☰ Menu eFinancialCareers

Dépannage CV : De la titrisation au financement de projet : comment convaincre après une réorientation ?

Après plus de 10 ans d’expérience professionnelle à différents postes d’analystes crédit occupés à l’étranger puis en France, dont plusieurs années sur le marché de la titrisation, j’ai décidé l’année dernière, face au déclin de cette activité, d’élargir mes domaines de compétences en suivant une formation spécialisée en financement de projet, métier que je n’ai jusqu’à présent jamais réellement exercé, en dehors des 6 mois de stage d’application.

Ma formation étant désormais achevée, je suis confronté à la difficulté de convaincre les recruteurs étant donné le peu d’expérience sur ce métier. Mon dilemme est le suivant :

– accepter un poste relativement “junior” dans ce domaine ou bien un peu plus “senior” si le poste proposé permet de valoriser mon expérience professionnelle antérieure. Problème : je ne décroche quasiment jamais d’entretiens, faute d’expérience. Comment argumenter pour mieux “vendre” ce virage ?

ou bien:

– revenir sur mon métier antérieur en acceptant une offre qui s’en rapproche. Comment dès lors justifier cette année de césure ? Comment convaincre de ma motivation en entretien en ne présentant pas ma candidature comme un “renoncement” par rapport à cette réorientation ?

Merci d’avance de vos conseils (sur la forme du CV et le fond) !

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

2009-2010: 6 mois de stage en structuration Financement de Projet Infrastructures

BFI française, Paris (objet: validation d’un Master 2 spécialisé dans ce secteur, cours dispensés d’octobre 2009 à avril 2010) :

· Structuration financière d’un PPP hospitalier en Scandinavie et obtention de l’accord du Comité de Crédit

· Revues annuelles et stress testing du portefeuille de projets à risque de trafic de la Banque et préconisation de mise sous watch list et/ou de provisionnement.

2007-2009: Co-responsable du Risk Management de l’activité Investissement pour compte propre Crédit, marché des produits de titrisation

Groupe bancaire français (maison mère de la BFI mentionnée plus haut), Direction des Risques Groupe, Paris :

· Création du pôle Risk Management dédié à cette activité en binôme

· Refonte des normes, procédures, méthodologies d’analyses et critères d’investissement

· Mise en place d’un reporting mensuel dédié à destination du Management ou des régulateurs

· Monitoring des performances du portefeuille (> 500 positions), stress tests des positions à risque, revues annuelles et préparation des Comités watch list & provisions du Groupe

· Restructuration d’opérations non-performantes (notamment CDO d’ABS et structurés complexes) et mise en application de la gestion extinctive de certains portefeuilles du Groupe

· Participation au groupe de travail d’homologation Bale II en approche avancée sur ce périmètre.

2002-2007: Analyste Crédit Titrisation

BFI française (même que celle mentionnée plus haut), Département des Risques de Crédit, Paris :

· Traitement des demandes de trading et d’investissement pour compte propre (ABS, CDO, MBS, etc..), de swaps de titrisation et des opérations pour compte de tiers refinancées par conduit multicédants

· Participation à la structuration d’un CDO d’ABS pour le compte d’un asset manager client de la Banque

· Développement de méthodologies de notation interne et suivi des positions détenues en portefeuille.

2000-2002: Analyste Crédit Debt Capital Markets

Banque d’investissement américaine tier One , Londres, Financial Institutions Group :

· Exécution de crédits syndiqués pour le compte de grandes compagnies d’assurance, zone EMOA

· Mise en place, gestion des limites, notations internes et revues annuelles des contreparties assurances

· Traitement des demandes de la salle de marché pour traiter des produits dérivés avec les clients

· Suivi des risques sectoriels, veille réglementaire et prudentielle applicable aux assurances.

1998-1999: Assistant Chargé d’Affaires Banque Commerciale entreprises

BFI française (top 2), Londres :

· Préparation des visites clients pour aider le chargé d’affaires à développer son PNB

· Mise en place et/ou renouvellement de crédits bilatéraux ou syndiqués et suivi des limites.

FORMATION ET COMPETENCES INFORMATIQUES

· 1998 : Examen du FSA (Financial Services Authority)

· 1997-1997 : Université parisienne, DESS Banque et Organismes Financiers

· 1994-1997 : Ecole de Commerce (top 5 en France), majeur Finance – stage de fin d’études aux Etats-Unis – 4 mois (diplomatie / affaires étrangères)

· Maîtrise de l’essentiel du pack MS Office (Word, Excel, Powerpoint), Bloomberg et Intex

commentaires (2)

Comments
  1. Rien à dire autant sur le fond et la forme du CV… félicitations pour votre parcours. Elargissez vos recherches vers l’ Asie et le Moyen Orient, ou éventuellement sur Londres, ensuite vous pourrez revenir mieux armés en France. Mon cousin travaille actuellement à Dubai dans le domaine de structuration des financements de projet infrastructures. Ne sous-estimez pas votre parcours, vous avez des connaissances techniques qui vous permettent de postuler pour ce type de métier. Avez vous obtenu votre examen FSA? Séparez les compétences informatiques de la formation

  2. J’oubliais.. Parlez vous d’autres langues à part le français/l’anglais? c’est très important…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici