☰ Menu eFinancialCareers

Les 12 jobs en finance qui peuvent offrir 100k€ de fixe avant 10 ans d’expérience

Businessman in suit holding big magnet and attracts money

La barre des 100k€ de salaire fixe est symboliquement forte pour n’importe quel salarié. Et les employés de l’industrie financièrement ont incontestablement plus de chances d’atteindre ce pallié, et de surcroît plus rapidement qu’ailleurs. Un salaire fixe à 3 chiffres marque d’ailleurs peut-être aujourd’hui plus encore les esprits que le montant du package global depuis que les banquiers pressentent que leurs bonus, soumis aux caprices économiques et réglementaires des dernières années, ne retrouveront probablement plus les niveaux d’avant 2008.

Alors quels sont les métiers en Banque et en Assurance qui permettent d’atteindre un fixe de 100 k€ au seuil des 10 ans d’expérience professionnelle ? À fonction égale, qui sont ceux qui parviennent le mieux à se hisser en haut de la courbe salariale ?

Nous avons trouvé quelques réponses dans la nouvelle étude de rémunérations 2015 de Robert Half, qui s’appuie sur les placements réalisés par le cabinet de recrutement en France et les niveaux de salaire des candidats rencontrés cette année. Un aperçu de 206 fonctions dans les nombreux métiers de la finance, qui traduit globalement « la reprise du marché du recrutement ».

Parmi les diverses activités en banque et en l’assurance, 12 métiers présentent ainsi des fourchettes salariales médianes atteignant ou dépassant les 100 k€ de rémunération (hors bonus). Parmi ceux-là, on retrouve des fonctions en front office mais aussi étonnamment beaucoup de fonctions support, des fonctions managériales tout comme des postes d’experts.

Avertissements

« Ce ne sont pas les fonctions avec les salaires les plus élevés qui enregistrent le plus de tension salariale ou même où nous sommes le plus sollicités aujourd’hui », commence par rappeler Baptiste Lambert, manager de Robert Half Financial Services. D’où l’absence des métiers front office sur le marché : « il n’y a pas assez de volume de recrutements cette année pour que l’on puisse présenter des chiffres pertinents », assume le consultant.

Autre grand absent de ce Top 12, l’asset management. Cette fois, le volume n’est pas en cause (l’heure est même aux recrutements et aux développements, selon l’étude). Mais contrairement à la banque et à l’assurance, atteindre 100k€ de fixe dans la gestion d’actifs avant d’avoir 10 ans d’expérience relève manifestement plus de l’exception. Le haut de la fourchette médiane donnée par Robert Half pour les gérants, les commerciaux comme pour les analystes confirmés (6 à 10 ans) est de 90 k€. En revanche, ces professionnels se rattrapent avec la partie variable avec pour les fonctions commerciales un bonus compris entre 50% et 100% du fixe.

Banque / Assurance : M&A et fonctions support à l’honneur

Si l’année 2015 s’annonce sous de meilleurs auspices pour l’industrie des services financiers que ces précédentes années, en banque et en assurance « l’essentiel des recrutements restera orienté sur la gestion des risques, la compliance et la finance-comptabilité », indique l’étude. Des fonctions que l’on retrouve largement dans ce top 12. De manière générale, les postes d’expertises (actuariat, analyse quantitative, risques, consolidation…) bénéficient d’un pouvoir de négociation. Ce qui est moins le cas des postes à responsabilités et/ou à compétences managériales, qui font principalement l’objet de mobilités internes.

Etude de rémunération Robert Half Banque

Les recrutements pour le front office, quant à eux, profitent d’un « redémarrage maîtrisé », à l’exception du M&A où la dynamique d’embauche est nette à tous les niveaux de séniorité, selon le cabinet. C’est aussi là où les professionnels de la finance sont les mieux traités, la barre des 100k€ peut être atteinte largement avant 10 ans pour les plus talentueux, comme l’indiquent les chiffres ci-dessus. Les équipes M&A offrent également les plus hauts niveaux de variables du secteur (entre 50 et 100% du fixe). « Au vu de la reprise des opérations, les bonus 2015 devraient de surcroît être très bons, autrement dit proche des 100% du fixe », anticipe Baptiste Lambert, qui rappelle cependant que cette activité se distingue par une très forte hétérogénéité des rémunérations entre établissements et entre les équipes ‘large caps’ et les équipes ‘mid caps’, où le différentiel salarial peut facilement atteindre 40% sur la base de ce dernier critère. De même faut-il rappeler que « l’investissement personnel dans ce secteur dépasse de très loin les autres métiers ». Aussi rapportée aux taux horaire, la rémunération apparaît du coup bien moins attractive…

Assurance-robert-half-2015

Le haut de la fourchette pour les plus « brillants »

Quels que soient les métiers, on remarquera que les 100 k€ de fixe constitue presque toujours le haut de la fourchette pour ces professionnels dotés de 6 à 10 ans d’expérience. Autrement dit, arriver à ce niveau de salaire avant 10 ans d’expérience est réservé aux « plus brillants », insiste Robert Half.

Qui sont ces meilleurs et qu’ont-ils fait de différent ?

« Ils ont d’abord donné satisfaction, et ils n’ont pas perdu de temps en route : ils ont été régulièrement promus et augmentés, relève Baptiste Lambert. Il est aussi difficile d’arriver à ce seuil des 100 k€ aussi rapidement dans une carrière en restant dans la même structure ».

Selon cet expert, le background académique a également une influence. « Un diplômé de Polytechnique ou d’HEC se trouve en haut de la grille des salaires de la banque à la sortie de l’école, et donc grâce à cette avance a plus de chance que les autres d’arriver en haut de la courbe salariale avant 10 ans d’expérience », explique-t-il.

N’oublions pas non plus le facteur chance (un départ par exemple), qui n’est pas négligeable, selon le consultant. Enfin, le talent de négociation n’est pas étranger à la réussite de ces professionnels. Là, il n’est plus seulement question de savoir-faire mais aussi de savoir-être. Ou comment, à travers des éléments de personnalité (ambition, expression, présentation, capacité de synthèse, compréhension des enjeux), certains arrivent à mieux convaincre que d’autres sur leur « potentiel d’évolution ».


LIRE AUSSI

Voici combien vous devriez gagner si vous êtes trentenaire dans la finance à Paris

Hausse salariale en 2014 : les financiers qui tirent leur épingle du jeu

Trois secteurs financiers, trois jobs « en or »

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici