittent souvent un mauvais manager , confiait récemment Peter Flade, managing partner chez Gallup au Royaume-Uni.

Il est donc important de ne pas se contenter d’écouter l’ appel du portefeuille . Prenez le temps de vous renseigner sur l’institution que vous êtes susceptible d’intégrer en interrogeant éventuellement quelques professionnels qui y travaillent déjà afin de mieux évaluer la culture d’entreprise et les relations au sein du département.

Soyez attentifs en entretien car les premiers contacts avec vos futurs collègues peuvent vous éclairer. Lorsque j’ai rencontré mon n+1, j’ai eu des doutes sur notre entente à venir , confie cette analyste en banque française, qui, un an et demi après, a déjà changé de poste. Il ne me regardait pas dans les yeux en entretien et avait un contact difficile. J’ai accepté l’offre parce que le reste de l’équipe était très agréable, la banque renommée et le poste plein de perspectives .

N’hésitez pas à poser des questions afin d’évaluer l’ambiance et le type de management adopté au sein de l’équipe. Ecoutez votre instinct et envisagez tous les aspects d’une offre avant de prendre une décision qui vous engagera pendant peut-être plusieurs années.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici